19/12/2018 16:26

Des ONG américaines de défense des droits civiques appellent au boycott du réseau social Facebook - Découvrez pourquoi!

Le retour de bâton continue: longtemps vu comme un porte-voix pour les dissidents politiques ou défenseurs des libertés, Facebook est confronté désormais à la vive colère d'ONG américaines de défense des droits civiques et à un appel au boycott.

Dans une lettre adressée au patron de Facebook Mark Zuckerberg, une trentaine d'associations défendant les droits civiques et des minorités ethniques ou religieuses "exigent" qu'il renonce à la présidence du conseil d'administration ou encore que le groupe présente des "excuses" à "toutes les organisations visées par Definers Public Affairs", une firme de relations publiques aux méthodes musclées et controversées engagée par Facebook.

"Votre direction est incapable de répondre aux inquiétudes légitimes des défenseurs des droits civiques" et de lutter efficacement contre les contenus discriminatoires, poursuit notamment le courrier, fustigeant l'entreprise pour avoir "délibérément choisi de viser" certaines ONG critiques pour les faire taire ou détourner l'attention.

Parmi les signataires de cette missive figurent Muslim Advocates, Bend the Arc Jewish Action ou encore Freedom from Facebook.

Secoué par des polémiques à répétition depuis presque deux ans (données, piratage, désinformation...), Facebook a été violemment critiqué en novembre pour avoir fait appel à Definers Public Affairs.

Cette entreprise a été accusée d'avoir diffusé de fausses informations pour tenter de discréditer plusieurs groupes critiques envers Facebook et d'avoir tenté de les lier au philanthrope-milliardaire George Soros, bête noire des républicains et cible d'innombrables attaques antisémites.

Facebook a, depuis, rompu son contrat avec Definers.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions