26/11/2016 11:46

Décès de David Hamilton: Ce midi, les sources proches de l'enquête confirment privilégier la piste du suicide

"La piste du suicide est privilégiée" par les enquêteurs après la mort du célèbre photographe britannique David Hamilton, retrouvé à son domicile parisien vendredi soir, a-t-on appris samedi de source proche de l'enquête.

"Aucun élément à ce stade ne nous oriente vers autre chose qu'un suicide. Il a été retrouvé mort à son domicile un sac sur la tête", a précisé cette source.

L'enquête, ouverte pour recherche des causes de la mort selon une source judiciaire, a été confiée au 3e district de police judiciaire (DPJ).

Des analyses toxicologiques doivent être menées, des médicaments ayant été retrouvés dans la salle de bains du photographe, qui aurait ingurgité de l'alcool, selon une autre source proche de l'enquête.

Le photographe âgé de 83 ans avait été accusé ces dernières semaines de viols ou d'agressions sexuelles par plusieurs femmes, dont l'animatrice Flavie Flament, alors qu'elles étaient mineures. Des crimes et délits présumés aujourd'hui prescrits, interdisant toute éventuelle poursuite à son encontre.

David Hamilton avait démenti ces accusations et affirmé mardi son intention de porter plainte pour diffamation. Aucune plainte n'avait depuis été déposée au parquet de Paris, selon une source proche de l'enquête.

Les pompiers ont été appelés vendredi peu après 20H30 pour une intervention à son domicile situé boulevard du Montparnasse, dans le sud de Paris.

Ils l'ont trouvé en arrêt cardio-respiratoire. Son décès a été constaté à 21H30.

C'est un voisin qui avait alerté les secours après avoir vu que la porte d'entrée du petit appartement du photographe était entrouverte.

"Je suis innocent et doit être considéré comme tel", avait-il clamé mercredi après les révélations de Flavie Flament, la semaine dernière.

"L'instigatrice de ce lynchage médiatique cherche son dernier quart d'heure de gloire. Par la diffamation. Je déposerai plusieurs plaintes dans les jours à venir", avait-t-il ajouté.

«Aujourd'hui, je ne fais l'objet d'aucune poursuite. Nous sommes au-delà de ma présomption d'innocence. Je suis innocent et dois être considéré comme tel», a affirmé le photographe de 83 ans, dans un communiqué transmis à l'AFP.

Dans son livre La Consolation (JC Lattès), Flavie Flament révèle avoir été violée il y a près de 30 ans, par un photographe connu, dont elle ne dévoile pas le nom.

Après la parution de son livre, d'autres femmes ont témoigné dans la presse, sous pseudonyme, et ont affirmé avoir subi le même sort pendant leur adolescence.

Vendredi, dans L'Obs, l'animatrice sur RTL a fini par dévoiler le nom de son agresseur présumé.

«L'homme qui m'a violée lorsque j'avais 13 ans est bien David Hamilton», affirme-t-elle dans un entretien filmé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
4/décembre/2016 - 06h04
sch68 a écrit :

Il était innocent à l'insu de son plein grès... bref ....

ça me rappel quelqu'un smiley
Portrait de Caramella
4/décembre/2016 - 06h04
Le suicide est tellement plus facile
Portrait de CYTISE
27/novembre/2016 - 10h40

il est vrai qu'il y a quelques années il ne fallait pas en parler .aujourd'hui ce n'est plus tabou enfin.s'il a eu le courage de violer des petites filles il n'a pas eu le courage de l'assumer . il s'est suicidé c'est une sorte d'aveu .helas pour les victimes qui ne le verons pas comdamne.!!!

Portrait de Travelo
26/novembre/2016 - 16h08
allo !
Portrait de Travelo
26/novembre/2016 - 16h06
Seaskua... a écrit : Dans une démocratie, surtout après l'expérience d'Outreau, alors que la présomption d'innocence est inscrite dans les textes fondamentaux, on refuse les accusations sans preuve. Oui, je suis pour la plainte immédiate et dans le cas des mineures, l'information immédiate des parents, des amies, des soeurs ou des frères ou de tout autre personne de confiance : tante, professeur, médecin scolaire,etc.... Ce qui, dans le cas d'espèce, si les faits sont exacts, aurait sauvé du viol d'autres jeunes-filles. Vous avez bien suivi vos cours de psychos pour les nuls et cela se constate. Mais ils ne vous ont pas permis de connaitre le syndrome des faux souvenirs, des souvenirs implantés, ni les psychothérapeutes condamnés pour manipulation mentale sur leurs patient en leur inventant des souvenirs traumatisants. Tandis que vous présumez bêtement que les parents repoussent leurs enfants agressés sexuellement. Je préfère mon code pénal aux ayatollahs et aux Robespierre de pacotille qui se font une opinion sans réflexion. Je préfère le doute que l'affirmation à la Myriam Badaoui. Je préfère l'intelligence à la bêtise humaine. Nota : Adeline Blondieau violée par Johnny Hallyday. Flavie Flament violée par David Hamilton. Un livre chacune et des faits anciens que la justice sera bien en peine de déterminer. Vos écrits correspondent parfaitement à votre avatar. En 2008, 2308 condamnations ont été prononcés pour dénonciations mensongères. En début d'année une jeune femme a été condamnée pour dénonciation de crime imaginaire. Elle avait inventé son viol collectif dans un train de banlieue parisienne. Donc, le doute, toujours le doute. Pour éviter les erreurs judiciaires. Votre analyse est pertinente mais j'ai un "contre exemple". La plainte immédiate et information de la famille soit, mais regardez le cas du fils de Philippe de Villiers qui a accusé son frère . Il s'est retrouvé avec l'ensemble de la famille contre lui . Multiples rebondissements ,non lieu ,jugement cassé par la cour de cassation qui donne raison à Laurent "la victime" ,puis nouveau non lieu ,pourvoi de Laurent ...une vraie comédie (ou tragédie). Je ne sais pas si Laurent ment ou pas ce qui est sûr c'est qu'il est devenu le paria de la famille. Et si la justice innocente à nouveau le frère ,doit-on dire la justice est passée Laurent a ce qu'il mérite ce gros menteur ? Portrait de Seaskua... Seaskua...le 26 novembre 2016 - 15h50 3.441175 [email protected] a écrit : Je ne vais pas vous apprendre que les bases de la justice des U.S.A ne sont pas du tout les mêmes qu'en France (il arrive même que des juges refusent une preuve ADN qui disculpe un condamné à mort, c'est dire) donc les comparions... Maurice Agnelet condamné sans cadavre, sans preuves probantes même si ses comportements et certains de ses actes sont troubles. L'affaire Dany Leprince ? Une enquête bien bâclée et une justice qui n'a pas tenu compte de certains indices (traces de pas étrangères aux chaussures des Leprince, présence d'une tierce personne etc...). Avouez quand même que la justice a beaucoup de mal à reconnaitre qu'elle juge parfois à tort ou juste à charge (Omar Raddad, Dreyfus, Patrick Dils etc...). Patrick Dils a avoué à plusieurs reprises, y compris en présence de son avocat. Il a menti, de même que sa famille lors de l'enquête. Il est maintenant innocenté mais il n'aura pas aidé du tout à la reconnaissance de son innocence. Pour l'instant on n'a pas trouvé l'assassin des deux malheureux enfants ! Omar Raddad a payé le fait d'avoir menti aux enquêteurs et d'avoir le prénom du tueur désigné par la victime "Omar m'a tuer" (Avec la faute de français que l'on reproche à une mourante). Si ce n'est pas lui, on n'a pas trouvé l'assassin ! Dreyfus a été cloué au pilori par des services de renseignement militaires qui ont aussi monté de toute pièce le dossier Mata-Hari des années plus tard. La justice est la justice des hommes donc elle est faillible. C'est bien pour cela que le législateur a autorisé l'appel en cours d'assises et qu'il existe une cour de révision. Si vous avez une meilleur méthode pour trouver la vérité et juger des personnes présumées innocentes, n'hésitez pas à en faire part au monde. En attendant, les Robespierre de pacotille sévissent sur les réseaux sociaux, sur fond de médiocrité humaine et intellectuelle. C'est ainsi mais désolée, je préfère le doute, les accusations que l'on peut prouver, la solidarité avec les victimes, lesquelles pâtissent périodiquement des fausses accusations ou des accusations proférées sans aucune preuve, 30 ans après des faits, au travers d'un livre édité à l'amorce d'une fin de carrière médiatique, ou à la suite d'une psychothérapie. Je suis allée voir les photographies de Flavie Flament sur le Net après avoir lu un commentaire sur le sujet. Je n'ai pas eu l'impression de voir l'image d'une femme traumatisée par la vie. Mais je le redis, dommage qu'elle n'ait pas eu le courage d'informer ses parents, ses amies, ses professeurs, son médecin ou la justice. Le prédateur qu'elle voit en David Hamilton n'aurait pas pu, alors, poursuivre ses méfaits. On la poursuit pour non dénonciation de crime ou on la laisse tranquille ? Portrait de Planète des singes Planète des singesle 26 novembre 2016 - 15h48 3.18182 le problème c'est que maintenant personne ne saura jamais la vérité. Quant à lui son nom restera entaché à jamais de ce soupçon de viol même s'il était innocent. Et s'il était coupable, les victimes ne se verront jamais rendre justice. Portrait de lululalaitue lululalaituele 26 novembre 2016 - 15h17 1.666665 Je me pose cette question. Qu'est-ce qui poussent certaines personnes à défendre ce violeur et critiquer les femmes qui finissent par parler ? Peut-être parce que ces même personnes ont fait des actes criminels et ça ne les arrange pas que les femmes se mettent à parler même 30 ans plus tard ! CQFD Portrait de lululalaitue lululalaituele 26 novembre 2016 - 15h10 1.666665 Yassa Poulet a écrit : J'ai un pote qui a été accusé d'inceste par sa fille de 30 ans. Sauf qu'elle a fini en asile psychiatrique en accusant les médecins de la violer. Des malades du bulbe y en a autant chez les gonzesses que chez les mecs. on s'en fou de votre pote et son exception! regardez et observez comment le monde tourne ! Portrait de ajc21 ajc21le 26 novembre 2016 - 15h09 3.16 chelmi a écrit : Cher (e) Dzeus vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Ma fille et sa cousine ont été dans le même cas que Flavie, il y a plus de trente ans . Il a fallu que ma nièce se suicide pour que notre fille nous en parle . Ma nièce est décédée suite aux nombreux problèmes psychologiques engendrés par ce viol, elle était maman de 2 enfants, ma fille elle n'arrive pas à avoir d'enfants sa vie de femme a été brisée . Si F Flament peut par ce livre , faire parler des personnes , homme ou femme à qui ce drame est arrivé, alors tant mieux . Je ne vous souhaite pas être un jour concerné(e) . Merci de parler de ce que vous connaissez. Et comme je l'ai indiqué plus bas, il y a trente ans la sexualité était encore tabou Laissez tomber, vous ne pourrez jamais convaincre certaines personnes que des traumatismes sont tellement violents que notre cerveau les bloquent, ou qu'il est trop difficile de parler, car parler c'est revivre le trauma. Et puis si de nos jours la parole est plus facile, il y a 30 ans c’était autre chose. Portrait de chelmi chelmile 26 novembre 2016 - 14h50 - depuis l'application mobile 3.349205 Cher (e) Dzeus vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Ma fille et sa cousine ont été dans le même cas que Flavie, il y a plus de trente ans . Il a fallu que ma nièce se suicide pour que notre fille nous en parle . Ma nièce est décédée suite aux nombreux problèmes psychologiques engendrés par ce viol, elle ét modifier répondre citer signaler Portrait de Seaskua... Seaskua... le 26 novembre 2016 - 15h59 lululalaitue a écrit : Je me pose cette question. Qu'est-ce qui poussent certaines personnes à défendre ce violeur et critiquer les femmes qui finissent par parler ? Peut-être parce que ces même personnes ont fait des actes criminels et ça ne les arrange pas que les femmes se mettent à parler même 30 ans plus tard ! CQFD Parler 30 ans après les faits en dénonçant un prédateur sexuel est une injure aux victimes ! C'est à la limite de la non assistance à la personne en péril ou à la limite de la complicité par non dénonciation de crime. Vous accusez sans preuve en écrivant "défendre ce violeur". Vous contrevenez au principe de la présomption d'innocence. Vous portez atteinte à l'honneur d'une personne décédée. Vous pouvez être poursuivie pour diffamation et atteinte à la présomption d'innocence. Au civil comme au pénal. Je ne sais pas si ceux qui ne pensent pas comme vous sont des criminels ou des criminelles. Mais je sais que vous êtes, vous, un ou une délinquante. répondre citer signaler
Portrait de Travelo
26/novembre/2016 - 16h04
Seaskua... a écrit : Dans une démocratie, surtout après l'expérience d'Outreau, alors que la présomption d'innocence est inscrite dans les textes fondamentaux, on refuse les accusations sans preuve. Oui, je suis pour la plainte immédiate et dans le cas des mineures, l'information immédiate des parents, des amies, des soeurs ou des frères ou de tout autre personne de confiance : tante, professeur, médecin scolaire,etc.... Ce qui, dans le cas d'espèce, si les faits sont exacts, aurait sauvé du viol d'autres jeunes-filles. Vous avez bien suivi vos cours de psychos pour les nuls et cela se constate. Mais ils ne vous ont pas permis de connaitre le syndrome des faux souvenirs, des souvenirs implantés, ni les psychothérapeutes condamnés pour manipulation mentale sur leurs patient en leur inventant des souvenirs traumatisants. Tandis que vous présumez bêtement que les parents repoussent leurs enfants agressés sexuellement. Je préfère mon code pénal aux ayatollahs et aux Robespierre de pacotille qui se font une opinion sans réflexion. Je préfère le doute que l'affirmation à la Myriam Badaoui. Je préfère l'intelligence à la bêtise humaine. Nota : Adeline Blondieau violée par Johnny Hallyday. Flavie Flament violée par David Hamilton. Un livre chacune et des faits anciens que la justice sera bien en peine de déterminer. Vos écrits correspondent parfaitement à votre avatar. En 2008, 2308 condamnations ont été prononcés pour dénonciations mensongères. En début d'année une jeune femme a été condamnée pour dénonciation de crime imaginaire. Elle avait inventé son viol collectif dans un train de banlieue parisienne. Donc, le doute, toujours le doute. Pour éviter les erreurs judiciaires. Votre analyse est pertinente mais j'ai un "contre exemple". La plainte immédiate et information de la famille soit, mais regardez le cas du fils de Philippe de Villiers qui a accusé son frère . Il s'est retrouvé avec l'ensemble de la famille contre lui . Multiples rebondissements ,non lieu ,jugement cassé par la cour de cassation qui donne raison à Laurent "la victime" ,puis nouveau non lieu ,pourvoi de Laurent ...une vraie comédie (ou tragédie). Je ne sais pas si Laurent ment ou pas ce qui est sûr c'est qu'il est devenu le paria de la famille. Et si la justice innocente à nouveau le frère ,doit-on dire la justice est passée Laurent a ce qu'il mérite ce gros menteur ? Portrait de Seaskua... Seaskua...le 26 novembre 2016 - 15h50 3.441175 [email protected] a écrit : Je ne vais pas vous apprendre que les bases de la justice des U.S.A ne sont pas du tout les mêmes qu'en France (il arrive même que des juges refusent une preuve ADN qui disculpe un condamné à mort, c'est dire) donc les comparions... Maurice Agnelet condamné sans cadavre, sans preuves probantes même si ses comportements et certains de ses actes sont troubles. L'affaire Dany Leprince ? Une enquête bien bâclée et une justice qui n'a pas tenu compte de certains indices (traces de pas étrangères aux chaussures des Leprince, présence d'une tierce personne etc...). Avouez quand même que la justice a beaucoup de mal à reconnaitre qu'elle juge parfois à tort ou juste à charge (Omar Raddad, Dreyfus, Patrick Dils etc...). Patrick Dils a avoué à plusieurs reprises, y compris en présence de son avocat. Il a menti, de même que sa famille lors de l'enquête. Il est maintenant innocenté mais il n'aura pas aidé du tout à la reconnaissance de son innocence. Pour l'instant on n'a pas trouvé l'assassin des deux malheureux enfants ! Omar Raddad a payé le fait d'avoir menti aux enquêteurs et d'avoir le prénom du tueur désigné par la victime "Omar m'a tuer" (Avec la faute de français que l'on reproche à une mourante). Si ce n'est pas lui, on n'a pas trouvé l'assassin ! Dreyfus a été cloué au pilori par des services de renseignement militaires qui ont aussi monté de toute pièce le dossier Mata-Hari des années plus tard. La justice est la justice des hommes donc elle est faillible. C'est bien pour cela que le législateur a autorisé l'appel en cours d'assises et qu'il existe une cour de révision. Si vous avez une meilleur méthode pour trouver la vérité et juger des personnes présumées innocentes, n'hésitez pas à en faire part au monde. En attendant, les Robespierre de pacotille sévissent sur les réseaux sociaux, sur fond de médiocrité humaine et intellectuelle. C'est ainsi mais désolée, je préfère le doute, les accusations que l'on peut prouver, la solidarité avec les victimes, lesquelles pâtissent périodiquement des fausses accusations ou des accusations proférées sans aucune preuve, 30 ans après des faits, au travers d'un livre édité à l'amorce d'une fin de carrière médiatique, ou à la suite d'une psychothérapie. Je suis allée voir les photographies de Flavie Flament sur le Net après avoir lu un commentaire sur le sujet. Je n'ai pas eu l'impression de voir l'image d'une femme traumatisée par la vie. Mais je le redis, dommage qu'elle n'ait pas eu le courage d'informer ses parents, ses amies, ses professeurs, son médecin ou la justice. Le prédateur qu'elle voit en David Hamilton n'aurait pas pu, alors, poursuivre ses méfaits. On la poursuit pour non dénonciation de crime ou on la laisse tranquille ? Portrait de Planète des singes Planète des singesle 26 novembre 2016 - 15h48 3.18182 le problème c'est que maintenant personne ne saura jamais la vérité. Quant à lui son nom restera entaché à jamais de ce soupçon de viol même s'il était innocent. Et s'il était coupable, les victimes ne se verront jamais rendre justice. Portrait de lululalaitue lululalaituele 26 novembre 2016 - 15h17 1.666665 Je me pose cette question. Qu'est-ce qui poussent certaines personnes à défendre ce violeur et critiquer les femmes qui finissent par parler ? Peut-être parce que ces même personnes ont fait des actes criminels et ça ne les arrange pas que les femmes se mettent à parler même 30 ans plus tard ! CQFD Portrait de lululalaitue lululalaituele 26 novembre 2016 - 15h10 1.666665 Yassa Poulet a écrit : J'ai un pote qui a été accusé d'inceste par sa fille de 30 ans. Sauf qu'elle a fini en asile psychiatrique en accusant les médecins de la violer. Des malades du bulbe y en a autant chez les gonzesses que chez les mecs. on s'en fou de votre pote et son exception! regardez et observez comment le monde tourne ! Portrait de ajc21 ajc21le 26 novembre 2016 - 15h09 3.16 chelmi a écrit : Cher (e) Dzeus vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Ma fille et sa cousine ont été dans le même cas que Flavie, il y a plus de trente ans . Il a fallu que ma nièce se suicide pour que notre fille nous en parle . Ma nièce est décédée suite aux nombreux problèmes psychologiques engendrés par ce viol, elle était maman de 2 enfants, ma fille elle n'arrive pas à avoir d'enfants sa vie de femme a été brisée . Si F Flament peut par ce livre , faire parler des personnes , homme ou femme à qui ce drame est arrivé, alors tant mieux . Je ne vous souhaite pas être un jour concerné(e) . Merci de parler de ce que vous connaissez. Et comme je l'ai indiqué plus bas, il y a trente ans la sexualité était encore tabou Laissez tomber, vous ne pourrez jamais convaincre certaines personnes que des traumatismes sont tellement violents que notre cerveau les bloquent, ou qu'il est trop difficile de parler, car parler c'est revivre le trauma. Et puis si de nos jours la parole est plus facile, il y a 30 ans c’était autre chose. Portrait de chelmi chelmile 26 novembre 2016 - 14h50 - depuis l'application mobile 3.349205 Cher (e) Dzeus vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Ma fille et sa cousine ont été dans le même cas que Flavie, il y a plus de trente ans . Il a fallu que ma nièce se suicide pour que notre fille nous en parle . Ma nièce est décédée suite aux nombreux problèmes psychologiques engendrés par ce viol, elle ét
Portrait de Noodles1
26/novembre/2016 - 15h52
Seaskua... a écrit :

Dans une démocratie, surtout après l'expérience d'Outreau, alors que la présomption d'innocence est inscrite dans les textes fondamentaux, on refuse les accusations sans preuve.

 

Oui, je suis pour la plainte immédiate et dans le cas des mineures, l'information immédiate des parents, des amies, des soeurs ou des frères ou de tout autre personne de confiance : tante, professeur, médecin scolaire,etc.... Ce qui, dans le cas d'espèce, si les faits sont exacts, aurait sauvé du viol d'autres jeunes-filles.

 

Vous avez bien suivi vos cours de psychos pour les nuls et cela se constate. Mais ils ne vous ont pas permis de connaitre le syndrome des faux souvenirs, des souvenirs implantés, ni les psychothérapeutes condamnés pour manipulation mentale sur leurs patient en leur inventant des souvenirs traumatisants. Tandis que vous présumez bêtement que les parents repoussent leurs enfants agressés sexuellement.

 

Je préfère mon code pénal aux ayatollahs et aux Robespierre de pacotille qui se font une opinion sans réflexion. Je préfère le doute que l'affirmation à la Myriam Badaoui. Je préfère l'intelligence à la bêtise humaine.

 

Nota : Adeline Blondieau violée par Johnny Hallyday. Flavie Flament violée par David Hamilton. Un livre chacune et des faits anciens que la justice sera bien en peine de déterminer.

 

Vos écrits correspondent parfaitement à votre avatar.

 

En 2008, 2308 condamnations ont été prononcés pour dénonciations mensongères. En début d'année une jeune femme a été condamnée pour dénonciation de crime imaginaire. Elle avait inventé son viol collectif dans un train de banlieue parisienne. Donc, le doute, toujours le doute. Pour éviter les erreurs judiciaires.

Votre analyse est pertinente mais j'ai un "contre exemple". La plainte immédiate et information de la famille soit, mais regardez le cas du fils de Philippe de Villiers qui a accusé son frère . Il s'est retrouvé avec l'ensemble de la famille contre lui . Multiples rebondissements ,non lieu ,jugement cassé par la cour de cassation qui donne raison à Laurent "la victime" ,puis nouveau non lieu ,pourvoi de Laurent ...une vraie comédie (ou tragédie). Je ne sais pas si Laurent ment ou pas ce qui est sûr c'est qu'il est devenu le paria de la famille.  Et si la justice innocente à nouveau le frère ,doit-on dire la justice est passée Laurent a ce qu'il mérite ce gros menteur ?

Portrait de Planète des singes
26/novembre/2016 - 15h48

le problème c'est que maintenant personne ne saura jamais la vérité. Quant à lui son nom restera entaché à jamais de ce soupçon de viol même s'il était innocent. Et s'il était coupable, les victimes ne se verront jamais rendre justice. 

Portrait de ajc21
26/novembre/2016 - 15h09
chelmi a écrit :

Cher (e) Dzeus vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Ma fille et sa cousine ont été dans le même cas que Flavie, il y a plus de trente ans . Il a fallu que ma nièce se suicide pour que notre fille nous en parle . Ma nièce est décédée suite aux nombreux problèmes psychologiques engendrés par ce viol, elle était maman de 2 enfants, ma fille elle n'arrive pas à avoir d'enfants sa vie de femme a été brisée . Si F Flament peut par ce livre , faire parler des personnes , homme ou femme à qui ce drame est arrivé, alors tant mieux . Je ne vous souhaite pas être un jour concerné(e) . Merci de parler de ce que vous connaissez. Et comme je l'ai indiqué plus bas, il y a trente ans la sexualité était encore tabou

Laissez tomber, vous ne pourrez jamais convaincre certaines personnes que des traumatismes sont tellement violents que notre cerveau les bloquent, ou qu'il est trop difficile de parler, car parler c'est revivre le trauma. Et puis si de nos jours la parole est plus facile, il y a 30 ans c’était autre chose.  

 

Portrait de chelmi
26/novembre/2016 - 14h50 - depuis l'application mobile

Cher (e) Dzeus vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Ma fille et sa cousine ont été dans le même cas que Flavie, il y a plus de trente ans . Il a fallu que ma nièce se suicide pour que notre fille nous en parle . Ma nièce est décédée suite aux nombreux problèmes psychologiques engendrés par ce viol, elle était maman de 2 enfants, ma fille elle n'arrive pas à avoir d'enfants sa vie de femme a été brisée . Si F Flament peut par ce livre , faire parler des personnes , homme ou femme à qui ce drame est arrivé, alors tant mieux . Je ne vous souhaite pas être un jour concerné(e) . Merci de parler de ce que vous connaissez. Et comme je l'ai indiqué plus bas, il y a trente ans la sexualité était encore tabou

Portrait de Les Pyramides
26/novembre/2016 - 14h13
Seaskua... a écrit :

Désolée, mea culpa. J'oublie toujours que l'intelligence actuelle correspond à 140 caractères.

C'est vrai que tu pollues le topic ...DRRRAAAaaaaaaaaaa!
Portrait de Esperluette
26/novembre/2016 - 13h46
Arretez de faire des bavettes indigestes ,on zappent.....
Portrait de Marilyn de Lille
26/novembre/2016 - 12h45
Je suis d'accord avec le Docteur Dutreuil ces violeurs sont des coeurs de pierre ,mais quand ils sont découvert, ils paniquent,et le bonhomme à repenser à toutes ses victimes et il a eu une défaillance cardiaque !
Portrait de The hunter
26/novembre/2016 - 12h31
Dr Dutreuil a écrit :
Il n'est pas sûr que ce monsieur à l'activité sexuelle débridée durant sa vie se soit suicidé,son petit coeur a été affaibli par le trop d'amour qu'il a accordé à nombre de jeune filles en fleurs ,il se pourrai qu'il aie succombé a une crise cardiaque en repassant devant ses yeux ses archives pour voir qui il avait violé !
Très juste cher docteur ,vous avez là soulevé un beau lièvre !
Portrait de Dr Dutreuil
26/novembre/2016 - 12h16
Il n'est pas sûr que ce monsieur à l'activité sexuelle débridée durant sa vie se soit suicidé,son petit coeur a été affaibli par le trop d'amour qu'il a accordé à nombre de jeune filles en fleurs ,il se pourrai qu'il aie succombé a une crise cardiaque en repassant devant ses yeux ses archives pour voir qui il avait violé !
Portrait de ajc21
26/novembre/2016 - 12h04
chelmi a écrit :

A 2000% d' accord avec Zygloo . Et pour les gens qui disent pourquoi parler 30 ans après, remettez vous dans le contexte d'il y a 30 ans ! On ne parlait pas beaucoup de "ces choses là " Ma propre fille me l'a dit 28 ans après les faits et ma nièce s'est suicidée 30 ans après. Alors taisez vous ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent et qu'ils ne jugent pas ! C'est très bien que Flavie Flament ai parler, d'autres personnes se retrouvent dans ce qu'elle a écrit

C'est sur, en plus quand on voit comment ça se passe quand une gamine de 13 ans est violée par un homme médiatique et qu'elle ose parlée, et bien ça donne l'affaire polanski, ou toute la bobo sphère continu d’encenser le mec,

 

 

Portrait de DUPOND
26/novembre/2016 - 12h00

qu est ce qu elle a grossi flavie flament  on dirait bachelot 

Portrait de DUPOND
26/novembre/2016 - 11h59

ca lui permets de faire parler d'elle surtout ça 

Portrait de titeufoudemoi
26/novembre/2016 - 11h51

Ce qui est encore plus moche, c'est de faire passer les victimes pour des coupables. Pensez à ces femmes qui ont été marquées dans leur propre chair ...

Portrait de dicorebel
26/novembre/2016 - 11h51
maya430 a écrit :

Elle n'aurait peut être pas besoin d'en rajouter une couche...

effectivement elle doit encore se taire face a cette raclure ? belle mentalité !!!, c'est bien flavie ce que vous faites

Portrait de Poussière
26/novembre/2016 - 10h27
N'oublie pas que tu n'es que poussière ....
Portrait de chelmi
26/novembre/2016 - 10h26 - depuis l'application mobile

A 2000% d' accord avec Zygloo . Et pour les gens qui disent pourquoi parler 30 ans après, remettez vous dans le contexte d'il y a 30 ans ! On ne parlait pas beaucoup de "ces choses là " Ma propre fille me l'a dit 28 ans après les faits et ma nièce s'est suicidée 30 ans après. Alors taisez vous ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent et qu'ils ne jugent pas ! C'est très bien que Flavie Flament ai parler, d'autres personnes se retrouvent dans ce qu'elle a écrit

Portrait de Koro
26/novembre/2016 - 10h06
On ne va pas s'en plaindre après tout
Portrait de laufic
26/novembre/2016 - 08h54 - depuis l'application mobile
Zygloo a écrit :

Et c'est reparti  

On résume ,  l'arme absolue est le dépôt de plainte une constante chez vous , et c'est le seul moment ou vous parlez des femmes victimes pour leur reprocher de ne pas l'avoir utilisé à temps ... et même vous en soupçonnez certaines d'être des petites schizophrènes   .... 

En revanche vous vous mettez facilement en empathie avec le présumé violeur  pour  tenter d'expliquer son geste y compris dans le cas ou il serait innocent ... c'est noble 

 

Lâchez votre code pénal et vos certitudes et offrez vous des cours de psycho pour les nuls , vous pourrez enfin tenter de vous mettre à la place des victimes de viols et comprendre ce qu'elles subissent (à fortiori à 13 ans) en le rendant public, des examens humiliants  au déni familial  en passant par le mépris d'une société qui dans tous les cas  pensera  que vous l'avez bien cherché ! d’où le refus d'en parler  jusqu'au moment ou l'adulte comprends ou accepte de se débarrasser de ce poids qui l'empêche de vivre en le rendant public .

Ne mets pas en cause la justice... C est des accusions grave et la justice ne peut prendre le risque de se tromper...

Portrait de neidi1
26/novembre/2016 - 08h35
dzeus a écrit :

 c'est impossible qu'elle se suicide IMPOSSIBLE !!!!!  elle s'aime de trop ,!!!!!!

Ca c'est dégeulasse.............comme propos

Portrait de neidi1
26/novembre/2016 - 08h35

DAVID HAMILTON,VICTIME DE CES VILAINES FILLES§§.......C'EST UN LÄCHE ET BRAVO A CES FEMMES QUI SE SONT LIBEREES MEME 30 ANS APRES C'EST COURAGEUX!

Portrait de DOODOO
26/novembre/2016 - 08h30

What..........???!!!!!!!

Portrait de neidi1
26/novembre/2016 - 08h28
moijoe35 a écrit :

Vous cautionnez le viol honte a vous on devrait condamner des pernonnes comle vous.

C'est incroyable de dire des choses pareilles ,"poussé au suicide" mais c'est degeu d'ecrire ça!!!!!!je vous plains

Portrait de neidi1
26/novembre/2016 - 08h24
TurnLeft a écrit :

Jeter un vieil homme en pâture c'est moche, le pousse au suicide également. 

OH ce pauvre vieil homme qui poussait  des jeunes filles au suicide !!!!!!il est mort lamentablement !quelle  lâcheté........

Portrait de cygogne
26/novembre/2016 - 08h14
ricomoro a écrit :

Tu crois qu elle a besoin d un bouquin pour vivre? Et le silence de la honte qu elles eprouvent, ces femmes, tu n y a pas pensé?  S il s est suicidé,  c est qu il etait pas net...son passé etait comme ses photos, un peu floues...

Entièrement d'accord avec vous.Tout ça pour vendre un bouquin.C'etait un vieil homme.. qu'elle méchante femme cette Flavie.J'espere que ça mort viendra la hanter tout le reste de sa vie.