15/09 10:01

Sondage: Six mois avant le premier tour des municipales à Paris, la maire PS sortante Anne Hidalgo arrive en tête des intentions de vote

Six mois du premier tour des municipales à Paris, la maire PS sortante Anne Hidalgo arrive en tête des intentions de vote, sept points devant le candidat LREM investi Benjamin Griveaux, suivi du "marcheur" dissident Cédric Villani, selon un sondage* publié dimanche.

Selon cette enquête Ifop-Fiducial pour le Journal du dimanche et Sud Radio, si le premier tour des municipales de mars 2020 avait lieu ce dimanche:

- 24% des voix iraient à une liste de la majorité municipale "Paris en commun" menée par Anne Hidalgo et soutenue par le PS, le Parti Communiste, Les Radicaux de Gauche, Centre et Indépendants.

- Avec 17%, la seconde place reviendrait à une liste LREM conduite par Benjamin Griveaux

- De son côté Cédric Villani est troisième avec 15%

- En quatrième place avec 14% des voix, le sondage place une liste LR conduite par Rachida Dati

- La liste Europe-Ecologie-les-Verts (EELV) menée par David Belliard est à 13%

Toutes les autres lises sont à 5% ou moins.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vladimirlefox
16/septembre/2019 - 02h26 - depuis l'application mobile
tvor a écrit :

Notre Drame de Paris , j’espère qu'elle va dégager ....

@tvor

Elle sera réélue c’est sur. Elle n’a pas de menace face elle LREM n’étant pas en odeur de sainteté...

Portrait de Blek37
15/septembre/2019 - 12h23

Paris est vraiment la honte de la France, qu'ils demandent leur indépendance !

Portrait de CARAMEL MOU
15/septembre/2019 - 11h16

le choix est cornélien, avec comme candidats prétendants au poste, un ancien socialiste, un surdoué au look de clodo, un manouche, une élue dilettante, et d'autres illustres inconnus pour représenter Paris.

Portrait de djbaxter
15/septembre/2019 - 10h51

"en tête" c'est vite dit : elle fait -10 points par rapport au 1er tour des municipales en 2014, alors que cette fois-ci elle est pourtant soutenue par les cocos. Elle est en-dessous des intentions de vote orientés LREM (cumulant Griveaux et Villani). Et depuis longtemps, les forces de droite sont en position favorable face à la gauche à cause de leur tête de gondole qui surnage en-dessous du quart des intentions de vote. Mal barrée quoi.