09/12/2018 20:03

Gilets jaunes - Emmanuel Macron s'exprimera à 20h à la télé (Elysée) - La Ministre du Travail répète qu'il n'y aura pas d'augmentation du smic

09h59: Emmanuel Macron s'exprimera dans une déclaration télévisée demain à 20 heures, fait savoir l'Elysée.

17h59: Muriel Pénicaud, ministre du Travail, annonce sur LCI qu'il n'y aura pas d'augmentation du smic parmi les mesures annoncées par Emmanuel Macron ces prochains jours pour répondre aux "gilets jaunes". "On sait que ça détruit des emplois, ce n'est pas la bonne méthode".

16h26: Les partenaires sociaux vont être reçus demain à l'Élysée, indiquent des sources syndicales. CGT, CFDT, FO, CFE-CGE et CFTC, ainsi que trois organisations patronales (Medef, CPME et U2P) seront reçus à 10H00 par Emmanuel Macron.

14h11: Près de 2.000 personnes ont été interpellées en France hier lors des manifestations des "gilets jaunes", indique le ministère de l'Intérieur, qui avait mis en place un dispositif policier exceptionnel pour l'occasion. Ces interpellations ont donné lieu à plus de 1.700 gardes à vue, selon ce bilan définitif de l'"acte 4" de ce mouvement, qui a mobilisé 136.000 personnes.

10h01: Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement est venu dimanche matin, sur Europe 1, pour évoquer l’après-acte 4 des "gilets jaunes":

"Nous avons sous-estimé le besoin de nos concitoyens à prendre la parole", a-t-il lancé. "De nous dire les difficultés qui sont les leurs et d’être associés à la construction des solutions qui seront trouvées."

09h38: Selon France Info, les deux véhicules personnels de la députée La République en Marche (LREM) de Dordogne Jacqueline Dubois ont été incendiés hier soir devant son domicile de Vezac, à l'issue de la mobilisation des "gilets jaunes". Cet incendie criminel, dont on ignore à ce stade les auteurs, a été commis vers 23h30.

L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Sarlat. "J'appelle à faire la part des choses entre ces agresseurs, et le mouvement des 'gilets jaunes'", réagit Jacqueline Dubois.

08h49: Un total de 1.723 interpellations, dont 1.220 gardes à vue, ont été menées hier, indique ce matin le ministère de l'Intérieur.

08h33: Pour tenter de retisser l'unité nationale, le président "s'exprimera" - peut-être lundi - et "il lui appartiendra de proposer les mesures" pour permettre "à l'ensemble de la Nation française de se retrouver et d'être à la hauteur des enjeux", a indiqué Edouard Philippe au terme d'une visite à Beauvau, samedi en fin de journée.

Pour l'instant, Emmanuel Macron s'est limité à un tweet de félicitations adressé aux forces de sécurité.

"À toutes les forces de l'ordre mobilisées aujourd'hui, merci pour le courage et l'exceptionnel professionnalisme dont vous avez fait preuve", a-t-il écrit.

.

06h12: Quelque 125.000 manifestants encore ce samedi, et des violences, mais en proportion moindre qu'il y a une semaine: après une quatrième journée de mobilisation en léger recul des "gilets jaunes", Emmanuel Macron va annoncer de nouvelles mesures en réponse à cette crise mettant son quinquennat à l'épreuve.

Selon le Premier ministre, "le temps du dialogue est là" et "il faut désormais retisser l'unité nationale", mise à mal par cette fronde populaire inédite, née sur les réseaux sociaux. Le président "s'exprimera" - peut-être lundi - et "il lui appartiendra de proposer les mesures" pour permettre "à l'ensemble de la Nation française de se retrouver et d'être à la hauteur des enjeux", a indiqué Edouard Philippe au terme d'une visite à Beauvau en fin de journée.

Des tirs de gaz lacrymogènes aux abords des Champs-Elysées, des vitrines brisées sous les lumières de Noël et des voitures brûlées à Paris mais aussi des heurts et dégradations à Bordeaux, Toulouse, Marseille et encore Nantes, et toujours des blocages sur les routes: les images de samedi ont une nouvelle fois marqué les esprits. Mais elles sont sans commune mesure avec les scènes de guérilla urbaine, à l'Arc de Triomphe et dans plusieurs quartiers huppés de la capitale, qui avaient été observées une semaine auparavant et avaient stupéfié dans le monde entier.

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) a cependant déploré lors de cet acte IV samedi "des scènes de chaos" et des "dégâts incommensurables" pour l'économie et l'image de la ville.

"De nombreux Français, notamment commerçants, ont connu un nouveau samedi noir", selon Laurent Wauquiez (LR). Il y a eu sur l'ensemble du territoire 11.000 manifestants de moins que le 1er décembre.

Un dispositif "exceptionnel" avait été prévu, avec 89.000 membres des forces de l'ordre déployés sur l'ensemble du territoire, dont 8.000 à Paris appuyés par 14 véhicules blindés à roue, déployés pour la première fois de leur histoire dans la capitale. Tour Eiffel, Louvre et de nombreux commerces étaient restés fermés. Les contrôles avaient été multipliés en amont des rassemblements, et 1.385 personnes avaient été interpellées au total en fin de journée.

Quelque 975 gardes à vue ont été enregistrées. Selon un bilan national provisoire de la direction générale de la santé, "179 personnes blessées ont été prises en charge sur tout le territoire par les équipes médicales des hôpitaux". "À toutes les forces de l'ordre mobilisées aujourd'hui, merci pour le courage et l'exceptionnel professionnalisme dont vous avez fait preuve", a tweeté en fin de soirée Emmanuel Macron.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Spooky
10/décembre/2018 - 08h04
jtolivier a écrit :

---Trouvez des_femmes-nues dans votre quartier ici: My.Su/Femmes

On s'en tape ! !! Ça à rien à faire la ta merde 

Portrait de Daneos
10/décembre/2018 - 08h00
soly a écrit :

D'accord avec vous.

Les syndicats, ils me font bien rire. Ils n'ont pas bougé le petit doigt alors que Macron opprimait le peuple avec des mesures et des taxes ahurissantes.

La seule chose qui intéresse vraiment les syndicalistes c'est de préserver leurs postes de syndicalistes. Forcément, ils sont payés à ne rien faire.

 

 

Entièrement d'accord avec vous, les syndicats  critiquent la hausse de la CSG et la non revalorisation des retraites alors qu'eux même ont signé un accord avec le patronat sur les complémentaires AGIRC ARCCO qui bloque ces complémentaires depuis 2013 (soit une perte de pouvoir d achat de 6.5% en incluant la hausse de la CSG) Syndicalistes il parait que vous êtes élus pour défendre les travailleurs et les retraités !!!!!!

Portrait de hlefe
9/décembre/2018 - 23h58

J'ai vu un Escape-Game spécial Gilets-Jaunes ici : Une start-up propose un escape game spécial « Gilets jaunes »Peut-être que ça peut résoudre le problème ?smiley"Seras-tu en mesure de sauver l'Elysée et les vacances au soleil que Brigitte a programmé pour noël ?"

Portrait de MACRON NEWS
9/décembre/2018 - 23h22

Bon maintenant il va falloir juger, puis loger tous ses gardés à vue, construire des prisons puisque celles disponibles sont surchargées et bien sûr s'occuper de ces personnes emprisonnées (embauches de nouveaux gardiens de prison) et évidemment les nourrir. Ce n'aurait pas été plus simple d'interdire cette manifestation? Comment faire simple... quand on peut faire compliqué? Demandez à Macron et à Castagnettes Casse-Couilles ! 

Portrait de soly
9/décembre/2018 - 22h17
Nassim a écrit :

Macron s'entourent de tout les lèches culs qui dépendent de l'argent de l'Etat... Forces de l'ordre, Politiques et Syndicats pour mieux comprendre ces illettrés, ces fainéants, ces cyniques, ces gens qui ne sont rien et qui revêtent des gilets jaunes pour protester contre l'injustice et les inégalités

Qui peut croire que celui qui génère le chaos est capable de ramener l'ordre.

D'accord avec vous.

Les syndicats, ils me font bien rire. Ils n'ont pas bougé le petit doigt alors que Macron opprimait le peuple avec des mesures et des taxes ahurissantes.

La seule chose qui intéresse vraiment les syndicalistes c'est de préserver leurs postes de syndicalistes. Forcément, ils sont payés à ne rien faire.

 

 

Portrait de soly
9/décembre/2018 - 21h55

Pas de hausse du Smic, par contre Marlène Schiappa, entre autre, a augmenté son salaire, et celui des ses conseillés, en disant qu'elle ne pouvait pas vivre avec 5 000 euros par mois...

Macron doit démissionner. Il n'a pas les compétences, ses mesures totalement absurdes le prouvent, il ne pourra pas changer. la rupture, avec le peuple français, est désormais consommée. 

Portrait de Micheldu17.02
9/décembre/2018 - 21h26

Et dans le même temps, ce traître à la nation envoie un de de ses sbires signer le traité de Marrakech smiley..... smiley

Portrait de Gregeagle
9/décembre/2018 - 21h14
Kratus a écrit :

Quand on entend dans des reportages que certains gilets jaunes gagnent 3 fois plus que d'autres je me dit qu'ils n'ont rien à faire ensemble...en France c'est bien connu tout le monde se plaint même celui qui n'en aurait aucune raison

ET OUI! il y a encore des gens qui pensent aux autres contrairement à vous.

 

 

 

Portrait de Jilou1994
9/décembre/2018 - 20h43

Ils continuent à nous enfumer... Comment cela va t-il finir ? smileysmileysmileysmileysmileysmileysmiley

Portrait de fifou
9/décembre/2018 - 20h41

Il est encore président...personne ose lui dire la vérité en face même moi...il faut lui faire des compliments smiley Lui dire Bravo Manuel tu es un Gigantesque Jupiter, un Dieu ! Bravo Manu T'es Beau Tu Nous Fait Rêver T'es pas fait de Chair et de Sang comme tout le Monde , T'es le Plus Intelligent demande à Ta Maîtresse Elle va te dire même les réponses...C'est Facile Comme Ça .

Portrait de Kratus
9/décembre/2018 - 20h39
Chris33 a écrit :

il va condamner la violence et culpabiliser tout les français qui mettent un Gilet Jaune... 

celui qui créé le chaos, est il compétent pour ramener l'ordre ?  

La vraie violence, c'est 9 millions de pauvres, 200 000 SDF, c'est 80 milliards d’évasion fiscale, c'est Amazon, Starbucks, Google qui ne paient pas d'impots, c'est les patrons du CAC 40 qui gagnent 5 millions par an en augmentant de 14 % leur salaire chaque années et licencient à coup de plans sociaux des milliers d’employés quand le gouvernement ne donne pas de coup de pouce au SMIC ... Des élues et administrés qui touchent des salaires mirobolants pour des fonctions sans intérêts le tout agrémenté par des primes qui atteignent jusqu’à 114% du salaires.

La bourgeoisie semble horrifiée par les « violences ». Combien de morts ? De suicides ? De divorces ? De dépressions ? De maladies professionnelles ? Suite aux politiques capitalistes, aux délocalisations, au management inhumain ? De quel côté est la violence ?

C'est ça la violence.

Pas 3 bagnoles qui crament dans des quartiers à 12 000e le m2...

Quand on entend dans des reportages que certains gilets jaunes gagnent 3 fois plus que d'autres je me dit qu'ils n'ont rien à faire ensemble...en France c'est bien connu tout le monde se plaint même celui qui n'en aurait aucune raison

Portrait de Kratus
9/décembre/2018 - 20h29

Pour fréquenter les ventes aux enchères d'entreprises qui ont fait faillite, on comprend rien qu'à voir ce qui est saisi pourquoi elles ont fait faillite... Une entreprise c'est comme un ménage, il ne faut pas vivre au dessus de ses moyens...

Le problème c'est que souvent les petites entreprises sont dirigées par de très bons pros mais de mauvais gestionnaires certains ne font même pas la différence entre chiffre d'affaires et marge... 

Portrait de Kratus
9/décembre/2018 - 20h12

Et pourquoi ça détruit des emplois ? Parce que ça coûte très cher à cause des charges... Sauf qu'il faut essayer d'aller au delà et raisonner en valeur et non en pourcentage...pour avoir géré des frais de perso dans une société pendant plus de 20 ans, c'est tout à possible pour une société de payer un salarié un peu plus que le smic et si c'est pas possible, il faut que le dirigeant se pose des questions sur sa compétence... 

Portrait de Padpanic
9/décembre/2018 - 19h32

En direct reportage sur TF1 sur les gilets jaunes. La député LREM répond sur son téléphone au volant...

Quel bande d'amateurs...

Portrait de fifou
9/décembre/2018 - 19h12
justicepointzero a écrit :

ça me fait penser à la pub on est mal patron on est mal smileysmiley

 

Et la Brigitte ? on l'entend plus, elle donne plus des cours à ses élèves Non ? Parce qu'elle va devoir en trouver un autre Là !

Portrait de justicepointzero
9/décembre/2018 - 18h55
fifou a écrit :

Mais non Manu vas y tête baissée ça va passer smiley Continues comme ça le vase peut pas être plus plein : c'est Toi qui est sur le Grill mais t'es pas encore au courant continues .

ça me fait penser à la pub on est mal patron on est mal smileysmiley

Portrait de fifou
9/décembre/2018 - 18h49

Mais non Manu vas y tête baissée ça va passer smiley Continues comme ça le vase peut pas être plus plein : c'est Toi qui est sur le Grill mais t'es pas encore au courant continues .

Portrait de Padpanic
9/décembre/2018 - 18h40

le SMIC ne concerne qu'une partie des gilets jaunes. Il y a aussi la classe moyenne de province, la vache à lait du système. Cette classe gagne correctement sa vie mais en a marre de financer un système mal géré. Cett classe est en plus sans cesse montrée du doigt par l'exécutif comme des polueurs ou des chauffards tout ça pour traire un peu plus la vache biensur...

Espérons que Macron l'entende aussi dans toute cette récupération!

Portrait de bib
9/décembre/2018 - 18h33

Le SMIC doit logiquement être augmenté de l'ordre de 1.8% au 1er janvier (lié à l'inflation pour faire simple). Par contre, il n'y aura pas de "coup de pouce".

L'article rapporte donc mal le propos de la ministre du travail.

Et Edouard Philippe avait dit une plus grosse erreur en ayant promis une augmentation de 3% le lundi 3 décembre. Il avait été expliqué le lendemain qu'il avait rajouté les baisses de cotisations sociales.

Le SMIC est une balise économique historique qu'il est difficile, voire impossible, d'y mettre un coup de pouce, car :

- les salaires juste au-dessus pourront difficilement profiter d'une augmentation similaire,

- cela rognera les marges d'entreprises du privé ou les rendra moins compétitives.

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement.

 

Portrait de 7440
9/décembre/2018 - 18h03

Les syndicats dehors les GJ ne veulent plus de ces corrompus...

Portrait de Padpanic
9/décembre/2018 - 17h06

que viennent faire les syndicats au milieu? Macron n'a décidemment toujours rien compris à ce qui se passe? On ne veut ni de récupération politique des parties politiques, ni de récupération par les syndicats!

Les gilets jaunes demandent depuis le début l'arrêt des hausses taxes sur le carburant et pas seulement pour 1 an! et l'annulation des changements pour le controle technique.

Perso j'y rajouterai l'annulation de la limitation à 80km/h qui n'a pour objectif que de taxer les provinciaux un peu plus!

Portrait de 7440
9/décembre/2018 - 15h07
Donnez-leur des brioches a écrit :

Ce peuple de crétins qui vient manifester avec des marteaux et des boulons dans leur sac ?

Je remercie aucunement ces abrutis monsieur. Je vous les laisse, à l'image de la médiocrité ambiante. 

 

 

 

Tu sais ce qu'ils te disent les abrutis...

Portrait de soly
9/décembre/2018 - 14h01

Un président ne devrait pas tweeter. Tous ses commentaires devraient être réservés, et dits, à des déclarations officielles. C'est vraiment du n'importe quoi. Tous les français n'ont pas tweeter...Il se planque et envoie des tweets.... C'est risible....

Portrait de 7440
9/décembre/2018 - 11h46

Un tweet pour les forces de l'ordre mais pas un mot pour le peuple, les GJ apprécieront surement, y a rien à attendre d'un minable pareil...

Portrait de 7440
9/décembre/2018 - 11h05
onebob a écrit :

c est pareil , pour l ecologie et pas polluer , on nous fait changer nos voitures polluantes , mais ou vont terminer nos jolies voitures qui sont pas en fin de vie..je vous le demande , ou termine nos anciennes voitures , ben elle se retrouve sur le continent africain...donc la pollution sera la quand meme ,juste deplacée...mais bon... 

Sans parler des voitures destinées à la destruction et qui se retrouvent sur des marchés parallèles, il y a eu déjà quelques reportages sur M6 à ce sujet, peu nombreux à mon goût personnel. Et après on ose nous parler d'écologie, la belle affaire. L'écologie est un beau marché de dupes et de gogos prêt à gober n'importe quoi.

Portrait de carino
9/décembre/2018 - 09h40

j'ai été voir ce que les gilets jaunes veulent le plus sur les réseaux sociaux  c'est le ric ( referendum d'initiative citoyenne )    

En tant qu'observateur neutre, il est necessaire d'inscrire ca dans la constituion car le systeme electoral est à deux tours ...

La démocratie est la representation du peuple et ici au premie r tour presidentiel  avec 11 millions d'abstentionnistes ( + votes blancs) et 15-16 millions de votes anti systeme , il y a une force citoyenne estimé à 26 millions qui vaut 56-57 % de la population en droit de voter ....  

L'arrivée des gilets jaunes n'est pas vraiment une surprise.... 

C'est à tous les responsables politiques de trouver des réponses globales .... aux malaises et colères de la population .