06/10 11:46

Attaque à la Préfecture - Les propos inquiétant de Xavier Raufer, criminologue: "L'assaillant a eu accès à tous les fichiers confidentiels et a pu glisser un logiciel espion" - Vidéo

Xavier Raufer, criminologue était hier soir invité de Cnews. Le spécialiste a expliqué à quel point la situation était grave dans les locaux de la Préfecture de Police après la découverte de la radicalisation de Michael Harpon, qui a assassiné 4 policiers jeudi. Selon Xavier Raufer, cet homme qui s'occupait de l'informatique a en effet eu accès à tous les fichiers grâce à son accréditation, et en particulier les noms et les adresses de tous les agents. Il a pu également glissé dans le système informatique un logiciel espion.

Ecoutez ses déclarations

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sergent tirailleur Highway

Il a donc harponné la police.

Portrait de Térisa
6/octobre/2019 - 14h39
JF_Lacour a écrit :

Complètement débile ce qu'il raconte le papy. Il faut n'avoir aucune idée de la manière dont fonctionne un service informatique pour débiter des âneries pareilles :

- Harpon était fonctionnaire de catégorie C donc tout en bas de l'échelle après 16 années d'ancienneté. Donc il ne "s'occupait surement pas de l'informatique du service" mais plus de tâches très subalternes liées à l'informatique. 

- ce genre de profil bénéficie probablement d'un accès physique à l'ensemble des matériels ( et encore à voir...) mais JAMAIS aux logiciels utilisés en production ni encore moins aux fichiers sensibles. Ou alors la hiérarchie est d'une incompétente totale et il faut tous les virer.!

- en supposant quand même que ce soit un "hacker génial"qui espionnait le service il représentait alors un atout majeur d'une valeur inestimable pour un réseau terroriste. Dans ce cas, quel intérêt avait il à se griller définitivement en commettant lui-même un crime ? C'est d'une stupidité sans nom et ça ne tient pas debout.

Le papy comme vous dite est loin d’être un imbécile et il a des sources que vous n'avez surement pas. De plus que vous dite que ce terroriste n'avait aucun intérêt à se griller..si il y en avait un. Son travail terminait, son "emploi" de taupe révélait vas foutre un énorme bordel dans le renseignement français et peut être même mondial.

Portrait de tvor
6/octobre/2019 - 13h52

Oh ben oui hein , ca fait 16 ans qu'il rentre ds la prefec comme ds un moulin , on a plus qu'a  attendre   la suite de l'histoire .........

Portrait de JF_Lacour
6/octobre/2019 - 12h54

Complètement débile ce qu'il raconte le papy. Il faut n'avoir aucune idée de la manière dont fonctionne un service informatique pour débiter des âneries pareilles :

- Harpon était fonctionnaire de catégorie C donc tout en bas de l'échelle après 16 années d'ancienneté. Donc il ne "s'occupait surement pas de l'informatique du service" mais plus de tâches très subalternes liées à l'informatique. 

- ce genre de profil bénéficie probablement d'un accès physique à l'ensemble des matériels ( et encore à voir...) mais JAMAIS aux logiciels utilisés en production ni encore moins aux fichiers sensibles. Ou alors la hiérarchie est d'une incompétente totale et il faut tous les virer.!

- en supposant quand même que ce soit un "hacker génial"qui espionnait le service il représentait alors un atout majeur d'une valeur inestimable pour un réseau terroriste. Dans ce cas, quel intérêt avait il à se griller définitivement en commettant lui-même un crime ? C'est d'une stupidité sans nom et ça ne tient pas debout.

Portrait de MacTV
6/octobre/2019 - 12h38 - depuis l'application mobile

Impossible!... Castagnettes Casse-Couilles a prétendu qu’il n’y avait aucun risque ! Av vu de ses énormes compétences, on ne peut que le croire. Il n’a toujours pas démissionné le lascar?

Portrait de ettenuob
6/octobre/2019 - 12h26

Espérons que non , il n a peut etre pas été sur ce terrain là surtout qu il a dévoilé certains aspect de son personnage en public .

Portrait de LastChristmas
6/octobre/2019 - 11h47

Non, c'est vrai?! heureusement qu'il est là pour nous le dire! comme dirait l'autre : c'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd en l'occurence muet!