06/06 17:34

EN DIRECT - Commémoration du Débarquement: Le Président Emmanuel Macron a rendu hommage aux membres du commando Kieffer

17h31: Le Président Emmanuel Macron s'exprime depuis Colleville-Montgomery afin de rendre hommage au commando Kieffer

"Le 6-Juin, c'est l'aube de la Libération, le crépuscule du nazisme, la première lueur d'une aurore nouvelle...".

"Ils ont été l'honneur de notre pays", a indiqué Emmanuel Macron.

"Aujourd'hui, sur cette plage qui est au cœur de leur épopée, la France s'incline devant ces 177 héros du commander Kieffer et devant les derniers vétérans du Jour J."

17h15: Le Président Emmanuel Macron est arrivé à Colleville-Montgomery pour la deuxième partie de la cérémonie. Le chef de l'Etat va ainsi rendre hommage au commando Kieffer

16h53: Le Président Emmanuel Macron est attendu à Colleville-Montgomery pour la deuxième partie de la cérémonie

16h30: Donald Trump et Emmanuel Macron ont, au début d’un tête-à-tête un peu plus tard à Caen, insisté sur leur bonne entente, s’efforçant de minimiser leurs désaccords, pourtant marqués sur le dossier iranien par exemple.

M. Trump, qui avait réservé il y a quelques mois à son «ami» Macron des tweets particulièrement agressifs, n’a pas hésité à qualifier leurs relations d'«exceptionnelles». «Je tiens beaucoup à la relation historique» entre la France et les Etats-Unis, lui a répondu ce dernier.

Le 13 novembre, à peine rentré de Paris, où il avait célébré la paix avec d’autres dirigeants du monde, M. Trump s’était vivement attaqué à son homologue français.

«Le problème est qu’Emmanuel Macron souffre d’une très faible cote de popularité en France, 26%, et d’un taux de chômage à près de 10%», avait-il taclé.

En début de la matinée, Theresa May et Emmanuel Macron avaient entamé ces célébrations côté français en dévoilant la première pierre du futur mémorial en hommage aux militaires britanniques, à Ver-sur-Mer (Calvados).

Le président français a réaffirmé la solidité «des liens singuliers» entre la France et le Royaume-Uni malgré la perspective du Brexit.

14h43: Le Président américain Donald Trump et le Président français Emmanuel Macron se retrouvent à la préfecture de Caen.

"Je suis très heureux que le Président Donald Trump soit en France et que nous puissions, ensemble, travailler l'un avec l'autre", assure Emmanuel Macron

13h47: Ce qu'il faut retenir des commémorations qui se sont déroulées ce matin en Normandie

Emmanuel Macron et Donald Trump ont célébré jeudi, lors d’une cérémonie chargée en émotions, le 75e anniversaire du Débarquement allié sur les plages de Normandie en présence de vétérans - certains centenaires - très longuement applaudis.

«Vétérans, nous savons ce que nous vous devons: la liberté», a lancé, en anglais, le président français depuis le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, évoquant le «pari fou de faire libérer l’Europe du joug nazi par la mer».

«Au nom de mon pays, je veux simplement vous dire merci», a-t-il ajouté, sous un grand ciel bleu dans ce site majestueux surplombant la falaise qui compte 9.387 croix ou étoiles de David blanches parfaitement alignées.

Parmi ces vétérans, Jack Ewald, 94 ans, qui a débarqué à Omaha Beach et n’aurait manqué ces cérémonies «pour rien au monde». Lui ne se voit pas en héros. «Nous n’avons rien fait de spécial. Nous nous sommes protégés les uns les autres», assure-t-il à l’AFP.

Étape clé de la libération de l’Europe, ce débarquement est le plus important de l’histoire par le nombre de navires engagés: 6.939 navires ont débarqué 132.700 hommes sur les plages de Normandie.

«Vous êtes la fierté de notre Nation», a de son côté lancé M. Trump à l’adresse des vétérans américains présents, dont une cinquantaine du Jour J. «Il y a 75 ans jour pour jour, sur ces côtes, sur ces falaises, 10.000 hommes ont versé leur sang et des milliers ont sacrifié leur vie pour leurs frères, leurs pays, et pour la survie de la liberté», a-t-il ajouté, avant de louer les liens «indestructibles» entre les Etats-Unis et leurs alliés.

Le président français a aussi profité de l’occasion pour adresser un message plus politique à son homologue américain, pourfendeur du multilatéralisme, qui brandit sans relâche son slogan «L’Amérique d’abord».

«Nous ne devons jamais cesser de faire vivre l’alliance des peuples libres», a-t-il lancé, citant en exemple les Nations unies, l’Otan et l’Union européenne, autant d’institutions que le milliardaire républicain critique régulièrement.

En début de la matinée, Theresa May et Emmanuel Macron avaient entamé ces célébrations côté français en dévoilant la première pierre du futur mémorial en hommage aux militaires britanniques, à Ver-sur-Mer (Calvados).

Le président français a réaffirmé la solidité «des liens singuliers» entre la France et le Royaume-Uni malgré la perspective du Brexit, et juste le prochain départ de Mme May de la tête du gouvernement britannique.

Un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé dans toute la région. Au total, 5.700 membres des forces de l’ordre ont été mobilisés, principalement pour sécuriser les lieux concernés par ces célébrations; sites historiques et mémoriels, axes de circulation, etc... Des démineurs de la Sécurité civile ont été requis, de même que 500 pompiers et 12 équipes de SAMU.

MM. Macron et Trump devaient se retrouver en milieu de journée pour un tête-à-tête très attendu, qui aura lieu à la préfecture de Caen.

Mercredi à Portsmouth, Donald Trump, Emmanuel Macron et la reine Elizabeth II ont donné le coup d’envoi des célébrations de ce 75e anniversaire.

Les 16 pays représentés ont adopté une «Déclaration» pour «faire en sorte que les sacrifices du passé ne soient jamais vains et jamais oubliés». Leurs représentants ont assisté mercredi soir au départ en bateau de 300 vétérans britanniques pour la France.

Jeudi après-midi, Emmanuel Macron doit rendre hommage au commando Kieffer, après avoir rencontré deux vétérans français à Bayeux.

Au total plus de 280 événements ont été labellisés pour ce 75e anniversaire. De cinq à six millions de touristes sont attendus en 2019 sur les sites historiques normands. Près de 3.000 civils normands ont perdu la vie les 6 et 7 juin, soit presque autant que de militaires alliés le Jour J.

13h17: La cérémonie vient de se terminer. Emmanuel Macron et Donald Trump se quittent.

12h50: Vingt-et-un coups de canon ont été tirés avant le début du défilé aérien

12h34: Le discours du Président américain Donald Trump est à présent terminé. Avant de déposer une gerbe, Emmanuel Macron et Donald Trump vont observer une minute de silence.

12h07: Le Président américain Donald Trump s'exprime à son tour depuis Colleville-sur-Mer dans le cadre des commémorations du D-Day

"L'Amérique jamais aussi grande que lorsqu'elle se bat pour la liberté des autres". Le Président américain s'est adressé aux vétérans présents en leur disant qu'ils étaient "la fierté" des Etats-Unis.

"Aujourd'hui, l'Amérique remercie le peuple français de prendre soin de nos morts."

12h05: Après son discours, accompagné de Donald Trump, Emmanuel Macron remet la Légion d'honneur à plusieurs vétérans. Ils sont faits Chevalier de la Légion d'Honneur.

12h00: Le prince Charles et son épouse Camilla ont assisté jeudi matin à une messe dans la cathédrale de Bayeux (Calvados) avant de se rendre à la cérémonie officielle au cimetière britannique à l’occasion du 75e anniversaire du Débarquement de 1944, a constaté l’AFP.

Charles et Camilla ont pris place au premier rang, à droite dans la cathédrale. En présence de la ministre des Armées Florence Parly mais aussi du chef du parti travailliste Jérémy Corbyn, l’évêque a lu une lettre du pape François, pour «encourager la rencontre et le dialogue» après un conflit qui a meurtri un continent. Après la cérémonie religieuse, le prince Charles et Camilla étaient attendus au cimetière militaire britannique pour une cérémonie officielle.

Il s’agit du plus grand cimetière britannique de la Seconde guerre mondiale en France. Il est aussi le plus cosmopolite avec 11 nationalités: il contient 4.648 tombes dont près de 4.000 britanniques.

11h50: Le président français Emmanuel Macron a plaidé jeudi dans son discours commémorant le débarquement du 6 juin 1944, en présence du président américain Donald Trump, hostile au multilatéralisme, à "ne jamais cesser de faire vivre l'alliance des peuples libres".

"Nous ne devons jamais cesser de faire vivre l'alliance des peuples libres", a-t-il dit, citant ensuite comme exemple de cette alliance l'Organisation des Nations unies, l'Otan et l'Union européenne, autant d'institutions que Donald Trump critique régulièrement.

11h45: Le Président français Emmanuel Macron s'exprime depuis Colleville-sur-Mer

"Cette nuit du 5 au 6 juin 1944, la Manche n'était pas seulement troublée par la brume naissante. Depuis que le général Eisenhower avait lancé son fameux 'let's go', ce sont 1.200 bâtiments de guerre, 5.500 navires de transport" qui ont gagné le sud de l'île de Wight.

"Aujourd'hui, la France n'oublie pas. La France n'oublie pas tous ces combattants à qui elle doit de vivre libre".

"Au nom de la France, au nom de notre nation, je m'incline à ce jour devant leur bravoure, les 37 000 tués, les 19 000 disparus qui tombèrent en héros sur ces terres normandes".

"L'Amérique n'est jamais aussi grande que lorsqu'elle défend les valeurs universelles de ses Pères fondateurs (...) Nous devons à tous ceux qui se sont battus, aux milliers de civils qui sont tombés, plus que des médailles et des mots. Nous devons nous montrer digne de l'héritage de paix."

"L'Amérique, cher Président Trump, n'est jamais aussi grande que lorsqu'elle se bat pour la liberté des autres"

11h32: Les hymnes nationaux sont joués avant le début de la cérémonie qui se déroule à Colleville-sur-Mer

 

11h21: Le Président français Emmanuel Macron et son épouse, Brigitte, viennent d'arriver à Colleville-sur-Mer pour la suite des commémoration. 160 vétérans sont sur place.

11h16: Depuis quinze minutes, le Président américain Donald Trump accorde une interview à une télé américaine.

11h05: Le point sur la matinée des commémorations du D-Day en Normandie

La France célèbre jeudi le 75e anniversaire du Débarquement allié sur les plages de Normandie en présence de Donald Trump, Emmanuel Macron, et de plusieurs vétérans centenaires.

Le président américain et sa femme Melania ont atterri en milieu de matinée à Caen à bord d’Air Force One. «Une grande et magnifique journée!», avait-il tweeté avant de décoller depuis l’Irlande.

En début de la matinée, Theresa May et Emmanuel Macron ont entamé ces célébrations côté français en dévoilant la première pierre du futur mémorial en hommage aux militaires britanniques, à Ver-sur-Mer (Calvados).

Le président français a réaffirmé la solidité «des liens singuliers» entre la France et le Royaume-Uni malgré la perspective du Brexit, et juste avant le prochain départ de Mme May de la tête du gouvernement britannique. Cette cérémonie est l’une de ses dernières apparitions officielles à l’étranger.

A l’issue de la cérémonie, les deux dirigeants ont salué les vétérans avant d’admirer la Gold Beach.

Sous un ciel bleu éclatant, les ultimes préparatifs étaient en cours au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, site majestueux surplombant la falaise qui compte 9.387 croix ou étoiles de David blanches parfaitement alignées sur un gazon vert qui semble s’étendre à perte de vue.

Environ 160 vétérans de la Seconde Guerre mondiale (45 du Jour J) sont annoncés pour une cérémonie pour laquelle un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé dans toute la région.

Au total, 5.700 membres des forces de l’ordre ont été mobilisés, principalement pour sécuriser les lieux concernés par ces célébrations; sites historiques et mémoriels, axes de circulation, etc... Des démineurs de la Sécurité civile ont été requis, de même que 500 pompiers et 12 équipes de SAMU.

«Il y a 75 ans jour pour jour, sur ces côtes, sur ces falaises, 10.000 hommes ont versé leur sang et des milliers ont sacrifié leur vie pour leurs frères, leurs pays, et pour la survie de la liberté», devait déclarer M. Trump dans un discours dont la Maison Blanche a diffusé des extraits à l’avance.

La poignée de main jeudi à la mi-journée entre Emmanuel Macron et Donald Trump sera scrutée avec attention, sur fond de remise en cause profonde par le président américain de ce multilatéralisme.

La rencontre entre les deux dirigeants, dont les relations se sont tendues ces derniers mois, est prévue à 13h30 à la préfecture de Caen, avant un déjeuner.

Le 13 novembre, à peine rentré de Paris, où il avait célébré la paix avec d’autres dirigeants du monde, Donald Trump s’était vivement attaqué à son homologue français. Les Français «commençaient à apprendre l’allemand à Paris avant que les États-Unis n’arrivent», avait-il affirmé, en référence à l’occupation par l’Allemagne nazie à partir de 1940 jusqu’à la libération par les Alliés.

La FSU, la CGT et la France insoumise ont appelé à manifester jeudi à 17h30 à Caen contre la venue de Donald Trump, qui incarne, selon eux, «le racisme, le sexisme et le climato-négationnisme».

11h00: Air Force One vient d'atterrir à Caen avec Donald Trump protégé par plus de 400 policiers

.

.

10h24: Emmanuel Macron et Donald Trump sont attendus à partir de 11 heures au cimetière américain de Colleville-sur-mer, où 12.000 personnes devraient être réunies, un record selon la préfecture. Environ 160 vétérans de la Seconde Guerre mondiale (45 du Jour J) y sont annoncés parmi les 9.387 croix blanches surplombant Omaha Beach, ainsi qu'un défilé aérien.

08h42: Emmanuel Macron vient d'arriver dans le Calvados à la rencontre de Theresa May:

"Ce mémorial est le symbole des liens entre le Royaume-uni et la France et rien ne les effacera. Notre histoire nous dépasse, parce que nos vétérans nous obligent."

.

.

08h34: C'est à Ver-sur-Mer, dans le Calvados, qu'a lieu le premier temps fort de la journée. Emmanuel Macron et Theresa May, accompagnés de vétérans britanniques, posent la première pierre d'un mémorial britannique, un manque dans cette région, qui compte déjà des lieux de mémoires en hommages aux soldats américains ou canadiens. Ironie de l'histoire, ce mémorial sort de terre au moment où les Britanniques s’apprêtent à quitter l’Union Européenne. Il s’agit d’ailleurs du dernier rendez-vous officiel de Theresa May en tant que Première ministre, avant son départ du 10, Downing Street vendredi.

.

.

08h18: La CGT, la FSU et La France insoumise ont lancé un appel à manifester jeudi 6 juin à 17h30 à Caen, afin de s'élever contre la venue de Donald Trump, qui représente selon leur appel "le racisme, le sexisme et le climato-négationnisme".

07h22: Le 6 juin marque les 75 ans du débarquement en Normandie, aussi appelé D-Day ou "jour J". La cérémonie la plus attendue du 6 juin 2019 est programmée à 11 heures, au cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados) et doit durer 75 minutes. Elle sera co-présidée par Emmanuel Macron et Donald Trump et près de 12 000 personnes devraient y assister.

Le président rencontrera aussi Theresa May dans la matinée, ainsi que deux vétérans. Le débarquement du 6 juin 1944, ou D-Day, a représenté une étape décisive de la libération de l'Europe, alors sous le joug nazi.

Plus importante opération de l'histoire en terme de nombre de navires engagés, il a mobilisé 6 939 bateaux, mais aussi 132 700 hommes débarqués sur les plages de la côte normande et 20 000 véhicules.

Près de 3 000 civils normands sont morts les 6 et 7 juin, presque autant que le bilan des victimes du côté des militaires alliés le Jour J.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 7440
7/juin/2019 - 07h31
philetjuliasmaquent a écrit :

Un peu de respect pour notre Président de la République !

Respecter les vétérans oui mais respecter un individu pareil certainement pas...

 
Portrait de satine1
6/juin/2019 - 15h05

Oui merci pour ce bel hommage aux vétérans. Ce qu’ils ont vécu est terrible et il y a eu tant de morts pour notre liberté ! 

Portrait de Linoïe
6/juin/2019 - 14h31

Très bel hommage à tous ces vétérans..... Merci !

Portrait de Kito
6/juin/2019 - 12h52

Il a pas chanté les louanges de Pétain ce coup-ci ?

Portrait de satine1
6/juin/2019 - 12h17
C'ptain What10 a écrit :

Il bé bé bé gaye le gamin.

C’est tout ce que vous avez retenu de cette commémoration très émouvante et les vétérans  si âgés avec dans les yeux le souvenir terrible des horreurs qu’ils ont vues pour la liberté  ?