14/09 10:26

Le Rassemblement national retire son accréditation à un journaliste de Libé après un portrait ce matin du maire RN de Fréjus titré: "David Racheline, du petit grand chose au grand fayot"

Le Rassemblement national a retiré l'accréditation qu'il avait délivrée à un journaliste de Libération pour couvrir son université d'été à Fréjus (Var) ce week-end, après la diffusion par le quotidien d'un portrait du maire RN de la ville, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Ce retrait d'accréditation a suscité une protestation de plusieurs de ses confrères journalistes, qui ont dénoncé sur Twitter une "atteinte grave à la liberté de la presse". Quand le journaliste de Libération Tristan Berteloot a demandé au RN pourquoi son accréditation lui avait été retirée, le service de presse du parti a répondu: "en raison de votre article sur le maire de Fréjus", David Rachline, par ailleurs membre du bureau exécutif (direction) du RN, selon le journaliste.

Interrogé par l'AFP sur cette décision, le service de presse du RN (ex-FN) a répondu: "lisez l'article". Celui-ci est titré: "David Racheline, du petit grand chose au grand fayot". "Le RN comme le FN continue à avoir un problème avec la liberté de la presse", a réagi auprès de l'AFP Paul Quinio, directeur délégué de la rédaction de Libération.

Les journalistes de Mediapart et de l'émission Quotidien ne sont plus accrédités aux réunions ou conférences de presse du parti d'extrême droite depuis 2012. En avril, une journaliste de Mediapart avait été refoulée d'un meeting de la présidente du RN Marine Le Pen près de Rennes, au motif que les journalistes du site d'informations étaient "+des militants politiques, pas des journalistes+".

Mediapart avait dénoncé un parti d'extrême droite "hostile à la liberté de la presse".

Pendant la campagne présidentielle 2017, les sociétés de journalistes de près d'une trentaine de médias, dont l'AFP, avaient signé une pétition pour protester contre une décision du FN de "choisir les médias autorisés à suivre Marine Le Pen" et dénoncé "une entrave à la liberté" d'informer.

Au second tour de la présidentielle en 2017, une quinzaine de médias avaient été interdits d'assister à la soirée électorale du parti, provoquant par solidarité un "boycott" d'autres médias.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DidierM.
15/septembre/2019 - 05h06

C'est bien un truc de néo-facho aigri et revanchard ça. Voilà qui promet si d'aventure ces olibrius aptes à confondre justice et vengeance arrivent au pouvoir...

Portrait de ISAMBEAU
14/septembre/2019 - 21h57
Micheldu17.02 a écrit :

Concernant la vidéo d' Anne Sinclair  sur Marine Le Pen, elle même avait bien cru devenir  1ère Dame ;)

Pas d' bol son "poulain" ne savait pas tenir  son pantalon fermé..... ;)

 

Ambition démesurée, elle n'était même pas première concubine.
Portrait de Micheldu17.02
14/septembre/2019 - 17h20

Concernant la vidéo d' Anne Sinclair  sur Marine Le Pen, elle même avait bien cru devenir  1ère Dame smiley

Pas d' bol son "poulain" ne savait pas tenir  son pantalon fermé..... smiley

 

Portrait de stbx00
14/septembre/2019 - 17h04
C'ptain What31 a écrit :

Le Figaro de droite ?  C'est juste Le Monde de l'autre côté de la rive. Quand le Figaro sera à nouveau de droite je prendrai un abonnement.  

Oui le Figaro est un journal de droite. Peut être pas assez à droite pour vous mais il est bien de droite... D'ailleurs le Figaro touche plus d'aides publiques que Libération...

Portrait de ISAMBEAU
14/septembre/2019 - 14h19
C'est vrai qu'elle est méchante Marine, c'est bien grâce aux journalistes de gauche dont les articles se résument à traiter les cadres RN de fachos et leurs électeurs d'abrutis, qu'ils ont fait passer ce parti de 1 à 30% d'intention de vote. Merci les journaleux ratés.
Portrait de Gemini
14/septembre/2019 - 12h48

La dictature et la censure des extrêmes dans toute leur splendeur... On peut dire ce que l'on veut on ne voit pas ça dans des partis républicains ou la démocratie et la liberté d'expression sont quand même présente.

Portrait de ohcnas
14/septembre/2019 - 12h11

entre information du grand public à insultes caractérisées, il y a forcément un fossé que les journaleux de gauche franchissent aisément suivant leurs inspirations politiques, donc il n'est aucun besoin de les avoir en couverture de telle ou telle manifestation du RN, ce sont des "puducus". on sait que les gauchistes sont passés maîtres pour travestir les discours. et comme les 121 dalmatiens signataires en 1961 du manifeste de la désobéissance civique, les 30 journaux de gauche qui ont signé la pétition, le RN n'a aucun besoin de ces médias

 

Portrait de Panurge
14/septembre/2019 - 11h09

Quand je pense que ce torchon touche des subventions publique ! Essayez  De vendre votre papier au lieu de nous resservir votre anti front pavlovien !!!

Portrait de Philou-02.
14/septembre/2019 - 11h01

C’est le frère de François H ? smiley