01/11/2018 14:01

La Fédération "Grandir sans cancer" publie une tribune "pour la création d'un fonds public dédié à la recherche sur les cancers de l'enfant"

Chaque année en France, un cancer est diagnostiqué chez 2.500 enfants et adolescents. Près de 500 en décèdent faute de traitement adapté. Depuis les années 2000, ce chiffre ne recule pas. Alors que le cancer reste la 1ère cause de mortalité des enfants de plus de 1 an par maladie, les thérapies proposées actuellement ne sont pas toujours adaptées à des organismes en croissance.

C'est pourquoi la fédération GrandirSansCancer vient de publier une tribune "pour la création d'un fonds public dédié à la recherche sur les cancers de l'enfant". "Si les associations de parents soutiennent quelques projets de recherche de manière ponctuelle, elles ne peuvent se substituer à l’Etat, sachant qu’elles prennent déjà en charge d’autres missions, telles que l’amélioration du confort dans les services hospitaliers, l’aide financière aux familles durant la maladie d’un enfant ou pire, les frais d'obsèques suite à son décès", peut-on lire dans la tribune.

Et d'ajouter : "Nous, parents, familles, membres d’associations, chercheurs, oncologues, cliniciens ou simples citoyens à demander à l'Etat de mettre en place une loi garantissant un fonds annuel d’environ 20 millions d'euros/an, dédié à la recherche fondamentale, translationnelle et clinique sur les cancers des enfants et adolescents".

Déjà de nombreuses associations sont co-signataires de la tribune, dont notamment Wonder Augustine. Il y a quelques jours, dans "Morandini Live", Jean-Marc Morandini recevait Steeve de Matos, l'oncle de "Wonder Augustine", la petite fille décédée d'un cancer à l'âge de quatre ans (voir vidéo ci-dessous).

Ailleurs sur le web

Vos réactions