01/11/2017 15:30

L’enseigne H&M accusée de brûler des tonnes de vêtements invendus chaque année - La direction s'explique

Lors de l'émission de télévision danoise "Opération X", les téléspectateurs ont pu regarder une enquête suivant H&M. Le géant de l'habillement y est mis en cause par des journalistes pour brûler 12 tonnes de vêtements invendus par an. 
Alors que les journalistes se posaient la question du futur des vêtements invendus, ils ont découvert que 30.000 pantalons à thème cow-boy pour les enfants et bleus foncés pour les femmes soit 1580 kilos de vêtements auraient été brûlés avec leurs étiquettes intactes.
L'entreprise suédoise a déclaré au Figaro que "les produits envoyés à l'incinération sont uniquement ceux qui ne remplissent pas pleinement nos règles de sécurité". Dans un communiqué de presse, elle plaide un "absolu recours" et affirme que "ces produits ne pouvant en aucun cas être vendus à nos clients ni être recyclés, ils sont donc automatiquement détruits en accord avec notre politique globale de sécurité".
Les journalistes ont alors cherché à en savoir plus sur la dangerosité de ces vêtements et sur la quantité de produits chimiques qu"ils détiennent. Ainsi, ils ont découvert qu'ils "ne contenaient pas de niveaux nocifs de produits chimiques ou de taux d'humidité anormal".
Pourtant et ce depuis plusieurs années, H&M vante sa "modde durable" et ses collections réalisées à partir de vêtements usés. La marque propose même un service de recyclage de vêtements dans ses magasins et s'engage régulièrement pour le développement durable. Néanmoins, la griffe est significatrice de la difficulté pour le monde de la mode de s'adapter et de créer une mode plus éthique humainement, socialement et environnementalement. Comme l'a expliqué au Figaro Else Skjold, professeure de design durable au Danemark, les habitudes des consommateurs "qui consistent à toujours acheter, et à ne rien garder" n'aident pas les marques à changer leur comportement.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de soly
2/novembre/2017 - 00h23
Loupy a écrit :
Il faut bien comprendre que cest pas une association à but non lucratif .. s'ils donnent les vêtements, personne n'ira en acheter et attendra simplement les invendus, c'est certes choquant humainement mais logique côté business

Tout à fait d'accord avec vous.

C'est clair que si H et M donnait les invendus, aucun intérêt d'aller les acheter.

Les gens s'offusque alors que la base même du commerce c'est de vendre. C'est aussi cela qui fait marcher une économie. 

 

 

Portrait de Jilou1994
1/novembre/2017 - 20h52
temeos a écrit :

sauf que ca n existe ABSOLUMENT PAS et c est bien pour ca que le prix du lait est si bas qu il ne fait pas gagner d'argent à ceux qui le produisent 

Portrait de temeos
1/novembre/2017 - 20h34
Jilou1994 a écrit :

C'est comme jeter le lait pour garder le cours au plus haut. Démarche totalement négative, égoïste et irresponsable sauf pour les actionnaires. 

sauf que ca n existe ABSOLUMENT PAS et c est bien pour ca que le prix du lait est si bas qu il ne fait pas gagner d'argent à ceux qui le produisent 

Portrait de frala
1/novembre/2017 - 17h28

il y a plusieurs années, le groupe ANDRE preferait aussi detruire les chaussures invendues plutot que d'en faire profiter les associations! 

Portrait de Planète des singes
1/novembre/2017 - 17h06

il n'appartient qu'au consommateur de boycotter les marques qui ne sont pas en adéquation avec son éthique au lieu d'acheter sans réfléchir pour faire comme les autres et suivre la même mode que les autres. 

Portrait de Jilou1994
1/novembre/2017 - 16h06

C'est comme jeter le lait pour garder le cours au plus haut. Démarche totalement négative, égoïste et irresponsable sauf pour les actionnaires.