01/09/2018 10:45

Les proches d'Emmanuel Macron tentent de déminer les menaces de démission de Stéphane Bern en affirmant que "ses propos ont été mal compris" - Video

Stéphane Bern menace de quitter la mission sur le patrimoine, que lui a confiée Emmanuel Macron s'il estimait finalement n'être qu'un "cache-misère" ou un "pantin". Dans un entretien aux titres de presse régionale du groupe Ebra, Stéphane Bern affirme:

"Je suis arrivé la fleur au fusil et maintenant je vois toutes les attaques contre le patrimoine, y compris au sein du gouvernement. […] Si tout cela n’est qu’un effet d’annonce, je partirai. Je ne veux pas être un cache-misère. "Je tire un signal d’alerte, je tire un signal d’alarme. C’est très grave ce qui est en train de se passer (...) J’ai le sentiment que le patrimoine est menacé et qu’on ne fait rien pour m’aider à le sauver. Je me demande si on ne s’est pas moqué de moi" 

Stéphane Bern a également affirmé sur BFM TV  qu'il n'était "pas un homme politique" et n'avait "rien à faire dans la sphère politique".

Il a également refusé d'"être associé" à une politique "en défaveur du patrimoine", en référence à la loi Elan sur le logement qui, selon lui, permettra "de détruire des quartiers entiers, protégés, sous prétexte qu'ils sont vétustes et dégradés".

"Si je vois que je ne sers à rien, que je n'étais qu'un pantin et qu'on s'est servi de moi, je reviendrai à mon travail" en continuant le combat pour le patrimoine. L'animateur a enfin rappelé qu'il était engagé dans ce domaine "quand le président Macron n'était pas encore né".

Mise à jour samedi 10h40

Selon BFM TV l'entourage d'Emmanuel Macron assure ce samedi que le nouvelle crise ouverte par les déclarations de Stéphane Bern, qui a menacé vendredi de quitter sa mission sur le patrimoine, relève du simple malentendu.

"Ses propos ont été mal compris", soutient l'Elysée à BFMTV. 
"Il voulait alerter et sensibiliser sur le patrimoine. Il fait sur ce sujet un formidable travail et à été soutenu par un véritable engagement du président de la République".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mestoutou
1/septembre/2018 - 12h38

C'est vrai que monsieur Bern s'exprime très mal donc ma compris !

Vraiment les politicards macronistes nous prennent pour des c.ns !!!!

Portrait de Nono0711
1/septembre/2018 - 11h38

Le pire c'est que, si tout continue comme ça, c'est droit dans le mur. Et donc qui en 2022 hein ? ... ils vont y arriver grâce à l'incompétence de toutes cette bande de nuls

Portrait de bib
1/septembre/2018 - 11h36

L'entourage de Macron utilise la même rhétorique que Trump quand un ancien soutien lui claque dans les mains : "il s'en va mais il fait un super boulot !"

Stéphane Bern met simplement en évidence que le projet lancé il y a un an tourne au fiasco :

le site internet de présentation des projets n'est pas facilement trouvable. Et il est beaucoup trop fouilli. On ne sait pas comment choisir les projets à soutenir. Ils auraient du prendre exemple sur les sites de financement participatif comme Dartagnans. Le Louvre a aussi su faire une bonne action de communication sur quelques projets.

Par ailleurs : les gens sont moins prêts à soutenir des projets situés sur des domaines privés. Certains (une petite moitié) paye déjà l'impôt sur le revenu qui est censé subvenir à l'entretien du patrimoine culturel du pays. On en revient à une mauvaise gestion du pays depuis des années.

De plus, le billet pour le "loto patrimoine" à 15 euros est trop élevé. Beaucoup de gens ne sont pas prêt à payer une telle somme pour un seul billet. Par contre, certains seraient plus enclin à payer 1, 2 voire 3 billets à 5 euros par exemple.

Tout cela pour dire que Stéphane Bern a bien compris que sa mission tourne pour l'instant au fiasco.

Portrait de nina83
1/septembre/2018 - 10h55

mais il a quel âge Bern ???? il est si vieux que ça ?

Portrait de mestoutou
1/septembre/2018 - 10h34

Même Alexandre Dumas a l'air de dire "vous avez été berné monsieur Bern" !!!

   
Portrait de Phoebus©
1/septembre/2018 - 10h10

le feu qui a commencer à la cave commence à atteindre le ré  de chaussé, vivement la toiture qu on en pale plu epicétou

Portrait de Nono0711
1/septembre/2018 - 10h09

Bien sûr qu'il se sont moqué de lui, comme de Hulot. Juste là pour faire pot de fleur