20/06/2019 12:01

Don du sang des homosexuels: Des associations LGBT portent plainte contre la France devant la Commission européenne pour discrimination

Plusieurs associations LGBT ont annoncé avoir porté plainte contre la France devant la Commission européenne pour discrimination, en raison de l'obligation faite aux hommes homosexuels d'observer une période d'abstinence de douze mois pour être autorisés à donner leur sang. «Cette réglementation, encore en vigueur, exclut dans les faits 93,8% des gays du don du sang», estiment dans un communiqué commun Stop Homophobie, Mousse, Elus locaux contre le sida, SOS Homophobie et Familles LGBT.

A travers cette plainte, les associations, qui avaient été déboutées par le Conseil d'Etat en 2017, espèrent que la distinction française fondée sur le comportement sexuel des donneurs soit reconnue comme une discrimination illégale en raison de l'orientation sexuelle. En France, depuis la réforme du don du sang de juillet 2016, les homosexuels ne peuvent donner leur sang qu'après douze mois d'abstinence. Auparavant, ils étaient totalement exclus du don du sang depuis 1983 en raison des risques de transmission du sida.

Cette règle «crée une insécurité juridique pour les personnes LGBT+, car elle rend possibles les discriminations basées sur le comportement sexuel», estime Etienne Deshoulières, avocat des associations et de Maxime (prénom d'emprunt), un particulier qui s'est associé à la plainte. Début juin, Maxime s'était présenté à l'Etablissement français du sang de Pontoise (Val-d'Oise) pour donner son sang et avait indiqué, lors de l'entretien pré-don, être en couple avec un homme depuis un an et demi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pingdong
20/juin/2019 - 15h09

@homologay,effectivement je n ai aucun suivi quant à mon hétérosexualité sauf une prise de sang lors de ma mononucléose pour verifier que ce n etait rien de plus grave.

Du coup suite à votre remarque je me sens discriminé par le corps médical... lol.

Portrait de jp91
20/juin/2019 - 14h17

De toute façon ce n'est pas écrit  sur le front si l'on est gay ou pas !

Portrait de medo2511
20/juin/2019 - 14h16
laracroft a écrit :

T'es sérieux, là ?? En quoi, être homosexuel serait plus à risque que les autres ?Renseigne toi un peu au lieu de dire des conneries ! J'ai honte de mes compatriotes quand je lis des trucs comme ça.

Nous avons payé très cher le manque de précautions dans les années 80, on se fout que cela discrimine ou pas les homos, le principal est de sauver des vies, que cela te plaise ou non !!! Il y a des règles on les respecte point barre !!! 

Portrait de Harriet
20/juin/2019 - 13h33
Pingdong a écrit :

C est nullement expliqué dans l article,à part rappeler les craintes de transmission qui datent des années 80 et qui stigmatisait les homos.

Aujourd hui alors qu on connait le mode de transmission et comment s en protéger pourquoi demander aux homos d etre abstinents?

En tant qu hétéro j ai eu plus d une fois des rapports non protégés,la chance que j ai eu c est de n avoir rien choppé à part une mononucléose.Alors est ce que mon orientation sexuelle fait de moi un donneur à moindre risque?Je ne crois pas bien au contraire.

Je viens de demander à ma fille (donneuse, les étudiants en médecine sont souvent sollicités) et il y a un questionnaire préalable où entre autres, les "hétéros" ne doivent pas avoir changé de partenaires durant les 4 derniers mois ...

Là encore, c'est invérifiable ...

Le bon sens devrait prévaloir et hétéros comme homos, s'abstenir si ils ont eu une "conduite à risques" précédant le don ... smiley 

Portrait de Pingdong
20/juin/2019 - 13h27

C est nullement expliqué dans l article,à part rappeler les craintes de transmission qui datent des années 80 et qui stigmatisait les homos.

Aujourd hui alors qu on connait le mode de transmission et comment s en protéger pourquoi demander aux homos d etre abstinents?

En tant qu hétéro j ai eu plus d une fois des rapports non protégés,la chance que j ai eu c est de n avoir rien choppé à part une mononucléose.Alors est ce que mon orientation sexuelle fait de moi un donneur à moindre risque?Je ne crois pas bien au contraire.

Portrait de laracroft
20/juin/2019 - 13h20
medo2511 a écrit :

L'intérêt du plus grand nombre doit prévaloir !!! Si il y a un risque, on ne doit pas le prendre point barre ...Ou alors qu'ils se transfusent uniquement entre eux...

T'es sérieux, là ?? En quoi, être homosexuel serait plus à risque que les autres ?Renseigne toi un peu au lieu de dire des conneries ! J'ai honte de mes compatriotes quand je lis des trucs comme ça.

Portrait de Harriet
20/juin/2019 - 13h16
Pingdong a écrit :

Quelle est la raison d une telle discrimination?

Probablement le "spectre" du VIH ...

Néanmoins, cette mesure est d'autant plus incompréhensible, qu'il est impossible de vérifier l'"abstinence" des donneurs ...

Il serait plus plus judicieux de vérifier la salubrité du sang recueilli a posteriori ... 

Portrait de Pingdong
20/juin/2019 - 13h06

Quelle est la raison d une telle discrimination?

Portrait de medo2511
20/juin/2019 - 12h59

L'intérêt du plus grand nombre doit prévaloir !!! Si il y a un risque, on ne doit pas le prendre point barre ...Ou alors qu'ils se transfusent uniquement entre eux...