25/03 16:43

Une tête de cochon et du sang animal découverts sur le chantier de la mosquée de Bergerac en Dordogne

Une patrouille de police a découvert ce lundi matin une tête de cochon accrochée au dessus de la future porte d'entrée et du sang jeté sur la façade du chantier de la mosquée de Bergerac révèle France Bleu. Les faits se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi et l'enquête a été confiée au commissariat de Bergerac. Les coupables encourent jusqu'à 7 ans de prison pour dégradation d’un édifice affecté au culte. 

Cet événement survient alors que de nombreux recours avaient été déposés contre la construction du bâtiment dont le permis de construire a été donné le 8 octobre 2018. Pour le maire de Bergerac, Daniel Garrigue "Ce sont des actes lamentables, minables et odieux. Je ne dis pas qu'il y a un lien entre les deux, mais ce weekend, il y a eu une campagne d'affichage d'un petit groupuscule d'extrême-droite sur le thème 'Bergerac, ville du Périgord, pas de l'Islam" a t-il ajouté.

Le préfet de la Dordogne s'est également exprimé et "dénonce et condamne fermement ces actes qui portent atteinte à la liberté de conscience et d'expression des cultes et sont contraires aux principes de laïcité". Le sous-préfet s'est rendu sur les lieux et une plainte a été déposée. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gtt
25/mars/2019 - 19h02

"acte lamentable, minable et odieux" pour les uns, "acte de résistance" pour d'autres.

Attendons quelques années pour savoir exactement, l'Histoire étant toujours écrite par le camp gagnant, l'Histoire, dans quelques années nous dira de quel acte il s'agit...