24/01/2019 13:38

Angèle, 4 ans, torturée à mort chez elle et Martin disparu samedi Bordeaux... Tout de suite, en direct sur NRJ12 dans "Crimes"

En septembre 2014, la petite Angèle 4 ans est retrouvée sans vie chez sa mère, en Vendée. Son corps porte des traces de coups, de brûlures, de morsures. La petite a subi durant de longues semaines des sévices au-delà de l’imaginable, infligés par sa propre mère, Jordane, 22 ans et le conjoint de celle-ci, David 26 ans. Un an avant le drame, Gisèle, une passante, avait vu la petite Angèle, tenue à bout de bras par sa mère. Cette dernière s’apprêtait à la jeter par-dessus un pont. Gisèle avait alors tout fait pour sauver la petite. Elle avait fini par raisonner la mère. Gisèle n’a plus jamais vu cette femme jusqu’au jour ou elle a découvert sa photo en une des journaux découvrant que la petite Angèle n’avait pas survécu à de nouveau sévices et Gisèle, ne s’en remet pas… Elle passe ses nuits à se demander si elle aurait pu sauver une deuxième fois cette fillette qu’elle ne connaissait pas . Elle sera avec nous en direct pour revenir sur cette rencontre qui ne cesse de la hanter.

Martin a quitté une boîte de nuit du centre Bordeaux samedi dernier aux alentours de 5h30 du matin. Et depuis ce jeune interne en médecine de 24 ans n’a plus donné signe de vie. Un appel à témoins a été lancé, toute la région est sur le qui-vive… Ou est Martin ? Nous irons sur place à Bordeaux

C’est un nom que vous avez forcément déjà entendu : Luka Rocco Magnotta. Une des histoires les plus atroces de ces dernières années. En mai 2012, au Canada, des morceaux de corps humains sont découverts dans les poubelles d’un immeuble. Au même moment, une vidéo insoutenable circule sur le web : un jeune-homme en égorge un autre et le dépèce devant sa caméra. Tout de suite, les enquêteurs font le lien. Et le dépeceur de la vidéo est identifié : il s’agit de Luka Rocco Magnotta. Mais ce canadien de 29 ans a fait ses valises et il est venu se réfugier en plein cœur de Paris pendant sa cavale. Nous allons vous raconter l’histoire du “dépeceur de Montréal” qui a fait trembler le canada et la France.

Ailleurs sur le web

Vos réactions