24/09/2019 11:01

Quelques centaines d’agriculteurs ont procédé à des actions "feux de la colère" afin d’exprimer le "malaise" du monde agricole - VIDEO

Quelques centaines d’agriculteurs ont procédé lundi soir à des actions «feux de la colère», incendiant palettes, bottes de paille et souches, afin d’exprimer le «malaise» du monde agricole, à l’appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs.

En Ile-de-France, des feux étaient allumés dans une demi-douzaine de lieux, dont deux dans le Val d’Oise, trois dans les Yvelines, et un dans l’Essonne, selon Amandine Muret-Beguin, céréalière, secrétaire générale des JA d’IDF-Ouest, jointe au téléphone par l’AFP. «On a appelé ça les feux de la colère, mais aussi les feux du désespoir, pour faire ressentir le malaise ambiant qu’il y a dans la campagne, et cet acharnement qu’on peut subir au quotidien», a-t-elle déclaré. Selon elle, sur chaque site, une bonne vingtaine d’adhérents devaient entretenir les feux une bonne partie de la nuit.

En Essonne, Damien Greffin, président de la FDSEA Ile-de-France, revendiquait une quarantaine de manifestants à Etampes, avec une dizaine de tracteurs et des feux de palettes allumés. «Le monde agricole est stigmatisé au quotidien» et dernièrement, le projet de mise en place de zones de non-traitement (ZNT) destinées à protéger les populations contre les dangers potentiels des pesticides «a mis le feu aux poudres», a expliqué Damien Greffin par téléphone.

Dans d’autres régions, des opérations du même type ont été organisées: dans la Marne, dès 17H00, deux manifestations ont eu lieu à Witry-les-Reims, sur la route menant à Charleville-Mézières, avec environ 70 personnes selon la FDSEA, et Sainte-Ménehould, avec une dizaine de personnes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kevin 29
24/septembre/2019 - 16h06

FNSEA  les meilleurs....