09/09/2019 10:16

Vive émotion en Allemagne après l'élection de Stefan Jagsch, un candidat néonazi, dans une commune de 2.500 habitants du district d'Altenstadt

Stefan Jagsch, un adhérent du Parti national-démocrate (NPD), ultranationaliste, a été élu chef du conseil municipal de Waldsiedlung, une commune de 2500 habitants du district d'Altenstadt, à 30 kilomètres au nord-est de Francfort. Cette élection a suscité des remous aux niveaux fédéral et régional. Beaucoup s'interrogent sur les raisons pour lesquelles il n'y avait pas de « candidat démocratique » pour faire barrage à Stefan Jagsch, comme l'a souligné le chef du groupe parlementaire du FDP, Marco Buschmann. Stefan Jagsch a bénéficié du soutien de membres locaux de la CDU, le parti de la chancelière d'Angela Merkel, mais aussi d'élus du SPD (sociaux-démocrates) et du FDP (libéraux).

Le secrétaire général de la CDU, Paul Ziemiak, a aussi réclamé que l’on revienne sur ce vote. “Je suis choqué. L’élection du membre d’un parti qui poursuit des objectifs anticonstitutionnels est un déshonneur”, a-t-il dit dans le Bild. “J’entends que cette décision soit corrigée”, a-t-il ajouté.

Peter Tauber, un représentant de la CDU au Bundestag de la Hesse, l’État dans lequel se trouve Waldsiedlung, a menacé d’agir contre ceux qui ont aidé Stefan Jagsch à se faire élire. “Celui qui n’a pas de boussole politique et morale et (...) prend une décision électorale aussi irresponsable ne peut faire partie de la CDU”, a tweeté Peter Tauber samedi. “L’élection d’un responsable politique du NPD à Altenstadt avec l’aide de la CDU” me “fait horreur”, a-t-il ajouté.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions