30/05/2017 11:47

Assistants parlementaires: Marielle de Sarnez porte plainte pour dénonciation calomnieuse contre une eurodéputée FN

11h42 : Les députés européens de droite Brice Hortefeux et Jérôme Lavrilleux font partie des parlementaires concernés par l’enquête ouverte après des accusations du Front national sur d’éventuels emplois fictifs d’assistants au Parlement européen, a affirmé mercredi une source proche du dossier confirmant une information du Parisien.

Une vingtaine d’élus de tous bords, dont la ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez, sont visés par cette enquête ouverte par le parquet de Paris le 22 mars à la suite du signalement d’une eurodéputée FN, dénonçant des emplois fictifs parmi des collaborateurs de députés européens d’autres partis. Le FN est lui-même visé par une enquête des juges d’instruction pour des faits similaires.

11h15 : Sur Twitter, Marielle de Sarnez a annoncé "saisir le Procureur de la République d'une plainte en dénonciation calomnieuse contre Mme Sophie Montel (FN)".

.

07h40: La ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez a démenti lundi soir toute irrégularité dans l'emploi d'une assistante payée par le Parlement européen alors que Le Parisien de mardi fait état de l'ouverture d'une enquête sur le sujet.

Selon Le Parisien, le parquet de Paris a ouvert le 22 mars une enquête préliminaire pour "abus de confiance" sur des soupçons d'emplois fictifs visant des assistants d'eurodéputés.

D'après le quotidien, cette enquête a démarré à la suite d'une dénonciation d'une eurodéputée Front national, Sophie Montel, demandant à la justice de se saisir du cas de 19 eurodéputés de droite, de gauche et écologistes, parmi lesquels Mme de Sarnez, et d'une trentaine d'assistants.

Une enquête similaire vise déjà des eurodéputés FN, dont Marine Le Pen, accusés par le Parlement européen d'avoir versé frauduleusement des salaires d'un montant de près de cinq millions d'euros à des assistants parlementaires entre 2012 et 2017.

Marielle de Sarnez a affirmé lundi soir dans un communiqué transmis à l'AFP que le contrat de travail de son assistante parlementaire a été, "comme celui de tous (ses) assistants, validé et approuvé par le Parlement européen, encadré par des règles européennes bien plus strictes que les règles en vigueur en France".

Cette assistante basée en circonscription étant par ailleurs élue locale, "sa situation a été déclarée et vérifiée par le Parlement européen", a ajouté Mme de Sarnez qui assure que le travail en question "a été accompagné de rapports d'activité réguliers et consultables".

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mestoutou
30/mai/2017 - 16h16

Je commence à croire qu'ils sont tous ripoux (enfin, presque tous)!

Portrait de boldo
30/mai/2017 - 13h35
Seaskua... a écrit :

Mme De Sarnez est Ministre et elle ne connait pas l'article 226-10 du code pénal. Lequel indique (Je cite) La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu déclarant que la réalité du fait n'est pas établie ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée.

 

Il faudrait tout de même un peu de sérieux dans les annonces de volonté de déposer une plainte pénale. Se renseigner un minimum étant un préalable utile.

 

 

Même s'il est vrai que l'instruction de la plainte déposée par Mme De Sarnez ne se fera que lorsque cette affaire aura été jugée, il n'y a rien d'anormal à rééquilibrer la situation, en déposant une plainte pour dénonciation calomnieuse. Cette riposte est tout à fait logique,

 

 

Portrait de Lfa
30/mai/2017 - 12h52 - depuis l'application mobile
Seaskua... a écrit :

1) L'assistant parlementaire a un temps de présence qui dépend logiquement du temps de présence de son député au parlement européen. Lequel se réunit alternativement à Bruxelles et à Strasbourg.

 

2) L'assistant parlementaire peut exercer des missions pour son député hors des deux assemblées. La mission est validée par le secrétariat du parlement européen qui est l'employeur en titre.

 

A noter que lorsque quelqu'un décroche un téléphone, il est bien difficile de déterminer si c'est en qualité d'assistant parlementaire ou de militant politique. Non ?

 

3) L'extrême gauche anti européenne est aussi présente au parlement européen. Jean-Luc Melechon se présente à la députation, alors qu'il souhaite une 6ème République. Et c'est son droit le plus strict, dans une démocratie, surtout que, dans ce système il est souhaitable d'avoir une opposition parlementaire. Les partis anti-européens sont parfaitement légitimes au Parlement Européen, comme tous les autres partis qui ont des élus.

 

Désolée de vous le dire de manière si directe mais votre logique vole en rase motte. smiley

 

T'es écrits sont faux c est des argument de dernière minute du FN afin de faire croire qu ils n ont pas voles les européens ni lancés des fakes News
Tu peux continuer à écrire n importe quoi si le FN avait les mains propres ca se serai et Marine n aurai pas peur de voir le juge

Portrait de Lfa
30/mai/2017 - 12h48 - depuis l'application mobile
Seaskua... a écrit :

Mme De Sarnez est Ministre et elle ne connait pas l'article 226-10 du code pénal. Lequel indique (Je cite) La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu déclarant que la réalité du fait n'est pas établie ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée.

 

Il faudrait tout de même un peu de sérieux dans les annonces de volonté de déposer une plainte pénale. Se renseigner un minimum étant un préalable utile.

Oui bien sûr !!! Elle ne connaît rien... Tu es intelligent alors Donnes ton numéros de tel elle te bip des qu'elle rencontre des fakes News du FN !!!

Portrait de Fakrys
30/mai/2017 - 11h29

les 3 différences entre des "assistants parlementaires" FN et de vrais:

1) l'assistant parlementaire FN est peu ou pas présent: évidemment!

2) l'assistant parlementaire FN est un emploi fictif, pas le vrai A.P ça a été vérifié aussi.

3) comme l'extrême droite anti européenne n'a rien à faire au parlement... eurpopéen (!!!) les assistants non plsu n'ont du coup rien à faire!!! PTDR logique.

Portrait de dadouronron
30/mai/2017 - 10h03

En même temps, si les autres ont fait la même chose, il n'ya pas de raison que qu'on ne leur cherche pas des noises à eux aussi sous pretexte qu'ils ne sont pas au FN ...

Après tout, le parlement européen avait bien validé les contrats de travail des assistants FN, et ce n'est que des années après qu'on se rend compte du truc.

 

Cette magouille existe et il ya bien peu de chances que les autres partis ne se soient pas mouillé dedans. Là où il y a de l'argent public  il y a toujours un politique pas loin pour en gratter un peu...

Portrait de Lfa
30/mai/2017 - 09h18 - depuis l'application mobile

Le FN qui dénonce !!! Comme les collabos rien d étonnant c est leur truc à eux propagande par des fakes News et comportement douteux c est normal à force de lire meinkampf ils drive-in ente L auteur du livre !!!

Portrait de Moi73
30/mai/2017 - 08h54 - depuis l'application mobile
geneva a écrit :

Aaaaahhhhh !!!

Démentez....démentez...on vous croit !