14/12 22:26

Strasbourg: Emmanuel Macron dépose une rose blanche Place Kleber et visite le marché de Noël - Le Plan Vigipirate redescend ce soir d'un cran

20h01: Emmanuel Macron est maintenant dans le marché de Noël où il parcourt les allées avec de nombreux visiteurs et les caméras de télé

.

.

19h35:  Le plan Vigipirate est redescend au niveau "Risque attentat", un échelon plus bas que le niveau "Urgence attentat"

.

.

19h22: Place Kléber, Emmanuel Macron dépose une rose blanche dès son arrivée au centre-ville de Strasbourg.

Emmanuel Macron a déposé une rose banche au pied d'un mémorial improvisé sur la place Kléber, lieu central du centre-ville de la capitale alsacienne, pour rendre hommages aux victimes de l'attentat de Strasbourg.

Il salue les forces de l'ordre et les remercie pour leur mobilisation en prenant le temps de discuter avec chacun des membres des forces de l'ordre qu'il rencontre.

.

.

19h00: Jean-Marie Le Pen juge positivement le mouvement des "gilets jaunes", lui qui a commencé sa carrière politique sur une révolte populaire, à la fin des années 1950. "Je le trouve sympathique", a-t-il ainsi confié à Europe 1, qui a pu rencontrer le fondateur du Front national (devenu le Rassemblement national) chez lui, à Rueil-Malmaison en banlieue parisienne.

18h32: Emmanuel Macron a atterri à Strasbourg peu avant 18h30. Il doit se rendre en centre ville dans les prochaines minutes

16h41: Emmanuel Macron quitte Bruxelles pour se rendre à Strasbourg

16h32: La préfecture de la région Grand-Est met en garde contre les tentatives d’escroquerie:

16h01: Une quatrième victime de l'attentat de Strasbourg est morte des suites de ses blessures, annonce le parquet de Paris. Une cinquième victime est en état de mort cérébrale. Onze autre personnes ont été blessées, dont quatre étaient encore hospitalisées vendredi matin, selon le procureur de Paris.

13h45: Emmanuel Macron ira à la rencontre des familles des victimes afin de leur apporter son soutien, et rendra hommage à leur proche décédé ou blessé. Emmanuel Macron saluera également les forces de l'ordre mobilisées depuis plusieurs jours.

13h09: Selon RTL, le Président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe vont se rendre à Strasbourg. C'est ce qu'a annoncé Pierre Bardet, le directeur général de l'association Les Vitrines de Strasbourg à nos confrères.

12h48: Ce que l'on sait à la mi-journée

Deux personnes de l’entourage de l’assaillant de l’attentat de Strasbourg, tué jeudi soir par la police après deux jours de traque, ont été placées en garde à vue la nuit dernière portant le total à sept gardes à vue, a annoncé vendredi le procureur de Paris, Rémy Heitz.

Il s’agit des «quatre membres de sa famille, placés en garde à vue dans la nuit de mardi à mercredi dernier, et trois membres de son entourage proche, dont un placé en garde à vue hier matin et deux cette nuit», a déclaré le magistrat antiterroriste.

«L’enquête va désormais se poursuivre pour identifier d’éventuels complices ou coauteurs susceptibles de l’avoir aidé ou encouragé dans la préparation de son passage à l’acte», a-t-il ajouté.

Le procureur est auparavant revenu sur les conditions dans lesquelles Chérif Chekatt, un délinquant de 29 ans fiché S pour radicalisation islamiste, a été abattu jeudi soir par la police dans le quartier du Neudorf. C’est dans cette zone, au sud du centre-ville qu’avait été perdue sa trace après son périple meurtrier qui a fait trois morts, une quatrième victime en état de mort cérébrale et plusieurs blessés graves.

«C’est une patrouille de police qui a remarqué à 21H00, marchant rue du Lazaret, un homme, un individu, dont le signalement pouvait correspondre à l’auteur des faits», a rapporté le magistrat.

«Celui-ci, qui a détecté la présence du véhicule de police, (...) a alors fait mine de rentrer dans l’immeuble au numéro 74 de cette rue», sans succès, a-t-il ajouté.

Les policiers se sont alors signalés et «l’individu s’est retourné pointant son arme - semblable à celle utilisée mardi soir - dans leur direction, pour tirer», selon le procureur.

«Un projectile a atteint le véhicule de la police au-dessus de la portière arrière gauche. Deux des trois policiers ont alors riposté, tirant à de nombreuses reprises, et tuant l’auteur», a-t-il précisé.

«Le décès de Chérif Chekatt, formellement identifié par la comparaison (...) de ses empreintes digitales, a été constaté à 21h05».

«Les enquêteurs ont saisi sur lui un revolver ancien chargé de six munitions dont cinq étaient percutées. Ils ont par ailleurs retrouvé sur lui un couteau et huit autres munitions de calibre 8mm dans la poche intérieur de sa parka», a indiqué M. Heitz.

La localisation du fugitif a bénéficié de l’appel à témoins lancé mercredi soir, qui a «permis de recueillir près de 800 appels» et de «considérer comme probable la présence du fugitif dans le quartier du Neudorf», selon le procureur.

Parmi les témoignages «déterminants», le magistrat a cité celui «d’un riverain ayant vu un homme rue d’Epinal franchir une clôture et d’une autre personne signalant sa présence possible rue du Doubs».

«Une opération d’ampleur mobilisant un hélicoptère était engagée dès 19H30 afin de concentrer les recherches sur ce secteur», a-t-il indiqué.

12h02: Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, s'exprime depuis le marché de Noël de Strasbourg

"Ce matin, j'ai entendu du soulagement, du bonheur, de la fierté pour les forces de police"

"Nous avons pris la décision de rouvrir le marché de Noël pour l’honneur de Strasbourg et de la France"

11h50: Les appels à l’expulsion ou au jugement pour intelligence avec l’ennemi de personnes fichées S (pour «sûreté de l’État») est «un mauvais débat», a jugé vendredi la ministre des Armées Florence Parly, estimant qu’on ne peut arrêter quelqu’un qui n’a rien commis de répréhensible.
«C’est un fichier qui permet de suivre des personnes dont on pense qu’elles sont susceptibles de commettre des actes répréhensibles mais qui n’en ont pas commis», a rappelé la ministre sur Radio Classique. «Nous sommes en France, dans un pays de liberté dans lequel on ne peut pas (...) arrêter quelqu’un pour le seul motif qu’on pense qu’il va peut-être commettre quelque chose», qu’il soit «étranger ou français», a-t-elle ajouté.
«Donc tout ce débat, sur les étrangers, sur le fait de rendre publiques les données qui sont incluses dans le fichier S, est un mauvais débat», a-t-elle insisté.
Après l’attentat de Strasbourg, dont l’auteur plusieurs fois condamné par la justice était également fiché S pour radicalisation islamiste, des voix se sont élevées à droite pour réclamer des mesures plus strictes à l’encontre de ces personnes repérées par les services de renseignement.
La présidente (LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a souhaité jeudi, comme la présidente du Rassemblement naitonal (RN) Marine Le Pen, que les fichés S pour radicalisation puissent être déférés devant la justice pour «intelligence avec l’ennemi». Le patron des Républicains Laurent Wauquiez continue, lui, de plaider pour un internement préventif des fichés S les plus dangereux sans évoquer un passage devant les juges.
Le nouveau délégué général de La République en marche, Stanislas Guerini, a dénoncé vendredi sur LCI «des propositions qui visent en réalité à faire de la surenchère et à laisser penser qu’on pourrait avoir un risque zéro». «Les spécialistes du renseignement eux-mêmes disent que la proposition (d’incarcérer préventivement les fichés S

11h15: Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, vient d'arriver sur le marché de Noël

11h04: Le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, fait une conférence de presse

"Nous déplorons la mort de trois personnes. Une quatrième victime est en état de mort cérébrale (...) Nous avons une pensée émue pour chacune des victimes ainsi que pour leurs proches"

"De très nombreuse surveillances et des perquisitions ont été mis en place dès mardi", a déclaré le procureur qui indique que l'appel à témoins a permis " de recueillir 800 appels".

"L'enquête va se poursuivre sur d'éventuelles complicités"

"Le quartier de Neudorf retenait toute l'attention des forces de l'ordre mobilisées. C'est une patrouille de police qui a repéré un individu dont le signalement pouvait correspondre à l'homme recherché."

"7 personnes sont toujours en garde à vue: 4 membres de sa famille et 3 de l'entourage proche" (procureur)

10h48: Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, est attendu sur le marché de Noël ce matin

09h49: Vers 07H30, alors que travailleurs et élèves circulaient normalement dans les rues, où étaient encore visibles des policiers lourdement armés, les cabanons du marché de Noël étaient encore clos, ont constaté des journalistes de l’AFP.
Sur la place Kléber, symbolique avec son immense sapin de Noël de nouveau illuminé, le marché hebdomadaire, annulé mercredi, se mettait en place autour de la statue centrale, qui recueille à son pied depuis le lendemain de l’attentat bougies, fleurs et mots d’hommage aux victimes.

09h48: Après une angoissante chasse à l’homme, Strasbourg renoue vendredi avec une «vie normale», avec la réouverture de son marché de Noël endeuillé par l’équipée meurtrière de Chérif Chekatt, tué jeudi soir par la police.
Fermé depuis l’attentat qui a fait trois morts et 13 blessés mardi soir, ce marché emblématique de la capitale alsacienne rouvrira ses portes «à 11 heures», a annoncé le maire de Strasbourg Roland Ries.
La mort de Chérif Chekatt libère d’une «épée de Damoclès» les Strasbourgeois et les nombreux touristes qui déambulent habituellement parmi les 300 chalets du marché, observait-il. Selon l’édile, cela «facilitera le retour à une vie normale».
08h33:
Selon les informations de France 3, il n'y a pas eu de policiers blessés lors de l'opération d'hier. Une source policière confirme l'information.

06h55: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat du marché de Noël à Strasbourg a été tué par les forces de l'ordre hier soir dans le quartier du Neudorf, là où sa trace avait été perdue après son équipée sanglante mardi.

Un très important dispositif de police avait été déployé jeudi soir. 

"Il a tiré sur une équipe de trois policiers qui a riposté et l'a abattu", a indiqué le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. S'il a pu être retrouvé, c'est grâce au témoignage d'une dame qui a aperçu "un homme ressemblant au suspect blessé au bras".

Des dizaines de véhicules de police ont alors convergé autour de la rue Lazaret, où Chérif Chekatt a été abattu. Les forces de l'ordre ont été applaudies par les badauds rassemblés au niveau du périmètre de sécurité. "Bravo !!!" ont lancé certains d'entre eux.

Quelques minutes auparavant, un hélicoptère doté d'un puissant projecteur a survolé le quartier du Neudorf. Plus de 700 membres des forces de l'ordre étaient à la recherche du suspect depuis l'attentat et plusieurs opérations de police avaient déjà eu lieu au Neudorf, quartier du sud de Strasbourg, où Chérif Chekatt, 29 ans, a grandi.

L'auteur de l'attaque à Strasbourg est un "soldat" du groupe Etat islamique (EI), a annoncé jeudi son média de propagande Amaq.

Selon ce communiqué, cité par le groupe de surveillance des réseaux extrémistes SITE, Chérif Chekatt "faisait partie des soldats de l'Etat islamique et il a mené cette opération en réponse à l'appel à viser les citoyens (des pays) de la coalition internationale" qui combat l'EI en Syrie et en Irak. Mardi soir, peu avant 20h, il avait pénétré dans le centre historique de la ville au coeur du marché de Noël et avait ouvert le feu à plusieurs reprises sur les passants.

Porteur d'une arme de poing et d'un couteau, il a ensuite échangé des tirs avec les forces de l'ordre, qui l'ont blessé au bras, avant de réussir à s'enfuir en taxi. Des témoins l'avaient entendu crier "Allah Akbar".

Trois personnes sont toujours entre la vie et la mort, et trois blessés sont sortis de l'hôpital, a indiqué Christophe Castaner lors d'un premier point presse à la préfecture , où il était arrivé jeudi en début de soirée, annonçant la réouverture vendredi du marche de Noël de la ville fermé depuis mardi soir. Cinq des proches de Chérif Chekatt ont été placés en garde à vue: ses parents et deux de ses frères dès mercredi, et un autre membre de son entourage jeudi. D'après plusieurs sources, un autre frère, fiché S, a été interpellé en Algérie. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de nibali
15/décembre/2018 - 09h26
minou75 a écrit :
Et Manu...Maintenant la tu en fais trop...Ça commence à se voir !!!

Effectivement, la récupération des émotions ça ne fonctionne pas, il devrait le savoir depuis le temps.

Portrait de Wouhpinaise
14/décembre/2018 - 19h51
Philou.2 a écrit :

Les amis !! C'est son rôle en tant que président que d'être présent sur les lieux du drame ! S'il n'y était pas il serait critiqué.. 

D'accord avec toi. Même si j'ai de + en + de mal à supporter sa tronche de faux-derche, il est effectivement dans son rôle.

Portrait de lumelec
14/décembre/2018 - 19h14

ha , marcher tout seul, fier comme Artaban, les yeux dans le vide , il aime pffffff il nous pompe 

 

Portrait de th93100
14/décembre/2018 - 17h22
Blablabus a écrit :

Cireur de pompes...

?? à quel moment cessez vous de comprendre ce qui est écrit ?

 

Portrait de th93100
14/décembre/2018 - 17h09
Blablabus a écrit :

"Rendre hommage aux familles des victimes..." Notre couple de pieds nickelés va donc se rendre en Thaïlande et en Afghanistan ???? 

Que vous ne les aimiez pas, c'est votre problème.

Mais comprendre que vous vivez dans une démocratie et avec tout ce qui va avec, ça relève du civisme, et de la citoyenneté (et pas seulement pour demander du pognon au gouvernement)

Quant au respect le plus élémentaire à avoir envers des gens ayant été assassinés, là, on ne peut rien pour vous

Portrait de 7440
14/décembre/2018 - 16h47
Blablabus a écrit :

"Rendre hommage aux familles des victimes..." Notre couple de pieds nickelés va donc se rendre en Thaïlande et en Afghanistan ???? 

Couple de pieds nicklés, tu es bien gentil. J'aurais bien employé d'autres termes pour les qualifier, mais ça risque d'en choquer certains...

Portrait de mestoutou
14/décembre/2018 - 15h09

J'enverrais aussi tous les députés l'REMsmiley

Portrait de nicballon
14/décembre/2018 - 09h47

Il a une meilleur tête sur ces photos/vidéos... comme quoi des p'tits trous ca arrange les choses assez simplement... smiley

Portrait de jarod.26
14/décembre/2018 - 09h35
allez hop un de moins
Portrait de th93100
14/décembre/2018 - 09h14

Merci aux policiers et autres forces de l'ordre pour leur travail difficile en ces périodes agitées