25/08 10:01

Une journaliste Française affirme avoir été violée à plusieurs reprises par Tariq Ramadan dans une chambre de l'hôtel Sofitel de Lyon en mai 2014

Cette fois, c'est une journaliste de la région lyonnaise qui accuse Tariq Ramadan de viol en réunion, d'après une plainte datée du 31 mai 2019.

"Monsieur Tariq Ramadan m'avait contactée sur Facebook courant 2013 au prétexte que nous avions des amis en commun, je n'en avais pas trouvé, il s'agissait d'une excuse" raconte la plaignante aux enquêteurs selon le JDD de ce matin. À l’époque journaliste dans un média local, elle finit par accepter une rencontre pour une interview "sans retenue" :

"Je pensais faire un scoop et montrer ses contradictions." D'après cette femme, le rendez-vous a lieu au Sofitel de Lyon, le 23 mai 2014.

"Par souci de discrétion", puisqu'il est "une personnalité", Tariq Ramadan l’invite à réaliser l'interview dans sa suite. Ce qu'elle refuse dans un premier temps, mais il la "rassure" en lui disant qu'elle n'a "rien à craindre d'autant plus qu'une personne de son staff était présente" et resterait tout du long.

"C'est allé très vite, c'était d'une violence inouïe", poursuit la quinquagénaire aujourd'hui, dans son récit enregistré par la justice le 12 juillet dernier. "Il m'a attrapé le bras, me l'a tordu […] il m'a dit 'vient petite pute' et m'a jeté par terre", poursuit-elle. Alors que l'ami de Tariq Ramadan la tient par les cheveux, elle raconte avoir subi plusieurs pénétrations. "Je l’ai insulté, ça l'a excité encore plus. Je me débattais avec les pieds, les jambes, les mains, et plus je me débattais, plus ils me frappaient, ils m’insultaient."

Les deux hommes refusent de lui rendre ses sous-vêtements et de la laisser partir, dit-elle, ce qui l'a obligée à rester deux heures dans la chambre. Alors qu'elle cherche à partir et affirme qu'elle va porter plainte, il lui répond : "tu ne sais pas à quel point je suis puissant.

Elle finit par promettre de n'en parler à personne et de ne pas porter plainte. "À la suite de cela, j’ai déménagé, cessé de travailler, j’ai divorcé et j'ai pris beaucoup de poids", écrit cette femme qui se dit "dépressive" et confie avoir tenté de mettre fin à ses jours six mois plus tard.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Rogers de Montferrand
26/août/2019 - 02h00

Sofitel, ca rime vraiment avec bordel !smiley

Portrait de Sale Con
26/août/2019 - 01h54

il ne m'a jamais rien inspiré de bien ce Ramadan ...

Portrait de djibou35
25/août/2019 - 20h03
nina83 a écrit :

C'est bien qu'elle puisse enfin parler aujourd'hui et se libérer..... combien de vies détruites à cause de ce porc ?

c'est pas sympa pour les porc, ils sont au dessus e lui quand même!!

 

Portrait de Micheldu17.02
25/août/2019 - 15h59
Lolifunr2 a écrit :

Ce sont les deux ! C'est évidemment un pervers narcissique, avec un penchant pour le sado-masochisme. Mais c'est aussi une machination car l'histoire du viol est pour moi inventée de toute pièce... je n'y crois pas une seconde. Quand on connait le filou, il n'est pas assez bête pour agresser une journaliste, avec le risque de voir tout cela publiée. Donc ce sont des rapports sexuels sado-maso consentis....

Ou alors, cette "journaliste" est ou était à ce point "dépassée" par l' objet de sa recherche, sa dangerosité potentielle, sa propre incapacité à réagir sainement, qu' elle semblerait au delà de tout secours efficace.....smiley J' imagine qu' avec d' autres journalistes "grand reporter de guerre" quand bien même elles auraient eu à subir ce genre de traitement auraient réagi autrement plus efficacement plutôt que de repartir, la tête basse pour ne pas dire une autre expression qui serait en l' occurrence,  malheureuse,  la "..... entre les jambes". smiley

Portrait de Jilou1994
25/août/2019 - 15h11

Franchement, je ne sais pas quoi en penser précisément de tout cela. Est-ce vraiment un grand pervert narcissique, manipulateur ou est-ce une machination politique à coup d'infox ? A moins que la vérité soit entre les deux ?  

Portrait de Micheldu17.02
25/août/2019 - 13h09
Raoul Premier a écrit :

Il faut être conne pour s'enfermer dans une chambre d'hôtel avec un homme si on ne compte pas coucher avec lui…

Encore que ce genre de traquenard ayant pour but d' humilier et de bien signifier qu' il peut  arriver n' importe quoi si c' était le désir de la personne en question, pourrait tout aussi bien être tendu à un journaliste homme, que ce soit au moyen d' objets ou autres, avec le nombre d' intervenants voulus. Peu, sans doute iraient trouver le courage pour aller le raconter.......

Portrait de fairytale
25/août/2019 - 12h18

Y en a marre de ce pervers sexuel ,trop longtemps protégé!

Portrait de Micheldu17.02
25/août/2019 - 11h50

Et c' est maintenant qu' elle le dit ? Au lieu de planter un scandale dans le hall de l' hôtel, faire venir la Police, déclencher l' enquête, examens gynécologiques et tout le toutim ? Ce n' était pas une petite jeune fille écervelée,  apeurée, mais une journaliste quadragénaire, mariée, ayant pour projet un article à charge contre ce type  !.....Et du coup : "À la suite de cela, j’ai déménagé, cessé de travailler, j’ai divorcé et j'ai pris beaucoup de poids", écrit cette femme qui se dit "dépressive" et confie avoir tenté de mettre fin à ses jours six mois plus tard."....Mouai ! Peut être aurait elle dû rester à son niveau de jugeote, planquée derrière son ordi pour rédiger ses articles. 

Portrait de hummerH2
25/août/2019 - 11h10
Lolifunr2 a écrit :

Si c'est le même jour ok.. m'enfin yen a qui prétendent avoir été violée par lui à plusieurs reprises des jours différents... Faut pas non plus nous prendre pour des idiots

Je dois avouer que dans ces histoires de "viols", certain détails ou certains comportements m'échappent .

Comme, par exemple, cette interview à la télé d'une des "victimes" de viol de la part de ce Ramadan, violée à plusieurs reprises aussi  sur une période de plusieurs mois... ??? qui racontait "l'enfer vécu" durant une soirée dans la chambre de Ramadan, et dont le témoignage se terminait par :

"Lorsque je me suis réveillée, le lendemain matin, il avait quitté la chambre"... ??? smiley

Portrait de nina83
25/août/2019 - 10h05

C'est bien qu'elle puisse enfin parler aujourd'hui et se libérer..... combien de vies détruites à cause de ce porc ?