07/10/2016 07:22

Un designer américain perd son procès à Paris contre la chanteuse Rihanna qu'il accusait de contrefaçon dans un clip

Un designer américain, James Clar, a perdu son procès à Paris contre la chanteuse Rihanna qu'il accusait d'avoir copié une de ses installations dans un clip.

En 2006, le designer avait créé une oeuvre, intitulée "You and me", composée d'une plaque suspendue horizontalement avec le mot "you" en lettres de bois, et de tubes fluorescents, que l'on appelle communément, souvent à tort, néons.

Dans le clip de la chanson "Rockstar 101" de Rihanna, apparaissent les mots "rock et star", selon un procédé qui, aux yeux de James Clar, copie son oeuvre.

Le tribunal correctionnel de Paris a jugé qu'il n'y avait pas contrefaçon, après une étude des "impressions générales" des deux dispositifs.

Il y a des ressemblances, mais les dissemblances l'emportent. Le "You and me" de James Clar évoque une "relation entre deux personnes" et est une oeuvre "fixe", qui a "vocation à durer dans le temps", a expliqué la présidente du tribunal.

Ailleurs sur le web

Vos réactions