15/05/2019 09:22

Audiences: France 2 largement en tête pour l'hommage aux militaires tués hier en direct de la cour des Invalides

La France a rendu un hommage national mardi aux deux membres des forces spéciales tués en libérant des otages au Burkina Faso, le président Emmanuel Macron saluant le "sacrifice suprême" de deux "héros" lors d'une cérémonie empreinte d'émotion aux Invalides.

"Ces officiers mariniers étaient des soldats hors normes comme peu d'armées dans le monde ont la chance d'en compter", a déclaré le président Emmanuel Macron lors d'une allocution très solennelle dans la cour d'honneur des Invalides, sous un soleil de printemps éclatant.

Recouverts du drapeau bleu-blanc-rouge, les cercueils des commandos marine Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello, 28 ans, sont entrés dans la cour, portés par leurs frères d'armes au visage masqué pour préserver leur anonymat. Une "sangle de vie", identique à celle reliant les nageurs de combat dans les opérations, était tendue entre les deux cercueils, symbole de destins liés dans l'action comme dans la mort.

"Une nation n'est libre et forte que d'avoir des héros dont elle doit se montrer digne, en s'élevant à leur hauteur et en restant soudée", a insisté M. Macron.

"La mission était difficile (..) Elle était nécessaire", a-t-il ajouté, devant les familles et les compagnons d'armes des deux militaires, ainsi que les plus hautes autorités de l'Etat. Les deux hommes sont tombés lors d'une mission à haut risque au Burkina Faso pour libérer deux touristes français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, qui avaient été pris en otages au Bénin et étaient sur le point d'être transférés à un groupe jihadiste au Mali.

"La France est une nation qui n'abandonne jamais ses enfants", a lancé le président en promettant de poursuivre "sans relâche" la lutte contre le terrorisme au Sahel, au Levant comme en France. Il a dit penser à Sophie Pétronin, otage au Mali. "Nous ne l'oublions pas", a-t-il souligné, alors que le chef d'état-major français, le général François Lecointre, a indiqué dans la matinée ne pas avoir "d'éléments sur l'endroit où était détenue la médecin humanitaire, enlevée le 24 décembre 2016.

Hommage National 18.9 % de PDA
957 000
Hommage National 18.6 % de PDA
744 000
Hommage National 1.3 % de PDA
52 000

Le Top des parts de marché

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de alayuob
15/mai/2019 - 09h48 - depuis l'application mobile

Moi, je l’ai regardé sur BFMTV car sur TF1 et FR2 impossible de se recueillir. Trop de commentaires tout au long de la cérémonie.