16/02/2017 12:42

Le PDG de TF1 Gilles Pelisson annonce une chute de 58% de son bénéfice net

Le groupe de télévision TF1, propriété de Bouygues, a annoncé jeudi une chute de son bénéfice net l'an passé mais compte muscler ses activités de production avec en ligne de mire des objectifs ambitieux.

Le groupe dirigé depuis mars 2016 par Gilles Pélisson, successeur de Nonce Paolini, a fait état d'une chute de 58% de son bénéfice net, part du groupe, à 41,7 millions d'euros, en dépit d'une petite progression (+2,9%) des ventes à 2,062 milliards d'euros. C'est en particulier l'activité de production (studios et divertissements) qui est montée en puissance (+46,5% à 268,2 millions d'euros), notamment après la prise d'une participation majoritaire dans Newen ("Plus belle la vie", "Des racines et des ailes", etc..) au premier semestre 2016.

TF1 a maintenu sa position de leader et trusté 90 des 100 meilleures audiences enregistrées l'an dernier, grâce au coup de pouce des matches de l'Euro de football (19,3 millions de téléspectateurs pour la demi-finale). Mais la part d'audience de la chaîne star du groupe a continué de s'effriter en 2016, perdant 1 point à 20,4%, confirmant un déclin persistant depuis 1991.

En compensation, le groupe a vu s'accroître l'audience de son pôle TNT (TMC, HD1, NT1 et LCI) grâce à son nouveau directeur des contenus Ara Aprikian qui a recruté notamment l'animateur à succès Yann Barthès sur TMC.

Face à l'émiettement des audiences et aux perspectives moroses du marché publicitaire (-1,6% en 2016), le groupe cherche à adapter son modèle pour donner une part plus grande à la production, grâce à Newen, et aux revenus issus du numérique.

A moyen terme, le groupe envisage aussi "une croissance des activités hors publicité des cinq chaînes gratuites qui devraient représenter au moins un tiers du chiffre d'affaires consolidé en 2019".

Les investisseurs ont applaudi ces résultats par une hausse de plus de 5% du titre en bourse.


Jean-Pierre Pernaut flingue BFM TV: "LCI a... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Wouhpinaise
16/février/2017 - 18h33
spidey81 a écrit :
Les séries us cartonnent toujours autant, demandez à des jeunes ceux qu'ils regardent. Le soucis c'est que ce ne sont plus les mêmes jeunes qu'il y a 10 ans. Aujourd'hui les vrais fans suivent leurs séries en même temps que nos voisins américains via des sites de streaming ou de téléchargement. Suivre une série us sur une chaîne française n'intéresse plus personne car il faut attendre plusieurs mois (risque de spoil) et surtout il faudra se taper des pubs et des diffusions chaotiques.

TF1 ne diffuse quasiment plus que des séries tout au long de la semaine (en 1ère et en 2ème partie de soirée). C'est devenu la chaîne à séries. Un seul film y est diffusé dans la semaine (le dimanche). Elle a parié sur ce type de programme, mais à outrance. Tant pis pour elle ! Je ne dis pas que c'est la seule explication de sa baisse, mais ça doit y jouer un rôle important je pense.

Portrait de spidey81
16/février/2017 - 16h40 - depuis l'application mobile
JuicyPussy a écrit :

JakoRalbolo a écrit : 

Quand à cette petite flotte de Macron, le seul objectif est de suçouiller les millions de blacks-beurs, naturellement. Il mériterait de se faire embarquer dans toutes les tournantes des caves des cités, tiens, ça lui apprendrait comment on traitait les colons sur la fin.

 

Nul.

Les séries us cartonnent toujours autant, demandez à des jeunes ceux qu'ils regardent. Le soucis c'est que ce ne sont plus les mêmes jeunes qu'il y a 10 ans. Aujourd'hui les vrais fans suivent leurs séries en même temps que nos voisins américains via des sites de streaming ou de téléchargement. Suivre une série us sur une chaîne française n'intéresse plus personne car il faut attendre plusieurs mois (risque de spoil) et surtout il faudra se taper des pubs et des diffusions chaotiques.

Portrait de Pirate 92
16/février/2017 - 13h35

Baisse de l'audience, baisse du résultat, c'est l'Homme de la baisse, et digne héritier de son prédécesseur ................le Nonce apostolique du déclin. En plus les séries US ne captivent plus le public, fin de cycle de ces programmes, dont avait usé et abusé Nonce. Aïe aïe, quant à rajeunir l'audience, les jeunes ne sont plus sur le linéaire et n'y reviendront plus......... la chasse aux vieux donc (1/3 de la population + de 50% du public).

Portrait de Bastien_Falkor
16/février/2017 - 13h10 - depuis l'application mobile

Mettre comme détecteur des programmes un ancien de C8 fallait s'y attendre !!! Merci Ara Aprikian...