13/08 16:35

La star mondiale, Placido Domingo, chanteur et directeur de l’opéra de Los Angeles et Washington, accusé de harcèlement sexuel par 9 femmes

Placido Domingo, chanteur star et directeur des opéras de Los Angeles et de Washington, est accusé de harcèlement sexuel par neuf femmes, huit chanteuses et une danseuse.

Les plaignantes évoquent des faits datant de 1980 à aujourd'hui et considèrent que le fait d'avoir refusé les avances du ténor a eu des effets négatifs sur leur carrière. Une trentaine de chanteuses, danseuses, musiciennes et autres professionnelles ayant trait à l'opéra ont tenu à apporter leur soutien aux accusatrices et dénoncent, elles aussi, un comportement déplacé de la part de Placido Domingo.

Parmi les neuf témoignages, seule Patricia Wulf a accepté de parler aux médias.  Patricia Wulf, une mezzo-soprano qui chantait avec Domingo à l’opéra de Washington, a partagé son histoire datant de 1998: :

«C'était du harcèlement sexuel. Quand un homme se tient si près de vous avec un sourire en coin et vous demande à maintes reprises si vous devez rentrer à la maison, je ne peux pas trouver d'autres conclusions que le fait qu'il voulait me mettre dans son lit. Encore plus quand il a la réputation de faire ça. Ça a affecté ma manière de me comporter avec les hommes, ma carrière dans l'opéra et le reste de ma vie. »

Pour Patricia Wulf, le secret était « très connu » dans le milieu depuis de nombreuses années, il devenait nécessaire de prendre la parole avec « l'espoir d'aider d'autres femmes à témoigner, ou à être assez fortes pour dire non ».

Les autres accusatrices sont restées anonymes car certaines sont encore dans la profession et ont peur d’être “humiliées publiquement ou même harcelées”, selon Associated Press. 

Le chanteur a réagi à ces allégations auprès de l'agence Associated Press:

« Ces accusations de la part de ces femmes anonymes, remontant pour certaines à 30 ans, sont vraiment dérangeantes et, comme elles le sont présentées, inexactes, se défend-il. Malgré tout, il est douloureux d'apprendre que j'aie pu contrarier quiconque ou que j'aie pu les mettre mal à l'aise – peu importe à quand remontent les faits et malgré mes meilleures intentions. Je pensais que toutes mes interactions et relations avaient toujours été consensuelles.

Les gens qui me connaissent ou qui ont travaillé avec moi savent que je ne suis pas quelqu'un qui va intentionnellement faire mal, offenser, ou mettre mal à l'aise quelqu'un. Cependant, je dois reconnaître que les règles et standards par lesquels nous sommes – et nous devrions – être jugés aujourd'hui sont vraiment différents de ce qui avait cours par le passé. »

Plus d’une trentaine de femmes du monde de l’opéra dont des chanteuses, danseuses, musiciennes, membres du personnel, professeures de voix et administratrices, ont soutenu les accusatrices en témoignant avoir assisté à des comportements sexuels inappropriés de la part de Domingo. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de TurnLeft
13/août/2019 - 23h39
MICMAH458 a écrit :
«C'était du harcèlement sexuel. Quand un homme se tient si près de vous avec un sourire en coin et vous demande à maintes reprises si vous devez rentrer à la maison, je ne peux pas trouver d'autres conclusions que le fait qu'il voulait me mettre dans son lit". Quand je lis ça, je nous conseille, à nous les hommes, de ne plus ouvrir les portières de voiture, de ne plus faire passer les femmes en 1er, de ne plus offrir de fleurs, de ne plus proposer de changer un pneu crevé, de ne plus payer le restaurant, etc etc, bref, de ne plus rien faire du tout pour faire plaisir au sexe dit "faible", car désormais tout peut être interprété de façon négative. Elles ont voulu l'égalité (et elles avaient bien raison de revendiquer en ce sens), elles l'ont eue, qu'elles se démerdent.

Je suis une femme et je suis 200% d'accord avec vous. Ca devient grotesque toutes ses plaintes de femmes qui se font simplement draguer..

Portrait de TurnLeft
13/août/2019 - 23h37

Décidément il est de bon ton de détruire ce que l'on a encensé !!! Les hommes ne vont plus osé ragerder ou adresser la parole à des femmes, on est mal barré, si chaque fois qu'un homme drague une femme, elle dépose plainte pour harcèlement sexuel. 

Portrait de MICMAH458
13/août/2019 - 23h32
«C'était du harcèlement sexuel. Quand un homme se tient si près de vous avec un sourire en coin et vous demande à maintes reprises si vous devez rentrer à la maison, je ne peux pas trouver d'autres conclusions que le fait qu'il voulait me mettre dans son lit". Quand je lis ça, je nous conseille, à nous les hommes, de ne plus ouvrir les portières de voiture, de ne plus faire passer les femmes en 1er, de ne plus offrir de fleurs, de ne plus proposer de changer un pneu crevé, de ne plus payer le restaurant, etc etc, bref, de ne plus rien faire du tout pour faire plaisir au sexe dit "faible", car désormais tout peut être interprété de façon négative. Elles ont voulu l'égalité (et elles avaient bien raison de revendiquer en ce sens), elles l'ont eue, qu'elles se démerdent.
Portrait de Aldo la classe
13/août/2019 - 19h38

C'est un séducteur,pas un harceleur,il a la classe !smiley

Portrait de Lolito.
13/août/2019 - 19h33

LOL !

Portrait de elRaval3
13/août/2019 - 18h19
Igor06 a écrit :

Vous faites tous les étonnés, mais c'est bien connue que dans la haute société il se passe des choses dégueulasse.

Les journaux abondent de faits divers ou des pauvres prostituent leurs gosses.