27/05 14:28

Européennes - Après son échec, Benoît Hamon va se mettre en retrait "et ne plus parler pendant très longtemps"

14h23: Le Benoît Hamon annonce qu'il "va se mettre en retrait et ne va plus parler à la presse pendant longtemps". Rappelons que la liste de l'ancien candidat PS à la présidentielle a obtenu ce dimanche 3,27% des voix. Cette mise en retrait intervient "pour des raisons personnelles et professionnelles", ajoute son collaborateur. Et de préciser qu'il "veut se plonger" dans la société de conseil qu'il a fondée dans le secteur de l'économie sociale et solidaire.

11h00: «Ni victoire, ni déroute, ni défaite, un bon score»: la tête de liste Renaissance Nathalie Loiseau a nié lundi sur Europe 1 tout échec de son parti aux Européennes, considérant avoir «fait le boulot».
«Je ne considère pas que ce soit un échec, ça fait deux ans que l'élection présidentielle a eu lieu, au bout de deux ans nous avons fait la preuve que la République en marche était un parti installé pour durer et pas un accident de l'histoire, que c'est un parti de la jeunesse française, donc c'est un parti d'avenir, et de ce point de vue là, beaucoup, beaucoup, beaucoup de commentateurs se sont trompés», a-t-elle déclaré.
 «On est à moins d'un point du Rassemblement national et on a le même nombre de sièges que le Rassemblement national qui fait moins bien qu'en 2014», a-t-elle insisté, «donc je considère qu'on a fait le boulot». Elle a rappelé qu'«en 2014 la majorité de l'époque faisait 14%».

10h14: Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a estimé lundi que «la social-démocratie doit maintenant se marier avec l’écologie politique» et que le score de 6,19% de sa liste aux européennes est «un chemin qui s’ouvre pour le rassemblement» de la gauche.

«Ce n’est pas encore le triomphe mais c’est un chemin qui s’ouvre pour le rassemblement et ce que je crois profondément, c’est que la social-démocratie doit maintenant se marier avec l’écologie politique», a expliqué le patron du PS au micro de Sud Radio, alors que Yannick Jadot est le grand vainqueur à gauche avec la troisième place d’EELV et 13,47% des voix.

Selon lui, «la gauche aurait pu, aurait dû être hier soir la première force politique en France, elle ne l’est pas parce qu’elle est atomisée».

«La leçon du scrutin, c’est qu’il y a un bloc d’extrême droite, il y a un bloc de droite qui est en fait maintenant constitué par la République en marche et puis il y a un bloc de gauche qui n’est pas encore un bloc justement, il doit se constituer pour pouvoir être une alternative à ces deux forces-là», a-t-il analysé.

«Il y a une offre politique à rebâtir», a-t-il insisté, et selon lui, elle doit être «à la fois pro-européenne, sociale et écologique».

Il tend donc la main à «celles et ceux qui sont prêts demain à gouverner», «qui ne sont pas simplement dans le témoignage, la résistance, mais dans la volonté de construire une offre politique qui puisse demain être majoritaire».

09h43: Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM), a affirmé lundi sur RTL, au lendemain des européennes, que le gouvernement, «solide», ne changerait pas de cap, mais qu'il mettrait «plus de proximité, plus d'humanité» dans ses méthodes.

Bien que la liste LREM-MoDem soit arrivée derrière le RN, «le gouvernement est solide, la majorité est soudée» et «il convient de continuer sans qu'il soit nécessaire de donner de nouvelles orientations», selon l'ancien ministre.

Il a évacué tout remaniement car «pour qu'un remaniement serve à quelque chose, il faut qu'il soit incarné par des personnes qui porteraient un cap politique différent»; or cela n'est pas nécessaire d'après cet élu du Finistère.

«La majorité a été confirmée», «un signal très fort a été donné en matière d'enjeux écologiques» dans la campagne de LREM et il faut continuer dans cette voie, a fait valoir Richard Ferrand, qui veut aussi «continuer à réformer pour que le chômage continue à baisser».

09h28: La tête de liste EELV Yannick Jadot, fort de sa troisième place lors des européennes avec 13,47% des voix, a déclaré vouloir «construire une alternative crédible» au RN et au «vieux monde» avec l'objectif de «gagner les prochaines élections».

A ceux qui s'interrogent sur les possibilités d'accords entre EELV et les partis de gauche, éparpillés, il a expliqué sur France Inter qu'il ne ferait «pas demain ce qu('il) n'a pas fait pendant les dix mois» de campagne. «On ne va pas se mettre autour d'une table entre anciens partis du 20e siècle pour faire des accords, des machins, des trucs. Ca c'est la vieille politique. Il va falloir penser valeurs, projet, et rassembler, rassembler, rassembler», a-t-il martelé: «on doit gagner les prochaines élections», «construire une alternative crédible pour conquérir le pouvoir et l'exercer».

Ceci dit, il va «évidemment falloir dépasser Europe Ecologie-Les Verts, construire un grand mouvement de l'écologie politique beaucoup plus large, ouvert, crédible, enthousiasmant», a-t-il reconnu, imaginant son parti «s'imposer comme le 3e pilier qui organise la politique» face aux piliers «populiste» et «du vieux monde assez libéral et technocratique». Il faut «empêcher que l'extrême droite s'installe dans notre paysage politique» et constituer une alternative à «ce vieux monde libéral qui réunit la gauche qui a échoué, la droite qui a échoué et qu'incarne aujourd'hui Emmanuel Macron», a développé Yannick Jadot.

07h55: "Si j’étais à la place de Laurent Wauquiez et vu la situation, je démissionnerais mais c'est une question très personnelle", a déclaré Valérie Pécresse sur RTL, ce matin, au lendemain des élections européennes. Mais "le sujet n'est pas personnel. Le sujet, c'est celui de la ligne politique de la droite, et aussi celui de sa stratégie", a-t-elle ajouté, appelant à "élargir" le parti aux personnalités qui s'en sont éloignées.

06h41: Voici en image les résultats définitifs ce lundi matin

.

.

Dimanche 26 Mai

.

21h45: Le point sur les résultats

Le Rassemblement national est arrivé en tête, avec entre 22 et 25% des voix.

En deuxième position, LREM est crédité, selon les instituts, de 21 à 23% des suffrages.

"Compte tenu du désaveu démocratique que le pouvoir subit ce soir, il appartiendra au président de la République d'en tirer les conséquences, lui qui a mis son crédit présidentiel dans ce scrutin en en faisant un référendum sur sa politique, et même sur sa personne", a déclaré Marine Le Pen.

Emmanuel Macron n'a "d'autre choix au minimum que de dissoudre l'Assemblée nationale en faisant le choix d'un mode de scrutin plus démocratique et enfin représentatif de l'opinion réelle du pays", a-t-elle ajouté.

"Quand on termine deuxième, on ne peut pas dire qu'on a gagné. " Dans l'entourage d'Emmanuel Macron, on a salué le "score honorable" de la liste de Nathalie Loiseau, avant de préciser qu'aucun fléchissement politique n'était à attendre. Emmanuel Macron compte "intensifier l'acte 2 de son quinquennat" et ne fera "pas de changement de cap", a-t-on indiqué. "Les orientations annoncées après le grand débat vont se poursuivre, l'objectif est que les Français puissent ressentir le changement."

Edouard Philippe, lui, a dit accueillir la deuxième place de la liste LREM avec "humilité". "Quand on termine deuxième, on ne peut pas dire qu'on a gagné. Dès demain, je serai à pied d'oeuvre pour poursuivre le projet du président et de la majorité." Pour lui, "les anciens clivages" ont disparu, "de nouveaux sont apparus". EELV crée la surprise

Aucun sondage ne l'avait anticipé : la liste EELV emmenée par Yannick Jadot est arrivée en troisième position, récoltant environ 12% des voix, devant Les Républicains, relégués à la quatrième place

. "C'est une vague verte européenne dont nous sommes les acteurs", s'est félicité Yannick Jadot, en faisant allusion aux résultats des écologistes allemands, arrivés deuxième. 

20h58: Edouard Philippe prend la parole:

Les deux forces politiques que les Français ont porté en tête ce soir reproduisent peu ou prou le score d'avril 2017. Au contraire, les deux partis qui ont gouverné la France pendant plus de 50% totalisent moins de 10% des suffrages exprimés. (...) Les anciens clivages ne sont plus, de nouveaux sont apparus. Les Français ont placé l'extrême droite en tête, ce n'est pas la première fois, c'était le cas en 2014 et 2015 déjà, lors des élections intermédiaires du premier quinquennat. Dès demain je serai à pied d'oeuvre pour poursuivre le projet du Président"

20h55: L'Élysée souligne un "score honorable" qui montre que "la majorité présidentielle tient bon". "On n'a jamais vu un parti au pouvoir avoir un score aux européennes aussi haut par rapport à l'élection présidentielle", s'est félicité l'entourage d'Emmanuel Macron, cité par l'AFP.

20h47: Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste français, crédité de 2,4% des voix: "Ce soir, la gauche est affaiblie, tout est à reconstruire" 

20h40: Sur un ton grave, Jean-Luc Mélenchon prend la parole: "Pour la seconde fois en France, l'extrême droite gagne l'élection européenne. Notre pays prend une pente que nous combattrons par tous les moyens. Monsieur Macron semble avoir perdu le match qu'il avait installé de manière si irresponsable. Notre pays s'enfonce dans une crise profonde. Emmanuel Macron a perdu le match qu'il a voulu imposer à Marine Le Pen. Notre résultat est très décevant et n'est pas à la hauteur de nos efforts et de nos espérances. Mais ce résultat assure notre présence aux Parlement Européen et nous allons continuer la bataille.

20h27: Marine Le Pen prend la parole à son tour:

"C'est la victoire du peuple.C'est un vote pour la France et pour le peuple. Emmanuel Macron doit dissoudre au minimum l'Assemblée Nationale. J’y vois la victoire du peuple, qui a repris avec fierté et dignité, le pouvoir. Vote du cœur ou de la raison, soyez assurés que le vote RN. La confiance que nous ont accordé les Français en nous désignant comme le premier parti de France mais surtout comme celui de la futur alternance est un honneur immense. Après le résultat de ce soir, il revient au président de la République d’en tirer les conséquences, lui qui a mis son crédit présidentiel dans le scrutin".

Selon Marine Le Pen, il n’a d’autre choix, "au minimum" que de dissoudre l’Assemblée nationale et de provoquer une nouvelle élection, à la proportionnelle.  Selon la présidente du RN, la vie politique actuelle est maintenant "bipolarisée", autour du RN et de LaREM, suite à "l’effacement des vieux partis".

.

.

20h24: Manon Aubry Tête de liste de la France insoumise: "Bien sûr, les résultats de La France insoumise sont décevants compte tenu de nos espérances et des efforts que nous avons déployés. Mais cette campagne porte des perspectives d'espoir."

.

.

20h22: Yannick Jadot (Verts): "Ce résultat nous oblige aussi sur la scène nationale. Nous ne pouvons pas nous résigner à voir l'extrême droite dominer les scrutins"

20h20: «La gauche n'est pas morte», scande Raphaël Glucksmann devant les militants socialistes. «Mais le temps n'est pas à la fête quand le RN arrive en tête de ces élections», poursuit-il.

20h11: Laurent Wauquiez des Républicains prend la parole 

"Les extrêmes progressent et c'est la responsabilité d'Emmanuel Macron qui a réduit la campagne à un duel Rassemblement National contre En Marche et nous n'avons pas pu faire entendre notre voix. Nous avons 3 ans pour reconstruire et proposer une vraie alternative. Nous n'avons pas pu faire entendre notre voix. Bien évidemment que le résultat n'est pas à la hauteur. Nous savons que la reconstruction sera longue et exigeante pour retrouver le chemin de la confiance."

20h08: Jordan Bardella prend la parole pour le Rassemblement National:

"Nous sommes en tête de ces élections. Ce soir c'est Emmanuel Macron et sa politique qui sont rejetés"

.

20h00: Toutes les estimations à 20h donnent le "Rassemblement National" devant "la République En Marche" avec des écarts qui varient entre 1 et 4 points selon les instituts avec des chiffres qui devraient s'affiner au fil des minutes qui viennent.

.

 

18h55: Une polémique monte à propos des sondages de ces derniers jours qui annonçaient une faible participation alors que ce soir ils annoncent plus de 52% de participation

18h39: Les premiers résultats en Europe arrivent

Belgique: Le parti d'extrême droite Vlaams Belang a enregistré dimanche une forte progression en Flandre, le nord néerlandophone de la Belgique, tandis que le PS restait numéro un en Wallonie, selon des résultats partiels des élections législatives en fin d'après-midi.

Hongrie: Le parti national-conservateur hongrois Fidesz, du premier ministre Viktor Orban a gagné les élections européennes avec une écrasante majorité, selon des sondages de sortie d'urnes. 

Autriche: Le parti conservateur du chancelier Sebastian Kurz arrivait largement en tête du scrutin européen en Autriche dimanche, devançant les sociaux-démocrates et le parti d'extrême droite FPÖ, selon des estimations publiées à la fermeture des bureaux de vote.

Allemagne: Les conservateurs de la CDU/CSU ont remporté les élections européennes en Allemagne avec 28% des voix, selon un sondage à la sortie des urnes diffusé dimanche. Le parti de la chancelière Angela Merkel et ses alliés bavarois ont devancé les Verts, qui arrivent en seconde position avec 22% des suffrages.

Grèce: Les conservateurs du parti Nouvelle démocratie ont remporté dimanche les élections européennes en Grèce aux dépens du parti de gauche Syriza du Premier ministre Alexis Tsipras, montre un sondage sortie des urnes effectué par cinq chaînes de télévision privées.

18h29: Nouvelle estimation de la participation finale  d'Ipsos/Sopra Steria pour France Info : 51.3%

17h47: Harris estime la participation à 52,2% selon les chiffres données par LCI

17h35: De son côté, la participation est estimée à 54% selon les chiffres de IFOP/Fiducial pour CNews

.

17h25: La participation définitive serait de 52% selon l'estimation publiée à 17h par Elabe pour BFM TV

17h02: La participation s'envole à 17h avec 43,29% contre 35,07% en 2014 à la même heure

.

.

12h18: Emmanuel Macron vote au Touquet dans le Pas-de-Calais en compagnie de Brigitte Macron

12h00: La participation à midi est de 19,26% selon le chiffre qui vient d'être communiqué par le Ministère de l'Intérieur. Elle était de 15,7% à la même heure il y a 5 ans en 2014

11h45: Pour mémoire, le taux de participation aux élections européennes en métropole s'élevait dimanche à midi en 2014 à 15,70 %, près d'un point de plus que lors du scrutin européen de 2009 à la même heure

11h20: L'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy vote à Paris

11h17: Manon Aubry, tête de liste de la France insoumise, vote dans le 11e arrondissement de Paris

11h03: La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, vote à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais

10h38: L'ancien chef de l'Etat, François Hollande, vote dans son fief de Tulle, en Corrèze.

10h29: La tête de liste de la République en marche aux élections européennes, Nathalie Loiseau, vote dans le 7e arrondissement de Paris

10h11: Raphaël Glucksmann, tête de liste PS-Place publique, vote dans le 10e arrondissement de Paris

10h02: Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste, vote dans le 18e arrondissement de Paris

09h39: François-Xavier Bellamy tête de liste des Républicains vote à Versailles 

09h05: Après l’explosion d’origine criminelle qui a fait 13 blessés vendredi à Lyon, le dispositif de sécurité a été accrue dans les bureaux de vote de la ville. La préfecture du Rhône a demandé un renforcement des patrouilles de police et du dispositif Sentinelle.

08h18: Le Premier ministre Edouard Philippe vote au Havre (Seine-Maritime)

08h15: Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national vote à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

08h00: Les bureaux de vote ont ouvert partout en France

07h39: Mode d'emploi de l'élection

En France métropolitaine, les électeurs sont appelés aux urnes dimanche 26 mai, jour de la Fête des mères. Attention, il s'agit d'un scrutin proportionnel à un tour. Et donc aucune chance de se rattraper le dimanche suivant ! Le bureau de votre est indiqué sur la carte électorale. Les bureaux de vote seront ouverts à partir de 8 heures et fermeront entre 18 et 20 heures, selon les communes.

Pour glisser son bulletin dans l'urne, il faut être âgé de 18 ans et inscrit sur une liste électorale. Si vous n'avez pas fait cette démarche avant le 31 mars, ce sera inutile de vous déplacer. Il est possible à condition d'avoir effectué la démarche administrative. Si c'est le cas, n'oubliez pas de rappeler à votre mandataire de glisser votre bulletin dans l'urne car aucun document ne lui sera envoyé.

Pour pouvoir voter, la carte électorale n'est pas obligatoire mais il faut être inscrit sur une liste électorale et justifier de son identité.

Douze documents sont acceptés lors du vote. Sont notamment valides : la carte d'identité le passeport, la carte vitale avec photographie, la carte du combattant avec photographie (délivrée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre), la carte d’invalidité ou carte de mobilité inclusion avec photographie, la carte d’identité de fonctionnaire de l’État avec photographie, le permis de conduire sécurisé conforme au format "Union européenne", le permis de chasser avec photographie, délivré par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Est-ce que je peux imprimer mon bulletin de vote ? Oui mais pour être valide, ce bulletin doit être le même que celui que les listes de candidats ont fait valider par la commission nationale de propagande ou qu’elles ont directement livrées dans les bureaux de vote.

Le bulletin doit ainsi être imprimé sur un format A4, paysage, en recto-verso si tel est le cas, sur papier blanc d’un grammage de 70g/m² et avec une encre d’une seule couleur. Aucune des électeurs ne peut changer l’ordre des candidats sur les listes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lysniais
28/mai/2019 - 01h04

Yesssssssssss!! enfin!!

Portrait de Gordon_F
27/mai/2019 - 19h51

societé de conseil economique ?? le pauvre....0 clients !!! la  sentence est irrévocable lol

Portrait de Verydix
27/mai/2019 - 19h47

Hamon représente ce qu'il y'a de pire dans la gauche : gauche caviar - parisienne - du sérail - sectaire - totalement insensible à la souffrance des Français dits "moyens" mais qui très sensibilisé dès qu'un migrant se coupe un doigt - opportuniste - apparatchik du PS avec tout ce que cela sous-entend.

Dans ces conditions l' avenir d' Hamon était écrit d'avance....

Portrait de moije
27/mai/2019 - 18h24
JULESVERNE a écrit :

Quand on est à 1 point, ce n'est pas une défaîte. Juste une déception. Le discours post-élections des RNistes étaient pour cela hier soir ( ou aujourd'hui ) d'un ridicule... Mais d'un ridicule... A les entendre, on pourrait croire qu'ils ont 10 points d'avance. MDR. 

Ah le jour où on supprimera ces infects et grotesques éléments de langage...

 

Vus les moyens employés par lrem , macron ,les affiches , les ministres on peut quand même appeler cela un échec cuisant ! il ne faut aussi pas oublier que le modem qui représente env. 6 % était associé !

Portrait de Chros65
27/mai/2019 - 17h49 - depuis l'application mobile
ale35 a écrit :

Au moins lui il tire les conclusion de son échec 

Il aurait dû penser plus tôt !!

Portrait de jarod.26
27/mai/2019 - 16h43
ouff merci benoit =)
Portrait de djbaxter
27/mai/2019 - 15h08

Hamon dans sa société de "conseil" et dans le domaine du "sociale et solidaire".. encore une pompe aspirante à subventions et d'argent public, comme Audrey Pulvar dans son ONG pro-africaine et Cécile Duflot chez Oxfam. En fait, on ne les entend plus mais ils continuent de vivre à nos crochets quand même.

Portrait de Vladimirlefox

Et malheureusement en politique le charisme y fait beaucoup et BH en est totalement dépourvu. Il n’y est pour rien mais ça le dessert.

Portrait de geneve
27/mai/2019 - 14h41
"et ne plus parler pendant très longtemps"

Oh oui !!! merci ! merci ! merci ! smiley

Portrait de seb2746
27/mai/2019 - 14h32

Hamon va revenir avec 25kilos de + à force de kebab smiley

Dommage, il est sympa et à l'écoute, juste qu'il a un parti qui rassemble plus du tout, entre les traitres du PS, les déroutes et le reste...

Portrait de JULESVERNE
27/mai/2019 - 14h30

A Paris, LREM largement en tête, à Neuilly-sur-Seine, LREM largement en tête, à Versailles, le FIEF de Bellamy où paraît-il on l'adore ( lol ), LREM en tête aussi.

LR par terre, dans le caniveau, à l'échafaud, éliminé, enterré et déjà mort. 

 

Portrait de JULESVERNE
27/mai/2019 - 14h27

Vu le très faible écart entre le RN et LREM, la chose essentielle à retenir de ce scrutin, plus encore que le score surprenant des Verts, c'est bien entendu la déroute totale de la FI mais surtout de LR. Quel désastre pour ce parti et ses quelques sympathisants restants ( Mme Victoire, où êtes-vous depuis hier ? Sous perfusion ? ).

Ah, l'original à la copie, ça vous conduit à la catastrophe une ligne politique pareille. Avec l'autre tête de gondole en curé de campagne. Je m'esclaffe. 

Portrait de JULESVERNE
27/mai/2019 - 14h22
maroille chaud a écrit :

j'ai parlé de désastre, de naufrage, de débâcle?

c'est une défaite point à la ligne, si les scores étaient inversés vous n'auriez pas insisté sur les 0.9%...

 

 

Quand on est à 1 point, ce n'est pas une défaîte. Juste une déception. Le discours post-élections des RNistes étaient pour cela hier soir ( ou aujourd'hui ) d'un ridicule... Mais d'un ridicule... A les entendre, on pourrait croire qu'ils ont 10 points d'avance. MDR. 

Ah le jour où on supprimera ces infects et grotesques éléments de langage...

 

Portrait de maroille chaud
27/mai/2019 - 14h03
JULESVERNE a écrit :

Ouh la la, quelle défaîte !!!!! 0,9% de différence ! C'est en effet un désastre, un naufrage, une débâcle.

2 ans après, malgré les gilets, les 6 mois de manifestations violentes, les partis institutionnalisés tous contre lui et tous ces plateaux TV lui étant très largement hostiles depuis des mois, Macron est quasi au niveau de son élection avec une TRES mauvaise tête de liste. Avec zéro charisme. Encore 8 ans d'Emmanuel, préparez-vous au choc cérébral. 

 

 

 

j'ai parlé de désastre, de naufrage, de débâcle?

c'est une défaite point à la ligne, si les scores étaient inversés vous n'auriez pas insisté sur les 0.9%...

 

 

Portrait de nicobb13
27/mai/2019 - 13h41
Polska a écrit :
@Ghislain Kremer Je crois au contraire qu’il est temps pour le RN de procéder à un grand nettoyage et de se professionnaliser toutes spécialités confondues parce qu’il ne restera pas un parti d’opposition. Un jour, ça va passer.

Je crois aussi à un grand nettoyage du RN ….mais un nettoyage intensif ou il n'y aurait plus personne dans ce parti de merde

Portrait de nicobb13
27/mai/2019 - 13h40
Mikah2307 a écrit :

Le monde donne les résultats, pays par pays.

En allemagne, ce sont les chrétiens démocrates qui ont gagnés! En Italie, la ligue du nord. En GB, ukip. En espagne, le ps. En belgique, l'extrême droite. Idem pour la hongrie ainsi qu'en autriche! Pour le reste, cf les résultats dans l'article!

finalement les extremes ne sont pas aussi majoritaires que prévus….et tant mieux 

Portrait de nicobb13
27/mai/2019 - 13h39
maroille chaud a écrit :

incroyable, LREM n'a rien compris et continue comme si de rien n'était...

ils osent même faire passer cette défaite pour une victoire, c'est du jamais vu je pense à ce niveau là! 

en plus ils ont l'air d'oublier que pour faire ce score ils ont des alliés lol

bref, et sinon le parti animaliste était à 2.4 hier, pourquoi il a disparu ce matin? je veux bien qu'il y ait des ajustement mais passer de 2.4 à moins de 0.5 ça s'appelle pas un ajustement mdr

Moi je les comprend ce n'est pas une defaite aussi cata que prévu

Portrait de nicobb13
27/mai/2019 - 13h38
Citoyen87 a écrit :

Parmi les 23% pour le RN !

donc mouvement devenu obsolètes…..

Portrait de nicobb13
27/mai/2019 - 13h35

Finalement RN en tête comme il y a 5 ans avec le FN aux européennes donc pas de surprise. Moins de 1% d'écart avec LREM dc je ne trouve pas le resultat LREM désastreux bien au contraire au vue de la crise des gilets jaune depuis 6 mois. Et fort heureusement une vague verte arrive enfin en Europe et en France et surtout les extremes sont arrivés en tête seulement en France et en Italie...ouf 

Portrait de nicobb13
27/mai/2019 - 13h31

Alors elle on en parle, elle n'a jamais servi a rien et se permets de juger et de donner son avis…. MDR

Portrait de JULESVERNE
27/mai/2019 - 13h30
maroille chaud a écrit :

incroyable, LREM n'a rien compris et continue comme si de rien n'était...

ils osent même faire passer cette défaite pour une victoire, c'est du jamais vu je pense à ce niveau là! 

en plus ils ont l'air d'oublier que pour faire ce score ils ont des alliés lol

bref, et sinon le parti animaliste était à 2.4 hier, pourquoi il a disparu ce matin? je veux bien qu'il y ait des ajustement mais passer de 2.4 à moins de 0.5 ça s'appelle pas un ajustement mdr

Ouh la la, quelle défaîte !!!!! 0,9% de différence ! C'est en effet un désastre, un naufrage, une débâcle.

2 ans après, malgré les gilets, les 6 mois de manifestations violentes, les partis institutionnalisés tous contre lui et tous ces plateaux TV lui étant très largement hostiles depuis des mois, Macron est quasi au niveau de son élection avec une TRES mauvaise tête de liste. Avec zéro charisme. Encore 8 ans d'Emmanuel, préparez-vous au choc cérébral. 

 

 

 

Portrait de LEPETITXXème
27/mai/2019 - 13h23

Où sont passés les millions d'électeurs de Dupont ?

Portrait de Dragon75
27/mai/2019 - 11h52 - depuis l'application mobile
Philou-02. a écrit :

Ces chiffres sont un indicateur de la prochaine élection présidentielle !  

@Philou-02. Rappel nous le taux de participation et d’abstention?

Portrait de Dragon75
27/mai/2019 - 11h51 - depuis l'application mobile
Philou-02. a écrit :

Ces chiffres sont un indicateur de la prochaine élection présidentielle !  

@Philou-02. N’importe quoi!!! Les ecolo font toujours de beaux score et au final aux présidentielles sont inexistant!!!

Portrait de Cl
27/mai/2019 - 11h18

Elle a raison !!!! Il faut tout changer mais prendre des personnes qui n'ont pas de casseroles !!!!!  

Je veux dire honnêtes 

Portrait de maroille chaud
27/mai/2019 - 10h28

incroyable, LREM n'a rien compris et continue comme si de rien n'était...

ils osent même faire passer cette défaite pour une victoire, c'est du jamais vu je pense à ce niveau là! 

en plus ils ont l'air d'oublier que pour faire ce score ils ont des alliés lol

bref, et sinon le parti animaliste était à 2.4 hier, pourquoi il a disparu ce matin? je veux bien qu'il y ait des ajustement mais passer de 2.4 à moins de 0.5 ça s'appelle pas un ajustement mdr

Portrait de Ophélie Summer
27/mai/2019 - 08h55

Quelqu'un peut m'expliquer le score des écologistes ? Car bon... Il suffit de sortir dehors, dans nos campagnes, sur les bords des routes, dans les centres villes... Tout est pourri : déchets alimentaires, cannettes de bière, mégots de cigarettes, plastiques... Alors qu'il y a des poubelles pour jeter les déchets de partout. Si les gens s'inquiètent tant pour l'environnement, pourquoi ne commencent-ils pas par être plus propres, respectueux et civilisés ?! Ces gens même qui votent écolo sont loin d'avoir une conduite irréprochable (rien que le fait de jeter leurs mégots par-terre....).

Portrait de Harriet
27/mai/2019 - 08h26

 Ne pas perdre de vue qu'il ne s'agit pas d'une élection nationale et que même si le taux de participation est en hausse, il y a quand même presque un électeur sur deux qui ne s'est pas déplacé ... Quid de cette manne de "non-votants" ?

Il ne faudrait pas non plus qu' E. Macron pense disposer du même électorat qu'en 2017 ...Il bénéficie d'un report des voix de droite (il suffit de constater le score du parti LR) suite à la politique qu'il mène depuis son investiture et  qui lui vaut le titre de "Président des riches" ...

Le "Ni à gauche, ni à droite" est factuellement devenu caduc ...

Portrait de MICMAH458
27/mai/2019 - 08h13
Le RN est toujours seul, donc facile de comptabiliser les votes. Par contre, existe-t-il des statistiques qui différencient les votes pour LRem et MoDem, histoire de voir où en est vraiment Loiseau et son patron ?
Portrait de dominique34
27/mai/2019 - 07h54
dukatrinn a écrit :

100% de ton avis

idem entièrement d accord avec vous