04/10 19:41

Drame à la Préfecture de police: Le parquet national antiterroriste s'est saisi du dossier après la découverte de SMS intrigants - La garde à vue de l'épouse de l'assaillant prolongée

19h41: Le parquet national antiterroriste (PNAT) s'est saisi vendredi de l'enquête sur l'attaque meurtrière à la préfecture de police qui a fait cinq morts dont l'assaillant, a-t-on appris auprès du PNAT et du parquet de Paris. L'enquête, diligentée jusqu'alors par le parquet de Paris, a été reprise sous les qualifications d'"assassinat et tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste", ainsi que pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a précisé le PNAT.

Les investigations ont été confiées à la brigade criminelle, la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) en co-saisine, a-t-il ajouté. Des fréquentations de Mickael H. présentées comme appartenant à la mouvance salafiste intriguent notamment les enquêteurs de la brigade criminelle, selon des sources concordantes.

Peu après l'attaque, jeudi, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait indiqué que cet employé atteint de surdité "n'avait jamais présenté de difficultés comportementales" ni "le moindre signe d'alerte". Jeudi entre 12H30 et 13H00, muni d'un couteau de cuisine, Mickaël H., un informaticien de 45 ans en poste à la PP depuis 2003 et récemment converti à l'islam, a d'abord mortellement blessé deux policiers et un agent administratif de la direction du renseignement de la PP, dans deux bureaux au premier étage du bâtiment. Il s'en est ensuite pris, dans un escalier, à deux femmes: l'une policière, l'autre employée aux ressources humaines.

La première a été mortellement blessée, la seconde conduite à l'hôpital où son état de santé n'inspirait plus d'inquiétude vendredi. Il est ensuite descendu dans la cour. Là, un policier, en poste depuis seulement six jours, l'a sommé en vain de lâcher son couteau, avant de le blesser mortellement à la tête avec son arme de service. Un autre fonctionnaire a été blessé et conduit à l'hôpital, sans pronostic vital engagé.

18h52:  Le parquet national antiterroriste s'est saisi du dossier après la découverte de SMS intrigants dans le téléphone de l'assaillant, rapporte RTL.

Nos confrères, qui confirment une information du Parisien, expliquent que l'agresseur, qui s'est converti à l'islam, a adressé à sa compagne un message évoquant l'achat d'un couteau en céramique le matin même de l'attaque meurtrière. Cette dernière aurait répondu : "Seul Dieu te jugera". RTL précise toutefois qu'"aucun signe de radicalisation n'a avait été remonté par ses collègues, et son comportement avec les femmes ne posait pas de problème."

18h02: Le parquet national antiterroriste s'est saisi de l'enquête ouverte à la suite des faits commis hier, indique à franceinfo le parquet de Paris. "Cette décision a été prise au regard des éléments rassemblés à ce stade des investigations par les enquêteurs de la brigade criminelle.", expliquent nos confrères.

15h35: La garde à vue de l'épouse de l'assaillant a été prolongée, annonce BFMTV

15h01: Le préfet de police, Didier Lallement, s'exprime devant les journalistes

"La police a été frappée comme jamais dans le passé (...) J'ai immédiatement mis en place une cellule médico-psychologique"

"Je mesure, dans ces moments-là, combien est dérisoire ce slogan qui prétend que tout le monde déteste la police (...) Hier, ce que j'ai vu, c'est des autorités, des parlementaires et des citoyens qui ont manifesté leur amour de la police"

"Un registre de condoléances sera ouvert sur la place Louis Lépine."

"Dans ce bâtiment se côtoient chaque jour des milliers de personnes. L'ensemble de ceux qui sont extérieurs à l'administration passent sous un portique de sécurité. Personne ne peut accéder dans nos locaux sans des conditions strictes d'accès"

Le préfet de police annonce "n'exclure aucune hypothèse à ce stade"

Didier Lallement précise que "c'est un jeune fonctionnaire qui a fait" la neutralisation de l'agresseur : "un garçon qui était là depuis 6 jours."

12h50: Lors du rassemblement, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, s'est exprimé. "La préfecture de Police sera à jamais marquée par ce drame. Nous n'oublierons pas. Nous sommes dans l'émotion et le soutien de tous nous touche profondément", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter : "Nous n'abandonnerons pas les familles de nos collègues victimes, nous serons là pour eux".

12h32: Ce matin, un rassemblement a eu lieu à la préfecture de police de Paris. Aux côtés du ministre de l'Intérieur, du Secrétaire d'Etat et du préfet de police, les agents de la préfecture de Police ont observé une minute de silence en mémoire des 4 fonctionnaires décédés.

 

11h09: Le point sur ce que l'on sait au lendemain de l'attaque survenue à la préfecture de police de Paris

Les enquêteurs cherchaient vendredi à comprendre les motivations qui ont poussé un agent administratif de la Préfecture de police de Paris (PP) à tuer la veille à coups de couteau quatre fonctionnaires au coeur du centre névralgique de la police parisienne.

En garde à vue depuis jeudi, l’épouse de l’assaillant a évoqué devant les enquêteurs de la Brigade criminelle le «comportement inhabituel et agité» de son mari, Michaël H., la veille de son passage à l’acte, a indiqué une source proche du dossier.

Les perquisitions menées jeudi au domicile du couple à Gonesse (Val-d’Oise) n’ont par ailleurs pas révélé d’éléments accréditant l’hypothèse d’une radicalisation violente de cet informaticien de 45 ans converti à l’islam depuis 18 mois et en poste depuis 2003 à la PP où il était affecté au service technique de la Direction du renseignement de la Préfecture de police (DRPP), a précisé cette source.

Un temps évoquée, l’hypothèse du conflit professionnel n’est pas privilégiée et toutes les pistes restaient à l’étude dont celle d’une radicalisation jihadiste, a appris l’AFP de source proche de l’enquête.

Interrogée par l’AFP jeudi, une voisine du couple a décrit l’assaillant comme «quelqu’un de très calme» qui «allait à la mosquée mais avait une pratique (religieuse) normale». Selon des habitants, il avait deux enfants de 9 et 3 ans.

Le matériel informatique saisi était toujours en cours d’examen vendredi.

L’enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour des chefs d’homicides volontaires sans qu’une qualification terroriste ait été retenue à ce stade. Le parquet national antiterroriste continue toutefois de suivre le dossier de très près.

Les enquêteurs appellent à la plus grande prudence sur les motivations pouvant expliquer le parcours meurtrier de cet employé atteint de surdité qui «n’avait jamais présenté de difficultés comportementales» ni «le moindre signe d’alerte», selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

Vendredi matin, devant le bâtiment de la PP sur l’île de la Cité, les agents de la préfecture étaient visiblement marqués, tête baissée, visage fermé. «On est très secoués, on ne s’attendait pas à ça ici», lâche un fonctionnaire qui travaille avec une femme blessée dans cette attaque sans précédent.

Jeudi entre 12H30 et 13H00, muni d’un couteau de cuisine, Michaël H. a d’abord mortellement blessé deux policiers et un agent administratif de la DRPP, dans deux bureaux au premier étage du bâtiment.

Il s’en est ensuite pris, dans un escalier, à deux femmes: l’une policière à la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP), l’autre employée à la Direction des ressources humaines (DRH). La première a été mortellement blessée, la seconde conduite à l’hôpital où son état de santé n’inspirait plus d’inquiétude vendredi.

Il est ensuite descendu dans la cour du bâtiment. Là, un policier de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) l’a sommé, en vain, de lâcher son couteau: il l’abattra avec son arme de service, le blessant mortellement à la tête.

Un autre fonctionnaire a été blessé et conduit à l’hôpital. Son pronostic vital n’était pas engagé, a indiqué vendredi matin une source judiciaire.

Au lendemain de cette attaque dépeinte comme un «véritable drame» par le président Emmanuel Macron, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et le secrétaire d’État Laurent Nuñez se sont rendus dans la matinée à l’hôpital militaire de Percy pour rencontrer la fonctionnaire des ressources humaines blessée.

Ils assisteront ensuite en milieu de matinée à la Préfecture de police à un moment de recueillement, avant de rencontrer les personnels.

La DRPP, à laquelle l’assaillant était rattachée, est l’héritière des ex-renseignements généraux de la Préfecture de Paris. Elle a compétence sur la capitale et sa proche banlieue et a pour mission notamment le recueil du renseignement intérieur sur la radicalisation jihadiste et la lutte contre l’immigration clandestine. Elle est dirigée par Françoise Bilancini.

10h52: Christophe Castaner et Laurent Nuñez se sont rendus au chevet de la fonctionnaire blessée hier, qui avait été transférée à l’hôpital militaire de Percy

10h39: La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a mis en garde vendredi contre «les élucubrations sur les réseaux sociaux» à propos de l’attaque la veille à la préfecture de police de Paris, soulignant qu’il n’y avait «pas d’indication sur une éventuelle radicalisation» de l’auteur des faits.

«A ce stade le procureur de Paris comme le procureur du parquet antiterroriste sont en lien étroit, c’est à eux de décider de la qualification des faits qui aujourd’hui ne relèvent pas du terrorisme au stade des investigations», a-t-elle déclaré sur franceinfo.

Si la piste terroriste, comme toute autre piste, «n’est pas écartée», «il n’y a pas d’indication, contrairement à un certain nombre de fake news qui ont circulé sur les réseaux sociaux, sur une radicalisation éventuelle de l’auteur de ces assassinats donc l’enquête doit se poursuivre», a-t-elle insisté.

«Ce n’est pas parce qu’on est musulman qu’on est terroriste. Donc le fait qu’on se convertisse à l’islam n’est pas un signe automatique de radicalisation», a insisté Mme Ndiaye. «Avant que les services enquêteurs nous donnent des informations tangibles et qui ne soient pas des élucubrations sur les réseaux sociaux, je ne me prononcerai pas», a-t-elle conclu.

L’employé administratif qui, pour un motif encore inconnu, a tué à coups de couteau quatre fonctionnaires de la Préfecture de police avant d’être abattu, s’est converti à l’islam il y a 18 mois, selon une source proche du dossier.

Les perquisitions menées jeudi à leur domicile à Gonesse (Val-d’Oise) n’ont pas révélé d’éléments accréditant l’hypothèse d’une radicalisation violente de cet homme. Son épouse a décrit aux enquêteurs un «comportement inhabituel et agité» de son mari la veille au soir.

Mais le député LR Eric Ciotti a considéré dans un tweet vendredi que si «l’enquête dira ce qu’il en est», «les explications psychiatriques et le +pas d’amalgame+ ne suffisent pas pour décrire un mode opératoire appelé de ses vœux par l’Etat Islamique».

«L’enquête est en cours et il faut évidemment parler avec prudence mais les premiers éléments dont on dispose laissent penser quand même que c’est peut-être, voire probablement, une attaque islamiste», a déclaré sur Europe 1 l’eurodéputé Nicolas Bay, membre de la direction du Rassemblement national.

Et le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan a, dès jeudi soir, dans une vidéo tournée dans un véhicule dans l’obscurité et postée sur Twitter, appelé le gouvernement à «dire la vérité aux Français»

10h31: Une minute de silence sera observée à 11h à la préfecture de police de Paris.

10h24: Ce matin, la porte-parole de la préfecture de police de Paris était l'invitée de BFMTV. Laetitia Vallar a témoigné de "l'émotion" des agents après l'agression survenue hier.

"On est tous une grande famille", a-t-elle confié. Et d'ajouter : "Le fait de savoir que la préfecture de police a été touchée, c’est quelque chose de traumatisant".

"Le retour au travail ce matin se fait dans l’émotion", a-t-elle continué.

09h30: "Nous n’avons pas d’indication sur une éventuelle radicalisation de l'auteur de ces assassinats. (...). Le procureur de Paris et le procureur du parquet antiterroriste sont en lien étroit. C'est à eux de décider de la qualification des faits qui aujourd'hui ne relèvent pas du terrorisme à ce stade des investigations", a déclaré la porte-parole du gouvernement, Sibeth N'Diaye, sur Franceinfo

07h44: Selon BFM TV, la femme de l'assaillant a affirmé en garde à vue que "son mari a entendu des voix" la nuit précédent l'attaque et "se serait levé brutalement" lors de cette crise de démence. 

07h01: Michael Harpon, travaillait au service informatique de la DRPP depuis 2003. Il "n'avait jamais présenté de difficultés comportementales", a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, ce que confirment plusieurs syndicats de police. Selon les informations recueillies par franceinfo, l'homme s'était converti à l'islam en 2017. Aucun lien n'est établi entre sa conversion et son acte, précisent les sources. Interrogée par franceinfo, une ex-collègue de l'homme qui a travaillé avec lui le présente comme "introverti", "gentil" et qui parfois "n'était pas pris au sérieux". 

De son côté, Valeurs Actuelles écrit que ’individu était un «agent administratif» officiant au «service informatique de la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris et souffrait d'un handicap» et doté d'un léger handicap de surdité. (DRPP). Un fonctionnaire qui n'était « pas connu pour un quelconque signalement, il était à priori un collègue modèle », précise Loïc Travers, secrétaire Île-de-France du syndicat Alliance Police National.

Selon BFM TV, il était déjà monté en grade puisqu'il avait été affecté en 2003 au service très sensible du renseignement de la préfecture de police de Paris. "Son travail consistait à travailler sur les systèmes d'information, il y avait donc là une habilitation 'secret défense', la plus haute au sein de la police", explique Driss Aït Youssef, président de l'institut Léonard de Vinci, spécialiste des questions de sécurité. Cette habilitation, selon lui, devait "théoriquement montrer que cet individu ne présentait pas de problèmes de moralité incompatibles avec des fonctions de traitement d'informations sensibles".

Lors d'une conférence de presse ce jeudi après-midi, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a d'ailleurs précisé que l'homme "était connu dans le service", et qu'il "n'avait jamais présenté de difficultés comportementales" ni "le moindre signe d'alerte".

Le fonctionnaire aurait commencé son attaque à proximité de son bureau, avant de se déplacer successivement dans un couloir, un escalier puis dans la cour de la préfecture pour s’en prendre à des collègues, entraînant la mort de quatre d’entre eux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cl
5/octobre/2019 - 13h08

Là ,  c'est une affaire très très grave !!!!!  

Il y a du travail à faire !!!  il faut se retrousser les manches !!!! et agir Mr Macron

Il y a un laisser aller énorme et une bande d'incompétents

 Le Président faut qu'il s'entoure de gens compétents qui sont des piliers de la politique et non ces jeunes inconnus dans le milieu politique

Au lieu de s'occuper des retraites il y a des choses beaucoup plus urgentes  !!!!!!!

Portrait de Media44
5/octobre/2019 - 09h19

Une surprise ? Non ! C'est extrêmement grave de recruter des personnes avec des antécédents criminels au sein d'un lieu très sensible. On aurait du le metriser avant qu'il continue son parcours meurtrier.  4 vies perdues à cause d'un terroriste martiniquais.

Portrait de FredFrench
5/octobre/2019 - 00h05

Loi de 1905 séparation de l'eglise et de l'état pour éviter toute dérive fanatique au nom de l'état , fini les chasse au sorcière , les épileptiques traité de possession etc....                   Pendant ce temps en 2019 en france des gens super évolués et ouvert d'esprit qui pensent qu'il existe un superman imaginaire qui a inventé l'eau et l'électricité nous impose leurs reigne du terrorisme islamiste, sous le regard bienveillant des défenseurs des droits de l'homme .... Pas d'amalgame une grande chance pour la france d'avoir l'islam et ces tuerie perpétuelle....      Désolé de déranger ces gens au points qu'ils veulent nous tuer , désolé d'etre la quoi...           

Portrait de lilirose45
4/octobre/2019 - 22h36
Lillois en vaucluse a écrit :

Il n'y a pas que dans la Police qu'il faut tout revoir malheureusement ! Police oui sans oublier les services d'urgences pompiers, hôpitaux et l'éducation nationale, les prisons etc... bref tout par en couilles depuis pas mal d'années.:tired:

En France, tout part en cacahouètes 

Portrait de popeye55
4/octobre/2019 - 20h31
Sorj a écrit :

Comme en Slovaquie : l'Islam n’est pas reconnu, la construction de mosquées y est interdite.

Un environnement volontairement hostile qui décourage les projets de colonisation.

Finalement, j'aime bien la Slovaquie !!

Portrait de Panurge
4/octobre/2019 - 19h51
Lillois en vaucluse a écrit :

Il n'y a pas que dans la Police qu'il faut tout revoir malheureusement ! Police oui sans oublier les services d'urgences pompiers, hôpitaux et l'éducation nationale, les prisons etc... bref tout par en couilles depuis pas mal d'années.:tired:

Entièrement d accord smiley

Portrait de Sorj
4/octobre/2019 - 19h20

"Seul Dieu te jugera"

Elle a parfaitement compris qu’il prépare un carnage, au lieu de se précipiter prévenir la Police, elle laisse faire.

Portrait de Sorj
4/octobre/2019 - 18h50
mangez des pommes a écrit :

Peut être il y a eu des interferences entre son appareil auditif et la radio.. d'où les voix.. 

Non non, c’est encore plus simple, les voix provenaient de son téléphone smiley

Le parquet national antiterroriste se saisit de l’enquête après exploitation de son portable. 

Portrait de Lillois en vaucluse
4/octobre/2019 - 18h21
Panurge a écrit :

Dans la police il faut tout revoir : les grilles salariales (58000$ par an en moy aux usa )  les horaires de travail (qui ne sont jamais respectés !) les commissariats qui sont de véritables taudis ! Et j en passe ( les véhicules les équipements etc ) OUI il faut tout revoir !!!!

Il n'y a pas que dans la Police qu'il faut tout revoir malheureusement ! Police oui sans oublier les services d'urgences pompiers, hôpitaux et l'éducation nationale, les prisons etc... bref tout par en couilles depuis pas mal d'années.smiley

Portrait de 卐
4/octobre/2019 - 18h09
Philou-02. a écrit :

qui Habille le préfet ? Je demande ça car il faudrait lui dire qu’il existe des tailles adaptées pour tous types de morphologies ! De xs a xxl ! Bon certes ce n’est Pas le moment.. mais il nage dans sa chemise..

 

 

 

ll

Sans parler de touts ces "Pin's"ridicules !smiley

Portrait de jarod.26
4/octobre/2019 - 17h30
jo13 a écrit :

La meilleure de l'année un sourd qui entend des voix ce doit être un miracle !!!!! MDR !

bah c'est grâce à allah =)
Portrait de Panurge
4/octobre/2019 - 17h27
Sorj a écrit :

"Nous n'abandonnerons pas les familles de nos collègues victimes, nous serons là pour eux".

Il ferait mieux de remballer. C’est trop tard.

Ca fait un moment qu’elles sont abandonnées les familles, ils sont incapables de les protéger de quoi que ce soit.

Dans la police il faut tout revoir : les grilles salariales (58000$ par an en moy aux usa )  les horaires de travail (qui ne sont jamais respectés !) les commissariats qui sont de véritables taudis ! Et j en passe ( les véhicules les équipements etc ) OUI il faut tout revoir !!!!

Portrait de s4ndr4
4/octobre/2019 - 16h26

Rassurons-nous, il reste tout un stock de hamsters à Nicole Belloubet, qu'elle va pouvoir faire caresser par tous ces gentils musulmans déséquilibrés et stigmatisés, avec qui il fait si bon vivre.

Je pense que nous devrions accueillir trois fois plus de gentils musulmans, c'est une telle chance, de pouvoir revivre comme au moyen-age grâce a leur merveilleuse culture et leur fameuse tolérance.

Et puis, nous avons tellement de travail à offrir, et tellement de logements disponibles, ce serait dommage de ne pas partager avec eux.

Ils adorent tellement notre façon de vivre, notre culture et notre gastronomie.

Portrait de Sorj
4/octobre/2019 - 16h01
FredFrench a écrit :

Tout les musulmans de france ne sont pas des terroristes , mais hélas tout les terroristes qui frappe en france sont des musulmans...

C'est triste a dire mais on va progressivement arriver a ce jour ou l'islam sera prohibée , mais il sera deja bien tard....

Le pire reste que si vous constatez l'evidence de fait concret vous etes catalogué raciste ...Fermons les yeux et laissons nous tuer pour éviter tout amalgame , bienvenue dans ce nouveau monde .

Comme en Slovaquie : l'Islam n’est pas reconnu, la construction de mosquées y est interdite.

Un environnement volontairement hostile qui décourage les projets de colonisation.

Portrait de FredFrench
4/octobre/2019 - 15h31

Tout les musulmans de france ne sont pas des terroristes , mais hélas tout les terroristes qui frappe en france sont des musulmans...

C'est triste a dire mais on va progressivement arriver a ce jour ou l'islam sera prohibée , mais il sera deja bien tard....

Le pire reste que si vous constatez l'evidence de fait concret vous etes catalogué raciste ...Fermons les yeux et laissons nous tuer pour éviter tout amalgame , bienvenue dans ce nouveau monde .

Portrait de papillon bleu
4/octobre/2019 - 13h30

Ce drame met en evidence la non maîtrise de nos services de renseignements intérieur.

Il avait un accès a un lieu et a des outils informatiques pouvant être sensibles, un entretien hiérarchique aurait du avoir lieu, ne serait ce que pour partager avec lui, ce passage a "l islam".

IL avait un niveau d'habilitation assez élevé, cela démontre bien, les failles au sein d'un système qui n'est plus maîtrisé. on parle bien de sécurité interne!!!

En fait, on ne gére que" dans l'urgence", il n'y a plus le temps pour le travail de fond.

Il existe un fichier des personnes a risques a l’intérieur des institutions, connu de la DGSI et la DRPP, oui mais voila, personne ne veut de la patate chaude!

Voila ce que ça donne!

 

 

Portrait de Sorj
4/octobre/2019 - 12h53

"Nous n'abandonnerons pas les familles de nos collègues victimes, nous serons là pour eux".

Il ferait mieux de remballer. C’est trop tard.

Ca fait un moment qu’elles sont abandonnées les familles, ils sont incapables de les protéger de quoi que ce soit.

Portrait de morrigan13
4/octobre/2019 - 12h10
djbaxter a écrit :

Sur le profil Facebook du terroriste, audio : « Maintenant la chose la plus importante c’est de mourir en musulman. ». Il ne saluait déjà plus les femmes, et allait être convoqué prochainement par sa supérieure. Celle-ci fait partie de ses victimes.

Les femmes sont juste bonnes à être poignardées.

Portrait de morrigan13
4/octobre/2019 - 12h08

Et bien heureusement qu'il est mort car sinon avec notre belle justice, il aurait pris 5 ans d'hôpital psy ...

Portrait de Sorj
4/octobre/2019 - 11h52
LastChristmas a écrit :

Pas bête! jusqu'au bout on nous prendra pour des cons! je fais le pari que ce gars n'était pas du tout sourd et malentendant! 

Doté d’un léger handicap de surdité. C’est dans l’article.

Donc, probablement appareillé.

il a entendu des voix, ok. Des voix qui lui disaient quoi exactement ?  

Portrait de pypatche
4/octobre/2019 - 11h10
Comment. ? Il est malentendant et il a entendu des voix ? C'est louche tout ça ...Il devait s ' expliquer devant sa hiérarchie ce vendredi pour un comportement inapproprié . . .
Portrait de dororo
4/octobre/2019 - 11h07

Donc hier, à l'instant exact où Zemmour se faisait licencier pour le crime impardonnable de nous avertir que les islamistes allaient faire des massacre, un islamiste faisait un massacre...

 

A croire que Dieu aime ridiculiser les islamo-gauchistes et les médias menteurs.

Portrait de renelle
4/octobre/2019 - 10h27

quand j'ai entendu la nouvelle ,moi aussi j'ai entendu une voix qui me disait : on va encore nous prendre pour des ......quiches je reste polie !!!!!!

Portrait de Harriet
4/octobre/2019 - 09h43
djbaxter a écrit :

Sur le profil Facebook du terroriste, audio : « Maintenant la chose la plus importante c’est de mourir en musulman. ». Il ne saluait déjà plus les femmes, et allait être convoqué prochainement par sa supérieure. Celle-ci fait partie de ses victimes.

Les conversions tardives devraient toujours interroger car elles ne sont pas anodines : qu'elles résultent d'un "embrigadement" ou d'une démarche personnelle , il existe un risque accru de radicalisation/fanatisme, a fortiori chez des sujets faibles ou mal dans leur vie ...

Portrait de Sorj
4/octobre/2019 - 09h39
jo13 a écrit :

Encore un (qui est fou ) ! C'est ce que va nous dire notre cher castaner pour ne pas faire gonfler la polémique ,mais derriere tout çaon ne dit rien ,< il entendait des voix < Ils ont trouvé la bonne tactique ! Enfin on aura pas a le soigner en plus ,il est crevé !!!

Tellement fou qu’il pense à se munir d’un couteau en céramique, non détectable.

Drôlement organisé le déséquilibré.

Comment s’y est-il pris ensuite avec ses victimes parce que je constate qu’il a été très efficace avec son couteau  ? Il a directement tapé les carotides ?

On voudrait savoir.

Portrait de djbaxter
4/octobre/2019 - 09h33

Sur le profil Facebook du terroriste, audio : « Maintenant la chose la plus importante c’est de mourir en musulman. ». Il ne saluait déjà plus les femmes, et allait être convoqué prochainement par sa supérieure. Celle-ci fait partie de ses victimes.

Portrait de Rols75
4/octobre/2019 - 09h12

Franchement j'avais trouvé qu'Eric Zemmour y était allé un peu fort à son dernier discours sur l'islam. Il s'est vraiment fait maltraiter et agonir d'injures (mention spéciale de courage à son "ami" Eric Naulleau et Anaïs Bouton et à RTL, inquisiteurs du tribunal médiatique). Et paf! les faits une fois de plus lui donnent raison (décidément,les faits sont têtus).Et nous ouvrent les yeux. Soutien Total à Eric Zemmour. Courage!

Portrait de djbaxter
4/octobre/2019 - 08h51

La même excuse bidon que le radicalisé de Villeurbanne. Leurs maîtres à penser leur donnent les clés pour aller en psychiatrie au lieu de finir en prison.

Portrait de Sorj
4/octobre/2019 - 08h41
Philou-02. a écrit :

C’est pas clair encore tout ça !!  

J’ai rarement vu un scénario aussi bidon.

Portrait de Rols75
4/octobre/2019 - 08h15

Vous allez en Afrique et on vous dit attention les hippopotames sont les animaux qui font le plus de victimes, soyez très prudents. Bon, d'accord.  Là vous avez une religion qui cause les assassinats de centaines de personnes dans leur propre pays et on vous dit : attention 'bla, bla, bla islamisme) interdiction absolue ni de se méfier ni de dire le moindre mot. car ... c'est une religion de paix. Le fonctionnaire français musulman (converti en 2016) ne fait partie  (à ses yeux) que de la Houma (communauté de tous les musulmans). Allez continuons chaque fois d'être très surpris et d'entonner les mêmes refrains : Pas d'amalgame! Pourtant (et ça c'est factuel) 100% sont musulmans. Bouddhistes=0. Protestants=0. Chrétiens=0. Amish=0. A la prochaine.