17/07 14:39

François de Rugy avec sa femme à ses côtés: "Une vie d'engagements ne se résume pas en quelques images. En démissionnant j'ai fait passer l'intérêt collectif avant l'intérêt personnel"

14h37: Sur les réseaux sociaux certains s'étonnent de voir la femme de François de Rugy avec sa femme sur la scène au même titre que les Ministres.

.

.

14h05; François de Rugy prend la parole pour la passation de pouvoir avec Elisabeth Borne:

"L'écologie et la solidarité sont des notions essentielles pour moi. J'ai fais le choix de porter l'écologie en politique par une action au coeur des institutions. Ce choix je le revendique car je le crois utile. Aucune maladresse, aucune erreur payée au prix le plus fort de me venir effacer une vie d'engagement qui ne se résume pas en quelques images.

Ici, nous avons agi. J'ai engagé la fermeture irréversible des quatre dernières centrales à charbon. La décision avait été annoncée, il fallait la mettre en œuvre.

J'ai mis en oeuvre la fermeture de la centrale de Fessenheim, longtemps promise, jamais mise en œuvre. Jamais un gouvernement français n'avait fermé une centrale nucléaire en activité.

J'ai convaincu le président de créer pour la première fois une assemblée de 150 citoyens tirés au sort. Je sais que le processus est lancé et qu'il est irréversible.

Vous passez le relais c'est aussi un soulagement personnel, chacun comprendra. Je ne m'étendrais pas longuement sur ce point. Chacun me comprendra. Je dirais que si l'engagement politique apporte des satisfactions, il charrie des difficultés, des douleurs pour celui ou celle qui s'engage, on en prend le parti, on accepte d'en payer le prix mais aussi pour ses proches. Ma femme et nos enfants ont été malmenés.

Je savais que prendre ce Ministère était un défi, mais je l'ai fait par esprit de responsabilité. En démissionnant j'ai fait passer l'intérêt collectif avant l'intérêt personnel. Bonne chance à toi Elisabeth, bonne route à vous tous et toutes. Nous nous retrouverons pour l'écologie, pour la République et pour la France."

13h53: Lors du conseil des ministres, Emmanuel Macron a salué "le sens des responsabilités" de François de Rugy, indique la porte-parole du gouvernement.

11h06: Après le remplacement express de François de Rugy, décidé par l'exécutif dans l'espoir d'éviter un nouveau feuilleton d'été désastreux, c'est dans sa nouvelle fonction de ministre de la Transition écologique qu'Elisabeth Borne siégera dès mercredi matin au Conseil des ministres.

"Le président a souhaité que cela aille extrêmement vite" après plusieurs remplacements précédents qui avaient traîné en longueur, confirme une source proche de l'exécutif.

10h20: La passation de pouvoir entre François de Rugy et Elisabeth Borne aura lieu aujourd'hui à 13h30. La cérémonie se déroulera sur le perron de l'Hôtel de Roquelaure, siège du ministère.

08h56: Sur RTL, Robert Ménard est revenu sur la démission de François de Rugy. Pour lui, il n'avait pas "d'autre échappatoire que cette démission".

"Quand on est ministre d'État on ne va pas pavaner avec des repas à la Saint-Valentin dans les châteaux, dans les palais de la République", fustige le maire de Béziers. "Mais le dernier point c'est plus grave. (...) Manifestement il a utilisé ses frais de mandat pour payer des cotisations d'Europe Écologie-Les Verts et donc payer moins d'impôts derrière. C'est plus choquant", selon lui. 

04h57: Le ministre démissionnaire François de Rugy, au cœur de révélations sur des dépenses excessives, s'est comparé hier soir soir à Pierre Bérégovoy qui s'est suicidé en 1993, en évoquant les « mots » de François Mitterrand à l'égard de son ancien Premier ministre « livré aux chiens ». « Comment ne pas penser aux mots de François Mitterrand en hommage à Pierre Bérégovoy », a tweeté l'ancien ministre de la Transition écologique mardi soir, en joignant une vidéo du discours prononcé par l'ancien président socialiste lors des obsèques, le 4 mai 1993, de son ancien Premier ministre.

« Toutes les explications du monde ne justifieront pas qu'on ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme et finalement sa vie, au prix d'un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d'entre nous », avait déclaré François Mitterrand.

.

Mardi 16 juillet

.

23h45: La Ministre des Transports Élisabeth Borne nommée Ministre de l’Écologie en remplacement de François de Rugy

L'ex-ministre de la Transition écologique était fragilisé par des révélations de Mediapart sur ses dépenses. Elisabeth Borne, qui était jusque-là placée sous l'autorité du ministre de la Transition écologique, ne prendra toutefois pas le rang de ministre d'Etat de son prédécesseur. 

19h21: La "victime de cette situation c'est l'écologie", estime Julien Bayou, porte-parole d'EELV. "Qui pour succéder à François de Rugy sur ce poste et cet enjeu si malmené par le gouvernement ?", a-t-il ajouté sur Twitter.

18h24: Suite à la démission de François de Rugy, la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon défend ce soir le projet de loi énergie et climat devant le Sénat en lieu et place du ministre de l'Ecologie.

17h55: François de Rugy va redevenir député, comme le confirme son suppléant sur son site Internet. 

Mounir Belhamiti écrit:

"Je prends acte de la démission de François de Rugy du Gouvernement. Face à une série d’attaques médiatiques extrêmement violentes, il a pris une décision que je respecte et qui traduit le sens des responsabilités que je lui connais.
Cette décision mettra fin à ma fonction de député dans un mois.
J’ai exercé cette fonction depuis le premier jour, en fidélité à mes valeurs, et avec ce qui a toujours nourri mon engagement : la volonté d’être utile à mon territoire, aux habitants de Nantes, Orvault et Sautron, et de participer activement à la mise en œuvre du projet présidentiel.
Je tiens à remercier tout particulièrement celles et ceux qui m’ont accompagné dans l’exercice de mon mandat : les citoyennes et citoyens qui se sont engagés à mes côtés en tant que délégués du député, et bien évidemment mon équipe parlementaire. Je veux également saluer mes collègues députés de la majorité présidentielle qui m’ont accueilli et accordé leur confiance."

17h45: Remerciée par François de Rugy la semaine dernière, l'ancienne directrice de cabinet du ministre refuse de commenter sa démission, signale Ouest France.

17h25: Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement: "Je ne peux pas sur la simple foi d'un article décider que les faits sont délictueux ou pas. On a vu par le passé qu'on a pu se tromper dans des articles de presse. Nous n'avons pas connaissance au gouvernement de faits délictueux."

17h : A la surprise de toutes et tous, la démission de François de Rugy n'a pas été évoquée lors des questions au gouvernement à l'Assemblée ce mardi, où le ministre n'était pas présent.

Seul le député de La France Insoumise Adrien Quatennens a mentionné "les homards et le Ceta", en référence à l'accord de libre échange UE-Canada.

16h58: Le gouvernement n'a "pas d'indication que des règles ont été transgressées", annonce la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye sur BFM TV

16h54: Dans un entretien à BFMTV, François de Rugy déclare: "J'ai privilégié le sens des responsabilités pour le Président et le gouvernement. " Et d'ajouter: "Je me sens bien même si je ressens un grand sentiment d'injustice face aux méthodes de Mediapart" 

16h38:  François Ruffin (LFI) très agacé: « On n'avait pas un ministre en mesure d'affronter la catastrophe écologique, il n'est pas sûr que le suivant soit mieux »

16h30: Delphine Batho, ancienne ministre de l’environnement: "Il faut un changement clair dans les mœurs politiques. La confusion entre le politique et le privé, le poids des lobbies dans les coulisses du pouvoir, tout cela n'est pas acceptable au 21e siècle"

16h29: Gilles Le Gendre, le patron des députés LaREM, déclare "François de Rugy incarne l'écologie moderne, c'est lui qui nous a poussé dans cette direction, nous devons rester dans cette voie là. C'est sa décision, je la respecte au nom du groupe que je préside."

16h19: Olivia Grégoire, de LREM : "C'est un homme solide, courageux, qui travaille beaucoup, je pense qu'il est à bout. Juger sur une image, sans laisser le temps de la présomption, et un homme s'en va, sera un danger pour tous. J'espère que l'opposition aura un petit peu de pudeur dans les heures qui viennent, même si j'en doute un peu".

16h15: Pour Nicolas Dupont-Aignant la démission de François de Rugy « est une question d'étique personnelle. Il paye sa faute ».

16h01: Pour le député du Rassemblement National Sébastien Chenu, François de Rugy "s'est pris les pieds dans le tapis" et a commis "de véritables maladresses".

15h56: Pour Mathilde Panot de La France Insoumise, François de Rugy « par son comportement, a énormément choqué ».

15h54: Aurore Bergé, député LREM des Yvelines, réagit sur FranceInfo: "Il y a un mélange de plein de sujets différents qui s'entrechoquent et qui donnent le sentiment que l'exigence d'exemplarité sur laquelle on a été élu, on ne la respecte pas."

15h52: Pour Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, la position de François de Rugy était devenue "intenable" et il "n’est pas possible d’avoir des ministres qui eux-mêmes fraudent les règles qu’ils fixent"

15h50: Gilbert Collard réagit avec humour sur Twitter: "Sa majesté #Homard 1er a cuit dans le court-bouillon médiatique !"

15h42: Emmanuel Macron accepte "la décision personnelle" prise par son désormais ex-ministre de la Transition écologique et solidaire.

15h39: Contacté par franceinfo, l'Elysée confirme que la démission de François de Rugy a été acceptée par le président de la République. "Il s'agit d'une décision personnelle, qu'il respecte pour qu'il puisse se défendre pleinement et librement", explique-t-on.

15h37: Edwy Plenel, cofondateur de Mediapart, confie sur LCI: "Nous attendions ses réponses pour 13h puis 14h", concernant les nouvelles révélations sur l'emploi par François de Rugy de ses indemnités représentatives de frais de mandat. Le journaliste a précisé n'avoir pas encore reçu la plainte en diffamation déposée par François de Rugy, mais que le site d'investigation y "fer[a] face".

15h30: LE POINT A 15h30:

"L'information a été plus forte que la communication", a déclaré à l'AFP le journaliste de Mediapart Fabrice Arfi, après la démission du ministre de l'Ecologie François de Rugy sur qui il a enquêté. "Mediapart n'a fait que son travail et continuera de le faire", a souligné le journaliste.

"La démission de M. Rugy, qui n'appartient qu'à lui et au gouvernement, montre une chose: l'information a été plus forte que la communication". François de Rugy a annoncé avoir "déposé (mardi) matin une plainte pénale en diffamation" contre Mediapart. Au moment de sa démission, le site s'apprêtait à publier une nouvelle enquête sur l'utilisation de ses frais professionnels en tant que député. Mediapart avait envoyé lundi de nouvelles questions à François de Rugy concernant cette enquête, pour lesquelles il attendait des réponses à 14H00.

"Nos questions lui ont été envoyées hier (lundi), nous attendions ses réponses pour 14H, et ce sera l'annonce de sa démission. Notre enquête révèle les détournements de ses frais de député", a affirmé Edwy Plenel, cofondateur et dirigeant du site, sur Twitter.

15h32: Jean-Luc Mélenchon réagit vivement à la démission de François de Rugy: "De Rugy démissionne. Mais l'éborgneur Castaner est toujours là et l'embastilleuse Belloubet aussi. Steve vaut moins qu'un homard ?", peut-on lire sur Twitter.

15h30 : Selon Le Parisien, François de Rugy ne sera pas remplacé dans la journée.

15h28: L'ex-ministre de l'Environnement Corinne Lepage a également réagi en exprimant son soutien à François de Rugy sur LCI: "L'homme a toute ma compassion, il est condamné avant même d'avoir été jugé"

15h21: "L'information a été plus forte que la communication", a déclaré à l'AFP le journaliste de Mediapart Fabrice Arfi après la démission de François de Rugy sur qui il a enquêté. "Mediapart n'a fait que son travail et continuera de le faire", a souligné le journaliste. "La démission de M. Rugy, qui n'appartient qu'à lui et au gouvernement, montre une chose: l'information a été plus forte que la communication". François de Rugy a annoncé avoir "déposé (mardi) matin une plainte pénale en diffamation" contre Mediapart.

15h16: Sur France Info, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, annonce que la démission de François de Rugy a été acceptée.

15h06: Médiapart annonce que "François de Rugy a démissionné en raison d'une nouvelle enquête prévue cet après-midi" (Edwy Plenel sur BFM TV):

"La démission est provoquée par une nouvelle enquête. Nous avons transmis hier soir de nouvelles questions sur l'utilisation de ses indemnités de mandat quand il était député (...) Il aurait enfreint l'une des rares règles qui encadraient l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) lorsqu'il était député : l'interdiction de s'en servir pour payer sa cotisation à son parti politique.Nous faisons notre travail au service de l'intérêt général." En 2013 et 2014, il a versé 9 200 euros à Europe Ecologie-Les Verts. 

"Se servir de son IRFM pour payer sa cotisation d’élu ? C’est totalement irrégulier et ça l’a toujours été. Ce point a toujours été fixe. De l’argent public (l’IRFM) ne peut pas être dérivé vers un parti politique", s’indigne sur Mediapart le député centriste Charles de Courson.

14h57: Mediapart a recensé mercredi 10 juillet une dizaine de repas, avec homards et grands crus, qui ont eu lieu entre octobre 2017 et juin 2018 et où étaient reçus à chaque fois entre dix et trente invités appartenant au cercle amical et relationnel de Séverine de Rugy, l’épouse de l’ex-écologiste.

Parmi les convives identifiés par le site figuraient aussi des membres de la famille de l’ancien président de l’Assemblée et des amis de son épouse.

Les photos montrant Mme de Rugy poser devant une bouteille de Mouton Rothschild 2004 ou M. de Rugy devant une table de Saint-Valentin ornée de pétales de rose ont été abondamment relayées sur les réseaux sociaux et ont fait aussitôt scandale. 

Dans la foulée, d'autres révélations sont tombées en cascade. Il a notamment été avéré que la directrice de cabinet de François de Rugy, la préfète Nicole Klein, avait conservé un logement HLM à Paris de 2006 à 2018 alors qu'elle n'habitait plus dans la capitale. Après son limogeage, le ministre a nommé lundi un remplaçant, Jack Azoulay, qui travaillera vraisemblablement auprès de celui ou celle qui remplacera François de Rugy.

14h48; Voici le communiqué complet de François de Rugy sur son compte Facebook:

Depuis le début de la semaine dernière, Mediapart m’attaque sur la base de photos volées, de ragots, d’approximations, d’éléments extérieurs à ma fonction. La volonté de nuire, de salir, de démolir, ne fait pas de doute.

Je suis soumis à un feu roulant de questions nouvelles et contraint de parer sans cesse à de nouvelles attaques. Face aux contre-vérités de Médiapart, j’ai déposé ce matin une plainte pénale en diffamation par la voix du Bâtonnier Pierre-Olivier Sur et de Maître Mathias Chichportich, à qui j’ai confié la défense de mes intérêts.

Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l’objet me conduisent aujourd’hui à prendre le recul nécessaire - ce que chacun comprendra.

La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d’assumer sereinement et efficacement la mission que m’ont confiée le Président de la République et le Premier ministre.

Dès lors, j’ai présenté ma démission au Premier ministre ce matin. Je suis trop attaché à l’écologie à laquelle j’ai consacré tout mon engagement militant, pour accepter que notre action écologique soit affaiblie par des mises en cause personnelles incessantes.

En ces moments douloureux, je conserve la fierté des actions entreprises avec le soutien de la majorité parlementaire pour mettre en œuvre des transformations importantes pour le climat, l’énergie, l’eau, la lutte contre le gaspillage et la biodiversité. Je suis également fier des mesures concrètes d’accompagnement des Français pour réussir la transition écologique ou encore du lancement de l’assemblée citoyenne de 150 Français tirés au sort, une innovation démocratique inédite. Je remercie le Président de la République et le Premier ministre de la confiance qu’ils m’ont témoignée en me demandant de relever le défi du ministère de la transition écologique et solidaire.

Je leur redis ma fidélité. Je pense aussi à mes collaborateurs qui ont servi avec conscience et engagement.

Merci à elles et à eux.

Je pense enfin à ma femme et à ma famille, que je veux aussi protéger par ma décision difficile.

Je veux dire aussi à bientôt.

Plus que jamais, c’est le combat pour la République et pour l’écologie qui m’anime.

14h38: François de Rugy a présenté sa démission du gouvernement

Le ministre de la Transition écologique a démissionné. Il est au cœur d'une polémique sur des dîners fastueux lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale, et des dépenses de rénovation de son logement de fonction.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tobian
19/juillet/2019 - 13h52

   "j'ai fait passer l'intérêt collectif avant l'intérêt personnel…"

   Il fait bien de le souligner, c'est la première fois.

Portrait de Cl
19/juillet/2019 - 08h09

Il avait dit qu'il rembourserait  !!! 

Est-ce toujours d'actualité ????   Pas Sûr !!!!! 

Portrait de La danse du balais
19/juillet/2019 - 01h31

Allez,du balais !

Portrait de Hexagone
18/juillet/2019 - 09h43
Cl a écrit :

Un air de Jeanne Mas  !!!!

Je dirais comme Voltaire, on dirait Cruella avec son maquillage de voiture voilée. 

Portrait de Cl
18/juillet/2019 - 08h29
Reine-Claude qui ne compte pas pour des prunes a écrit :

 

 

Jakie Quartz plutôt, non ? ;)

Un air de Jeanne Mas  !!!!

Portrait de falko
18/juillet/2019 - 00h35

C'est fini les homards mec.

Portrait de Voltaire .
17/juillet/2019 - 20h28

Un vrai sparadrap cette Cruella .... qu’est ce qu’elle avait à faire là ??? Sinon au USA les lobster sandwiches sont monnaie courante et délicieux . Pain brioché tiède farci de homard - mayo ! Désolée Sibeth .... smiley À Paris on trouve de bons lobster rolls chez Homer rue Rambuteau , ou au  Lobster Bar rue Coquillère .....

Portrait de Verydix
17/juillet/2019 - 19h57

Ils n'ont pas profité du tout....le homard, le vin à 500€, les travaux à 17000€, pour eux c'est normal, ils sont simples et pas du tout profiteurs......

Portrait de Bourricot
17/juillet/2019 - 19h26
AimerVivre73 a écrit :
Intérêt politique, avant intérêt personnel ? Pfffff.... il va faire croire ça à qui ? Faut pas nous prendre pour des cons !

Pourtant c'est ce qu'ils font, ils nous prennent pour des cons !!smiley

Portrait de colin33
17/juillet/2019 - 19h23 - depuis l'application mobile

Si il n'est pas grillé il aura de la chance, mais en politique tout est permis.....

Portrait de hummerH2
17/juillet/2019 - 17h22
audi1975 a écrit :

Sa jeunette (bossant dans un journal de ragots - Voici-), non ! Elle est plus vieille que lui lol

 

Ah !!! J'ai cru que c'était Jeanne Mas ! smiley

Portrait de GIGI
17/juillet/2019 - 16h57

Quel petit roquet prétentieux!! Il se la pète encore alors qu'il devrait faire profil bas

Portrait de Hexagone
17/juillet/2019 - 16h40
audi1975 a écrit :

Sa jeunette (bossant dans un journal de ragots - Voici-), non ! Elle est plus vieille que lui lol

 

Elle fait plus jeune et moderne que ce ptit roitelet déchu. La Lady Gala du pauvre... enfin pas si pauvre que ça la rombière et ses soirées arrosées smiley

Portrait de soly
17/juillet/2019 - 16h33
"Une vie d'engagements" Une vie à être payé un prix fou (par nos impôts) pour peu de travail, c'est plus exact. Qu'il aille donc travailler en entreprise, il saura alors ce qu'est le vrai travail.
Portrait de Hexagone
17/juillet/2019 - 16h12

Quel culot de ramener sa jeunette décolorée sur l'estrade ! Il est vraiment aveuglé  ... n'oublions pas que c'est par elle que le scandale arriva. Ses dîners entre amis sur le dos du contribuable. 

Il est complètement déconnecté ce gars, quelle honte

Portrait de Micheldu17.02
17/juillet/2019 - 15h49

" Une vie d' engagement" ....En clair, il n' a jamais bossé et a toujours vécu aux crochets du système. Étonnez vous qu' il soit "hors sol" smiley......smiley

Portrait de dukatrinn
17/juillet/2019 - 14h21

Ça ressemble à qu'ils viennent me chercher de l'affaire bennala ...Ça va être long les 3 ans de macronie

Portrait de pypatche
17/juillet/2019 - 13h19
Après le pain blanc. Il va manger son pain noir ! Le pauvre. . Ce ne sera plus monsieur homard ? Ça lui allait si bien. . MONSIEUR SARDINE PEUT ÊTRE. ..
Portrait de MICMAH458
17/juillet/2019 - 12h37
Se comparer à Monsieur Bérégovoy est non seulement très déplacé, mais de plus c'est se prendre bien plus important que ce qu'on est en réalité. Maintenant, s'il tient absolument à la comparaison, il y aurait bien une solution, mais je n'y crois pas trop.
Portrait de rihanno
17/juillet/2019 - 12h32

Petit rappel : 

Pierre Bérégovoy s'est suicidé avec 2 balles dans la tête !

Portrait de Harriet
17/juillet/2019 - 12h30
Linoïe a écrit :

Je n'ai jamais dit "que tout ministre et personnalité politique a le droit d'abuser et profiter de son pouvoir pour son ego et confort personnel et surtout les médias etc......" mais il a le droit de se défendre avant de se faire juger par "le bon peuple"

C'est simple, s'il estimait être dans la légalité, rien ne l'obligeait à démissionner (ce qu'il n'a pas fait d'emblée, d'ailleurs ... ) , après s'il est avéré qu'il a payé ses cotisations sur l'enveloppe de "frais professionnels" (défiscalisés) et qu'il les a déclaré jusqu'à devenir non imposable et bénéficier d'un logement social , ça devient compliqué à "défendre" ... d'où finalement , sa démission ... 

Portrait de biscoto
17/juillet/2019 - 12h21 - depuis l'application mobile

il va pas me faire pleurer ce type dommage ils trinquent pour 4,5 corrompu de la macronie

Portrait de Linoïe
17/juillet/2019 - 12h14
Blek37 a écrit :

"un lynchage médiatique" ? Donc tout ministre et personnalité politique a le droit d'abuser et profiter de son pouvoir pour son ego et confort personnel et surtout les médias ,(déjà à la botte du pouvoir ,en France), ne doivent pas en parler et le bon peuple être tenu dans l'ignorance ,pour vous !

Je n'ai jamais dit "que tout ministre et personnalité politique a le droit d'abuser et profiter de son pouvoir pour son ego et confort personnel et surtout les médias etc......" mais il a le droit de se défendre avant de se faire juger par "le bon peuple"

Portrait de Blek37
17/juillet/2019 - 12h11
misco1 a écrit :

a ben c est sur qu avec hollande on peut pas partir , lui il se passe rien c est l  immobilisme , pas de prise de risque.. mais bon on a vu le resultat du mou . aucun voir pire qu avant..

Hollande ce n'est pas lui qui avait un certain Macron comme ministre de l'économie ,de l'industrie et du numérique avec les résultats catastrophique que l'on connait comme aujourd'hui d'ailleurs ? 

Portrait de seb2746
17/juillet/2019 - 12h04

Ah, la "politique victimaire", il a été a coté d'une bonne école lors d'un diner lui aussi...

Portrait de Blek37
17/juillet/2019 - 12h02
Linoïe a écrit :

Pour l'instant il est présumé innocent....... et c'est un lynchage médiatique. J'espère qu'il ne finira pas comme Pierre Bérégovoy....

"un lynchage médiatique" ? Donc tout ministre et personnalité politique a le droit d'abuser et profiter de son pouvoir pour son ego et confort personnel et surtout les médias ,(déjà à la botte du pouvoir ,en France), ne doivent pas en parler et le bon peuple être tenu dans l'ignorance ,pour vous !

Portrait de Linoïe
17/juillet/2019 - 11h27

Pour l'instant il est présumé innocent....... et c'est un lynchage médiatique. J'espère qu'il ne finira pas comme Pierre Bérégovoy....

Portrait de th93100
17/juillet/2019 - 11h00

Autant je pense qu'il a été victime d'une machination, que les dirigeants ont droits à des choses "exceptionnelles", autant sa comparaison avec Bérégovoy me fait gerber et sa façon de traiter son ancienne chef de cabinet est indigne...

Pour moi c'est désormais match nul (dans tous les sens du terme)

Portrait de Alexdelouest
17/juillet/2019 - 10h23

Madame Borne? C’est bien la preuve que personne ne veut rentrer dans ce gouvernement ! Cette dame avait promis de venir à Nantes pour discuter du post-NDDL mais elle n’est jamais venu ! 

Portrait de Vladimirlefox
17/juillet/2019 - 10h16 - depuis l'application mobile

Se faire passer pour la victime, c’est tellement facile.