30/03/2018 18:05

Héritage de Johnny Hallyday: Le délibéré sera rendu le vendredi 13 avril à 15h - Voici minute par minute ce qui s'est passé vendredi après-midi

Les avocats des aînés de Johnny Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, ont tenté vendredi de convaincre la justice de l'"urgence" à geler les avoirs du rocker, décédé en décembre, et demandé un droit de regard sur l'ultime album de l'artiste, ce que leur dénie son producteur, Warner, et sa veuve, Laeticia, en attendant que la bataille autour de l'héritage de Johnny soit tranchée sur le fond. Le rôle exact joué par Laeticia dans la succession de son mari a été l'un des points centraux des débats: les avocats de David et Laura s'interrogent sur sa qualité d'"exécuteur testamentaire", alors qu'elle est aussi l'unique bénéficiaire du ou des trusts, structures juridiques complexes de droit américain réunissant les actifs du chanteur.

"On finit par s'y perdre" et ne plus "savoir exactement comment les choses s'articulent", a regretté Me Emmanuel Ravanas, avocat de Laura Smet. "On nous dit: il fallait agir" en justice "contre le trustee", le gestionnaire des actifs, et non "contre Laeticia qui n'est rien, simplement la bénéficiaire de tout ça", note Me Carine Piccio, l'une des avocates du fils du chanteur. Mais "ce qu'on a appris depuis" la première audience le 15 mars devant le TGI de Nanterre, qui avait été repoussée à vendredi, "c'est qu'il n'y a pas de trustee", s'étrangle son confrère Me Ravanas.

"On nous a précipités au bord d'un précipice qui s'appelle déni de justice", estime l'avocat. - "Urgence à agir" - Or, pour Me Pierre-Jean Douvier, l'autre avocat de David Hallyday, "il y a urgence à agir avant la mise en trust des biens" car "une fois les actifs mis en trust, on se retrouve devant un coffre-fort". Carine Piccio a pour sa part pointé en Laeticia "une communicante hors pair" qui "manipule l'opinion publique et les débats".

"En 15 jours, on a assisté à un déballage médiatique sans précédent. Mais venir ternir l'image (du chanteur) pour redorer le blason de Mme Boudou", le nom de jeune fille de Laeticia Hallyday, c'est "scandaleux", a estimé l'avocate.

Revenant sur "la ligne directrice" des six testaments consécutifs du rockeur, décédé le 5 décembre, l'avocate note "une réduction testament après testament de la part réservataire des enfants de Jean-Philippe Smet", jusqu'à ses ultimes volontés exprimées en juillet 2014 en Californie. "On essaie de bâtir une histoire, l'histoire d'un homme fragilisé, faible, accaparé par sa belle-famille aux seules fins d'une main-mise sur sa fortune", a rétorqué Me Ardavan Amir-Aslani, conseil de Laeticia Hallyday, mais il y a "beaucoup de fantasmes autour de la vie de l'artiste". Certes, les dispositions testamentaires successives "vont effectivement dans une seule direction, vers sa femme", mais "est-ce que c'est interdit, immoral?", a-t-il interrogé.

Le trust JPS (pour Jean-Philippe Smet), mis en place en juillet 2014, était géré par le chanteur jusqu'à sa mort et devait, selon ses dernières volontés, bénéficier à son décès à sa veuve, puis à ses filles Jade et Joy à la disparition de leur mère. Ce montage financier complexe, très courant dans les pays anglo-saxons, a été pensé pour permettre à Laeticia de conserver un standing "conforme au niveau de vie auquel (son mari et elle) ont été habitués durant leur vie commune", selon ses statuts, dont Libération a reproduit des extraits jeudi.

18h05: Maître Carine Piccio, avocate de David Hallyday , affirme que Laeticia Hallyday" ne supporte pas l'image que cette affaire renvoie d'elle!"

17h59: L'avocat de Laeticia Hallyday affirme que le seul but "de cette affaire est d'asphyxier financièrement Laeticia (...) Elle a été traînée dans la boue"

Et d'affirmer: "Elle n'a jamais reçu de coup de fil d'aucun des enfants!"

17h51: Emmanuel Ravanas, avocat de Laura Smet: "Nous avons exprimé les arguments que nous souhaitions faire valoir. La succession doit être appréhendée par le droit français, par un juge français"

"Laura Smet a appris beaucoup de choses par la presse".

17h40: Le délibéré sera rendu le vendredi 13 avril à 15h

17h34: Maître Amir-Aslani.: "Laeticia était présente pour Laura, chaque fois qu'elle a été arrêtée. La seule personne qui était là, c'est Laeticia quand Laura était à Saint-Anne".

Une déclaration qui a déclenché la colère de Maître Hervé Témime: "C'est scandaleux d'aller sur ce terrain-là"

17h25: Selon l'avocat de Laeticia Hallyday, un trustee devrait être désigné "dans les jours qui viennent". "Cela fait au moins deux mois que nous cherchons un trustee", précise Maître Amar-Aslani.

17h16: L'avocat de Laeticia Hallyday explique que "Johnny Hallyday est résident aux Etats-Unis depuis toujours et officiellement depuis 2007"

17h02: "L'issu de cette affaire dépend de la détermination du lieu de résidence de l'artiste. Et il était résident américain", assure l'avocat de Laeticia Hallyday .

Ajoutant: "Ce n'est pas parce qu'il est mort en France et qu'il y avait une tournée, celle des Vieilles Canailles, que ça fait de lui un résident français".

16h54: Maître Amar-Aslani, avocat de Laeticia Hallyday prend la parole et déclare "Je n'ai le charisme ni la présence de mes confrères. Je vais vous expliquer non pas une histoire mais la réalité. J'ai eu le privilège d'être aux côtés de Johnny Hallyday pendant ces sept ou huit dernières années, et je n'ai jamais vu le chef de ce clan, André Boudou, ni le frère de Laeticia. Ces testaments désignent Laeticia, sa femme, et sa vie, comme sa bénéficiaire. C'était la volonté de Johnny Hallyday. "

Et d'ajouter: "Pendant toutes ces années, je n'ai jamais croisé ses enfants, David et Laura. Et je pense que c'était pareil pour Johnny Hallyday."

Mais surtout, Maître Amir-Aslani dénonce "une campagne médiatique orchestrée à l'encontre de sa cliente, traînée dans la boue"

16h34: "Nous avons l'impression d'être otage d'un contentieux qui nous dépasse", confie l'avocat de la Warner Music

16h12: Après une suspension de séance, c'est maintenant l'avocat de Warner Music qui prend la parole. Il commence par donner aux magistrats le contrat signé par une société américaine constituée en 2014 par Johnny Hallyday lui-même, et à qui il a confié l'exclusivité de ses droits. Et d'affirmer que "Warner Music est bien propriétaire de l'ensemble des enregistrements produits par cet album posthume, dont la production a démarré en mars 2017. Johnny Hallyday a d'ailleurs validé l'ensemble des compositions musicales qui y figurent". Avant de préciser : "Nous avons un contrat signé avec Maxim Nucci, le réalisateur artistique, avec la bénédiction de Johnny Hallyday. Monsieur Nucci est chargé d'assurer la production de l'album avec l'accord de l'artiste".

L'avocat de Warner confirme que l'album n'est pas terminé, car Johnny Hallyday "souhaitait quelques petits ajouts, des notes de cordes, de violons..."

16h05: Maître Amir-Aslani, avocat de Laeticia Hallyday, demande une suspension d'audience, elle est accordée. Elle devrait durer quelques minutes

15h48: Maître Emmanuel Ravanas fustige : "On vient nous dire dans la presse qu'il n'y a aucun Boudou dans le trust. Mais comme par hasard, le protecteur (Grégroy Boudou, frère de Laeticia Hallyday, ndlr) a été changé début février"

Et d'évoquer leurs demandes : "La première, et qui est la plus importante pour Laura Smet, c'est le droit de pouvoir écouter l'album posthume de son père" 15h31: Maître Ravanas, l'autre avocat de Laura Smet, prend la parole et déplore: "On aurait préféré une médiation mais tout ceci nous a été refusés". Et d'ajouter: "Nous arriverons à la conclusion que Johnny Hallyday est une part de la France, un destin français. La loi applicable est la loi française"

15h22: Maître Temime, l'avocat de Laura Smet , prend la parole et précise que "c'est Emmanuel Ravanas qui présentera la quasi-totalité des observations". Regrettant toutefois: "On vous demande des mesures conservatoires minimales, et il est navrant de se trouver devant une juridiction pour que les enfants de Johnny Hallyday puissent entendre l'album de leur propre père".
Et Maître Hervé Temime d'évoquer sa relation personnelle avec Laura Smet, que"je connais depuis plus de 18 ans. Je suis là pour dire l'amour infini qu'elle avait pour son père. Je suis conscient qu'elle n'est pas la seule à avoir"

Avant de fustiger: "Jamais ne nous aura jamais été communiqué le testament américain. Le 15 février au soir, RTL publie un fac simulé tronqué du testament de Johnny Hallyday. C'est proprement indigne"

15h08: Maître Carine Piccio évoque l'album posthume : "En 15 jours, la position de la maison de disques Warner Music a changé. "On nous dit que Johnny Hallyday a validé, ou presque, l'album de son vivant et qu'il n'y a pas de débat. On s'est vu opposer une fin de non recevoir assez sèche d'écouter la maquette de l'album"

Et d'ajouter: "On s'aperçoit que cet album est loin d'être inachevé. Ce qui a été posé, c'est la voix de Johnny Hallyday sur 10 titres. L'album s'est arrêté avant le mixage"

15h05: Maitre Douvier, avocat de David Hallyday: "Tout est fait pour que la France n'ait plus accès à quoique ce soit et il faut rappeler que le patrimoine de Johnny est exclusivement français"

14h52: Maître Pierre-Jean Douvier , autre avocat de David Hallyday, prend la parole à son tour. "Ce trust est magique car personne n'est propriétaire des actifs car il n'y a pas de trustee. Circulez, il n'y a rien à voir"
Et d'ajouter que des "éléments montrent que "Mme Boudou a le pouvoir". (...) si jamais quelque chose dérapait dans l'acte, la bénéficiaire peut aller en justice pour réclamer".

14h38: Carine Piccio , avocate de David Hallyday, évoque les trusts : "on ne sait toujours pas ce qu'il y a dans ces trusts qui comprennent les actifs français et tout le reste". Et d'ajouter: "David Hallyday aurait touché un million de son père, c'est complètement faux. Il aurait 50% de la villa de Montmorency, c'est une modalité d'une discussion entre des parents. JP Smet a donné la moitié du domicile conjugal à Sylvie Vartan qui impose que se soit transmis à leur fils" 

"On a réduit la part des deux premiers enfants de Jean-Phillipe Smet, jusqu'à mise à l'écart totale"

"Le trustee on l'a demandé, on ne nous a jamais répondu", insiste Maître Carine Piccio

14h25: L'avocat de Laeticia Hallyday, Me Amir-Aslani  réclame la nullité de l'assignation. "Si elle veut maintenant se faire appeler Hallyday, nom de scène, c'est peut-être qu'elle entre en scène", affirme Me Piccio.

Et cette dernière de déclarer au sujet de Laeticia Hallyday : "Mme Boudou, c'est une sacré communicante et une manipulatrice hors pair. Elle manipule les débats, elle manipule l'opinion publique"

14h14: Maître Carine Piccio, avocate de David Hallyday, est la première à plaider

14h06: L'audience s'ouvre maintenant - La Présidente annonce «4 heures d'audience» en fonction de la durée estimée des plaidoiries de chacun. 

14h00: Un compromis a été trouvé, une vingtaine d'avocats entre dans la salle d'audience et dénoncent un "décès programmé de la justice", une "déshumanisation" et la "régression des droits de la defense". "Au nom de tous les confrères des deux côtés de la barre, j'exprime notre solidarité pour le mouvement de grève que vous venez d'annoncer", déclare Pierre-Olivier Sur, ancien bâtonnier

"Merci", répondent les avocats et les greffiers qui quittent la salle d'audience

13h44: Les avocats des deux parties sont escortés par des policiers pour accéder à la salle d'audience en raison du mouvement de grève d'avocats et de greffiers qui restent allongés au sol dans le hall du tribunal de Nanterre


13h40: L'avocat de Laeticia Hallyday vient d'arriver au tribunal de Nanterre avant celle des deux avocats de David Hallyday

13h30: Les avocats des deux parties commencent à arriver au TGI de Nanterre. Ce sont les avocats de Laura Smet qui sont arrivés en premier au tribunal de Nanterre.

Sur place, les avocats, magistrats et greffiers ont manifesté bruyamment avant l'ouverture de l'audience pour la journée "justice morte".

13h00: C'est dans une heure que la justice examinera la requête des aînés du rockeur, qui réclament en urgence le gel de son patrimoine et un droit de regard sur son album posthume.

10h15: Une autre action, sur le fond, a été engagée par David et Laura devant le tribunal de Nanterre mais elle pourrait prendre des années.

Les deux aînés s’estiment lésés par les dernières volontés de leur père qui, selon eux, les «déshérite», ce qui est interdit en droit français, et demandent «que la succession soit soumise aux règles de dévolution légales» en France.

10h05: Les aînés de l’ex-«idole des jeunes» en doutent et demandent un droit de regard sur l’album. «Avec une telle carrière, c’est normal que son fils, sa fille comme ses deux autres petites filles aient un droit de regard dessus», a estimé David Hallyday dans un entretien au Parisien Dimanche.

10h04: Outre son patrimoine, l’album que Johnny Hallyday avait presque achevé à sa mort doit être également au coeur des débats à Nanterre.

L’artiste avait travaillé une grande partie de l’année 2017 à ce 51e album studio, qui doit sortir courant 2018. Une dizaine de chansons ont été enregistrées.

«Nous avons des documents très clairs qui démontrent que les dix titres ont été validés par Johnny Hallyday (...) et qu’il acceptait qu’ils soient commercialisés», a assuré lors de l’audience du 15 mars Eric Lauvaux, avocat de Warner Music France, la maison de disque du rockeur.

08h14: La justice examine aujourd'hui la requête des aînés du rockeur, qui réclament en urgence le gel de son patrimoine et un droit de regard sur son album posthume.

Le 15 mars, le premier round judiciaire très attendu opposant David Hallyday et Laura Smet à Laeticia Hallyday avait tourné court à Nanterre, les avocats des enfants estimant ne pas avoir eu assez de temps pour prendre connaissance des documents de la partie adverse. Saisi en référé, le tribunal de grande instance avait renvoyé l'affaire à vendredi et intimé à l'avocat de la veuve de Johnny, décédé le 5 décembre à l'âge de 74 ans, de fournir à ses contradicteurs plusieurs pièces complémentaires.

Le conseil de Laeticia devait notamment produire une copie traduite en français du dernier testament du rockeur, rédigé en juillet 2014 en Californie, et préciser le "périmètre" du "trust" contenant ses avoirs --dont la veuve Hallyday est aujourd'hui l'unique bénéficiaire-- ainsi que le nom des gestionnaires de cette entité juridique.

Sur ces deux derniers points, les avocats des aînés déplorent ne pas avoir obtenu satisfaction et plaideront leur cause vendredi à Nanterre, en l?absence des protagonistes de cette féroce bataille entre les deux clans Hallyday. Me Ardavan Amir-Aslani, conseil de Laeticia, estime que le patrimoine de l'artiste est déjà connu de tous : ses parts de SCI dans la villa de Marnes-la-Coquette, en banlieue parisienne, deux maisons en Californie et une autre à Saint-Barthélémy. Le tout estimé à "30-35 millions d'euros", selon lui.

Les droits artistiques -"entre 700 et 800.000 euros par an", selon Me Amir-Aslani- doivent également être versés dans ce trust mais ces revenus sont, pour l'instant, gelés par la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) dans l'attente du règlement de la succession de l'artiste.

Quant au gestionnaire des actifs immobiliers et artistiques du rockeur, réunis au sein du trust "JPS" (pour Jean-Philippe Smet), il n'est "pas encore connu", martèle le clan de Laeticia. Cette structure juridique de droit californien, mise en place en juillet 2014, était gérée par le chanteur jusqu'à sa mort et devait, selon ses dernières volontés, bénéficier à son décès à sa veuve, puis à ses filles Jade et Joy à la disparition de leur mère.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de momo71
31/mars/2018 - 21h27

je me répète : je ne supporte toujours pas le sourire apprêté pour chaque circonstance de cette Mme LB

Portrait de satine1
31/mars/2018 - 14h49

Ils ont l'air malin les avocats  couchés par terre !  On peut faire grève en restant debout !

Portrait de FossoyeurDeNoobs
31/mars/2018 - 13h12

Franchement y'a des gens que ça intéresse, ce pavé de conneries ? "Le resumé minute par minute", faut arrêter

Portrait de Georges976
31/mars/2018 - 05h33

merci je sais, je veux simplement dire, j'espère qu'en plus ils ne vont pas laisser filer sous le nez de la France les droits d'héritage. C'est tout

Portrait de Georges976
31/mars/2018 - 00h35

J'espère que les juges français vont récupérer sur l'héritage tout ce que Johnny a évité de payer tout au long de sa carrière

Portrait de Jilou1994
30/mars/2018 - 19h29

Allez Leaticia, ne te laisse pas enfumer par tes avocats qui ont intérêts à ce que cela dure le plus longtemps possible ! Lâche du leste et assis-toi autour d'une table pour négocier, pour minimiser la casse sur tes enfants, ton image, celle de Jojo, les ventes futures, les hommages dans lesquels tu ne pourras pas œuvrer sereinement. Regarde bien, tu as plus à perdre sur le long terme en ne négociant pas ! 

Portrait de atlantique07
30/mars/2018 - 18h49
J.Purdey © a écrit :

je ne m'assimile nullement à la situation. 

Ce qui me dérange c'est de voir un homme renier ses enfants de sang. De constater le triste message qu'il leur laisse c'est à dire, vous n'étiez rien pour moi qu'un fardeau, car c'est bien cela son testament d'outre tombe. Venant d'un homme qui a souffert toute sa vie -selon lui- de l'abandon de ses parents le voilà encore plus cynique que les siens. Ce n'est même plus de l'ordre de l'éthique mais relève de la psychiatrie ce qui m'amène à approuver le fait de contester le testament fait aux U.S.A et toute la cavalerie financière au seul profit des Boudou. Cavalerie dont il ne devait rien comprendre vu son incapacité de gérer de l'argent.

Ce qui me dérange c'est que vous fassiez une différence entre ses enfants "de sang" et ses deux autres petites filles. Il n'a pas renié ses enfants "de sang" il a juste considéré  avoir donné et de l'argent et le plus important son nom .Sa femme et ses petites filles sans lui ne sont plus rien et même   si ce n'était pas un as de la finance cela il l'avait très vite compris Et si Laura et David gagnent ce procès  pensez vous  que les enfants "de sang" se sentiront plus aimés et moins rejetés    ?  Par contre leurs banquiers eux vont aimer....Je ne vous convaincrais pas mais je vous remercie pour ces échanges  sans vulgarité et sans insultes ce qui est rarement le cas sur ce blog.

Portrait de JP67
30/mars/2018 - 18h22
J.Purdey © a écrit :

Elle le faisait bien alors ! 

-"Oh ouiii, ohhh ouiiii mon Johnnyyyy, signe iciiiiii"

surement son meilleur dialogue a tiatia !!!

 

 

 

 

 

Portrait de nina83
30/mars/2018 - 17h50

Ca va faire long jusqu'au 13 Avril..... surtout pour les journalistes !!  smiley quand je pense que toute la vie artistique de JH s'est faite en France durant 50ans.... et qu'on vient dire maintenant qu'il vit depuis toujours aux USA..... ça fait rigoler quand même.....

Portrait de atlantique07
30/mars/2018 - 17h12
J.Purdey © a écrit :

Bien sûr que je n'ai pas vécu sa vie mais je suis désolé de vous annoncer que les dernières volontés d'un défunt peuvent être légalement contestées. 

En outre, je ne vois pas en quoi je ramène cette histoire à moi. Je n'ai aucun intérêt dans cette affaire si ce n'est la curiosité intellectuelle.

Désolée , je me suis mal exprimée en disant que vous rameniez cette histoire à vous .Je voulais dire que  vous ,comme tant d'autres  , vous réagissiez comme si c'était une histoire qui vous arrivait. Certes tout testament peut être contesté mais dans ce cas les dernières volontés du défunt ne sont pas respectées et moi cela me dérange ...Et quand vous dites que Johnny à bu , fumé et s'est drogué c'est vrai mais sa fille aussi et je pense que sa jeunesse avait été un peu  moins difficile que celle de son père...

Portrait de BRASSENS11
30/mars/2018 - 17h04

fac similé    et non fac simulé 

?

Portrait de The-Kid
30/mars/2018 - 16h40

Simulé? C'est peut être Laetitia qui simulait sur la fin.

Portrait de muzo28
30/mars/2018 - 16h14

superbe titre: fac simulé  ,  ils sont bons les rédacteurs! Z'ont peut être aussi simulé aller à la fac d'où le lapsus

Portrait de atlantique07
30/mars/2018 - 14h49
J.Purdey © a écrit :

Moi c'est le manque d'éthique de feu Johnny que je ne comprends pas. On ne peut parler de l'éthique de David et Laura sans mentionner le manque de celui de Johnny. 

Concernant son dossier "médical" il a été largement diffusé depuis qu'il a avoué se droguer, boire et fumer comme une cheminée de haut fourneau. Sans omettre que c'est Johnny lui même qui a avoué sur Canal+ -en 2003- se faire régénérer le sang régulièrement dans une clinique en Suisse pour retrouver une santé.

Il n'est pas le seul à avoir avoir avouer boire , se droguer  et fumer et se faire régénérer le sang ..Il y a aussi un grand footballeur qui était avec lui dans cette clinique......  Les dernières volontés ne peuvent être contestées.........Vous ramenez tout cela à vous or Johnny a eu une vie  , une carrière , un enterrement hors  normes , son testament l'est donc aussi.......Ni vous , ni moi  n'avons vécu pareille expérience.......

Portrait de atlantique07
30/mars/2018 - 12h57
J.Purdey © a écrit :

Elle est où l'éthique quand on déshérite deux de ses enfants ? 

Sain de corps il ne l'était plus depuis 2009 et même avant. Quant à sain d'esprit le doute est permis depuis toujours.

Mais allez vous comprendre que l'éthique  n'est pas respectée du côté des aînés qui se moquent totalement des dernières volontés de leur père.  C'est la seule chose qu'ils puissent faire pour lui désormais...Et ils veulent juste leur part..... Maintenant si  vous pensez qu'il  n'est pas sain d'esprit depuis toujours je ne peux répondre  ........Je connais moins bien son dossier médical que vous..

Portrait de atlantique07
30/mars/2018 - 12h26
J.Purdey © a écrit :

Moi aussi mais celles qui respectent la loi ce qui veut aussi dire celles émises sain de corps et d'esprit. 

Je ne parle pas de loi mais d'éthique  , juste d'éthique....Lors de sa dernière tournée avec Dutronc et Mitchel personne n'a émis l'idée qu'il n'était pas sain de corps et d'esprit. A fortiori quand plusieurs années auparavant il a rédigé ses dernières volontés....

Portrait de atlantique07
30/mars/2018 - 11h53

Moi je voudrais seulement que les dernières volontés de Johnny soient respectées. Mais c'est un voeu pieux...............