19/06 07:21

Le chanteur Bilal Hassani, représentant de la France lors de l'Eurovision 2019, a remporté hier soir le prix de la personnalité LGBTI de l'année remis lors de la cérémonie des Out d'or

Le chanteur Bilal Hassani, représentant de la France lors de l'Eurovision 2019, a remporté hier soir  le prix de la personnalité LGBTI de l'année remis lors de la cérémonie des Out d'or qui célèbre la visibilité des personnes LGBTI dans la sphère publique. "Gagner un prix comme ça si tôt dans ma carrière c'est extrêmement impressionnant et très gratifiant", a déclaré Bilal Hassani, ouvertement gay, révélé il y a quelques mois sur les réseaux sociaux et régulièrement victime d'homophobie et de racisme.

"On m'utilise dans plein de médias pour dire +Regardez c'est bon, il y a un homo avec une perruque tout est réglé, tout va mieux+. C'est faux !", a déclaré le chanteur.

"Des gens meurent, c'est grave il faut que ça change", a-t-il ajouté devant plus de 600 personnes, dont la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, rassemblées au Cabaret Sauvage par l'Association des journalistes lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes (AJL).

Depuis trois ans, l'AJL organise cette cérémonie pour "valoriser les journalistes, artistes et personnalités qui représentent de manière positive les personnes LGBTI dans les médias".

"L'Out d'or du coup d'éclat artistique" a été remis à la musicienne Léonie Pernet pour son album "Crave" et à la série "Skam France" produite par France Télévision centrée sur un personnage gay. A

lexia Cerenys, première rugbywoman trans à évoluer en première division du rugby féminin en France a reçu "l'Out d'or du sport". Plusieurs journalistes et rédactions ont été mises à l'honneur lors de la cérémonie.

Coralie Moreau, journaliste à France Bleu Normandie a reçu "l'Out d'or de l'enquête-reportage" pour son sujet "Adoption par les homosexuels: +Uniquement pour des enfants atypiques+ en Seine-Maritime".

Quant au prix du documentaire, il est revenu à Perrine Kervran et Annabelle Brouard pour "Les transidentités, racontées par les trans" diffusé sur France Culture. Le média indépendant libanais Raseef22 qui s'engage à publier pendant six mois des articles autour des sexualités a reçu "l'Out d'or de la presse étrangère" et le magazine L'Equipe celui de "la rédaction engagée" notamment pour sa Une montrant deux joueurs de waterpolo gays s'embrasser.

Jennifer Padjemi a reçu "l'Out d'or du podcast", nouveauté cette année, pour son podcast Miroir miroir, dans lequel elle aborde les normes corporelles et de genre.

Les organisateurs de la soirée sont également revenus sur l'affaire de harcèlement la Ligue du LOL qui a secoué plusieurs rédactions françaises dont Libération, Vice France et Le Huffington Post.

"On vous demande à vous journalistes de continuer à enquêter sur ces harcèlements", a lancé à la salle Nora Bouazzouni, l'une des deux présentatrices de la soirée et première journaliste à avoir témoigné de manière non-anonyme.

Pour l'anniversaire des 50 ans des émeutes de Stonewall à New York à l'origine du militantisme pour les droits des personnes LGBT, Flavia Rando et Fred Sargeant, deux militants américains ont reçu un "Out d'or d'honneur". "Quand Stonewall est arrivé, beaucoup de personnes se sont découvertes militantes", a témoigné en anglais Fred Sargeant.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de veher44
19/juin/2019 - 21h05
HomoloGay a écrit :

Je ne déteste en rien les blancs hétéro. Je déteste les personnes d'extrême-droite qui excluent tout ce qui n'est pas blanc hétéro aux yeux bleus.

Par ailleurs, j'écris régulièrement que l'immense majorité de la population nous tolère de plus en plus. En rajoutant que la minorité restante se radicalise de plus en plus tant dans ses écrits que dans ses actes. Votre lecture très sélective de mes posts ne vous aura pas permis de percevoir cette notion.

ah oui tu devrais savoir que les extrêmes droite dont tu parle est une minorité en  France .le FN  est essentiellement constitué de nationaliste qui défendent le droit ,la liberté,la langue,les coutumes,l'histoire de la France.

tu parle de " excluent tout ce qui n'est pas blanc hétéro aux yeux bleus." mais mon pauvre sa c'était dans le temps de la guerre avec la race aryenne de hitler. 

réfléchi avant d'écrire n'importe quoi. 

Portrait de fairytale
19/juin/2019 - 16h47

Bien que réfractaire au début,j'ai pris le temps de temps de découvrir son histoire ,son univers et je le trouve très sincère,touchant et sympathique. J’espère qu'il fera de bons choix artistiques et,qu'il aura une carrière ,il le mérite.

Portrait de hummerH2
19/juin/2019 - 11h38
KenShiro a écrit :

Que cette cérémonie de Out d'Or je la trouve stupide.

Bon avant que je me fasse traiter d'homophobe et je sais pas trop quoi encore, je vais expliquer le pourquoi.

 Moi je pensais bêtement qu'un homo, un bi, un trans, était un être humain comme les autres, qu'il pouvait être en l’occurrence artiste également, qu'Il y avait des festivals de cinéma, de musique, ou autres qui se chargent de les récompenser pour leur tallent en s'en foutant de ce qu'ils sont, mais ne voit que leurs performances.

 Mais il semblerait que cela n'est pas assez pour certaines personnes et associations en mal de visibilités, de reconnaissance.

Ce Out d'or, est la représentation de ce que peut faire de pire le communautarisme, faisant des homos, bi, trans, des être à part, comme si il fallait un prix spécial qui leur est réservé, c'est nier que ces hommes et femmes, peuvent juste de part leurs talents et sans obligatoirement revendiquer leur homosexualité ou autres, être récompenser par leur père dans le métier.

 Cela ne pourra faire plaisirs qu'a des personnes qui n'ont pas le tallent suffisant pour prétendre à un prix traditionnel, et à des petits frustrés qui ne peuvent que voir par le prisme de leur sexualité en étant incapable de se transcendé en tant que simple Homme et Artiste.

Demain aurons-nous le droit au prix du Nain d'Or, Du noir d'Or ? Puis comme cela ne suffira pas, Du nain noir d'Or ?   Car oui comme la connerie communautaire est infinie, on trouvera bien des idiots qui jugeront que cette partie de la population à le droit aussi à SA cérémonie, SES récompenses, car sous représentée. 

 Combien de catégories allons nous créer alors ? Divisant un peu plus les êtres, à la place des les rassembler en juste une catégorie...    Celle de l' Etre Humain tout simplement.

 Mais attention, parait que c'est le progrès et que moi je suis juste un Phobe quelque chose, ou facho raciste... Pire encore pour une frange de cette mouvance. Un homme sis blanc privilégié :tired:

Fort bien dit ! Merci !smiley

Portrait de gg90fr
19/juin/2019 - 10h28
KenShiro a écrit :

Que cette cérémonie de Out d'Or je la trouve stupide.

Bon avant que je me fasse traiter d'homophobe et je sais pas trop quoi encore, je vais expliquer le pourquoi.

 Moi je pensais bêtement qu'un homo, un bi, un trans, était un être humain comme les autres, qu'il pouvait être en l’occurrence artiste également, qu'Il y avait des festivals de cinéma, de musique, ou autres qui se chargent de les récompenser pour leur tallent en s'en foutant de ce qu'ils sont, mais ne voit que leurs performances.

 Mais il semblerait que cela n'est pas assez pour certaines personnes et associations en mal de visibilités, de reconnaissance.

Ce Out d'or, est la représentation de ce que peut faire de pire le communautarisme, faisant des homos, bi, trans, des être à part, comme si il fallait un prix spécial qui leur est réservé, c'est nier que ces hommes et femmes, peuvent juste de part leurs talents et sans obligatoirement revendiquer leur homosexualité ou autres, être récompenser par leur père dans le métier.

 Cela ne pourra faire plaisirs qu'a des personnes qui n'ont pas le tallent suffisant pour prétendre à un prix traditionnel, et à des petits frustrés qui ne peuvent que voir par le prisme de leur sexualité en étant incapable de se transcendé en tant que simple Homme et Artiste.

Demain aurons-nous le droit au prix du Nain d'Or, Du noir d'Or ? Puis comme cela ne suffira pas, Du nain noir d'Or ?   Car oui comme la connerie communautaire est infinie, on trouvera bien des idiots qui jugeront que cette partie de la population à le droit aussi à SA cérémonie, SES récompenses, car sous représentée. 

 Combien de catégories allons nous créer alors ? Divisant un peu plus les êtres, à la place des les rassembler en juste une catégorie...    Celle de l' Etre Humain tout simplement.

 Mais attention, parait que c'est le progrès et que moi je suis juste un Phobe quelque chose, ou facho raciste... Pire encore pour une frange de cette mouvance. Un homme sis blanc privilégié :tired:

Enfin un commentaire intelligent ..  merci

Portrait de KenShiro
19/juin/2019 - 10h09

Que cette cérémonie de Out d'Or je la trouve stupide.

Bon avant que je me fasse traiter d'homophobe et je sais pas trop quoi encore, je vais expliquer le pourquoi.

 Moi je pensais bêtement qu'un homo, un bi, un trans, était un être humain comme les autres, qu'il pouvait être en l’occurrence artiste également, qu'Il y avait des festivals de cinéma, de musique, ou autres qui se chargent de les récompenser pour leur tallent en s'en foutant de ce qu'ils sont, mais ne voit que leurs performances.

 Mais il semblerait que cela n'est pas assez pour certaines personnes et associations en mal de visibilités, de reconnaissance.

Ce Out d'or, est la représentation de ce que peut faire de pire le communautarisme, faisant des homos, bi, trans, des être à part, comme si il fallait un prix spécial qui leur est réservé, c'est nier que ces hommes et femmes, peuvent juste de part leurs talents et sans obligatoirement revendiquer leur homosexualité ou autres, être récompenser par leur père dans le métier.

 Cela ne pourra faire plaisirs qu'a des personnes qui n'ont pas le tallent suffisant pour prétendre à un prix traditionnel, et à des petits frustrés qui ne peuvent que voir par le prisme de leur sexualité en étant incapable de se transcendé en tant que simple Homme et Artiste.

Demain aurons-nous le droit au prix du Nain d'Or, Du noir d'Or ? Puis comme cela ne suffira pas, Du nain noir d'Or ?   Car oui comme la connerie communautaire est infinie, on trouvera bien des idiots qui jugeront que cette partie de la population à le droit aussi à SA cérémonie, SES récompenses, car sous représentée. 

 Combien de catégories allons nous créer alors ? Divisant un peu plus les êtres, à la place des les rassembler en juste une catégorie...    Celle de l' Etre Humain tout simplement.

 Mais attention, parait que c'est le progrès et que moi je suis juste un Phobe quelque chose, ou facho raciste... Pire encore pour une frange de cette mouvance. Un homme sis blanc privilégié smiley

Portrait de tictactoc
19/juin/2019 - 08h42 - depuis l'application mobile

La perruquée est de retour (ou pas)