17/05/2016 19:15

Loi Travail: Incidents à Paris et Nantes entre casseurs et forces de l'ordre - 87 interpellations

18h47: 68.000 manifestant en France aujourd'hui, et 87 interpellations, selon le ministère de l'Intérieur

17h48: Entre 11.000 à 12.000 personnes ont manifesté à Paris, selon la préfecture de police - 55.000 manifestants selon la CGT

17h33: 12 personnes ont été interpellées à Paris, dont 9 pour port d'armes et 3 pour jets de projectiles

17h32: 53 personnes ont été interdites de manifester par arrêté en France, annonce Bernard Cazeneuve

16h46: Neuf personnes ont été interpellées à Paris, dont 8 pour port d'armes et une pour jet de projectiles

16h31: Le cortège parisien est arrivé place Denfert-Rochereau

Les CRS lancent des gaz lacrymogènes sur la foule déclenchant un mouvement de foule.

Des projectiles sont lancés vers les forces de l'ordre

15h51: Huit personnes ont été interpellées aujourd'hui à Nantes après les affrontements qui se sont déroulés dans la ville, a annoncé la Direction Départementale de la Sécurité Publique de la Loire-Atlantique

15h48: Huit personnes ont été interpellées à Paris pour port d'armes

15h30: Incidents dans le cortège parisien.

Des casseurs cagoulés jettent des projectiles (bouteilles, pétards) en direction des forces de l'ordre. 

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes.

Le cortège est régulièrement arrêté.

.

.

12h02: A Nantes, des affrontements ont lieu entre des manifestants et les forces de l'ordre, qui ont utilisé des canons à eau.

Des commerçants ont barricadé leurs vitrines.

A Nantes, nouveaux affrontements entre la place du Commerce et Médiathèque entre forces de l'ordre et encore quelques centaines de jeunes, contraints à rebrousser chemin en direction de la place, centrale, du Commerce.

.

.

12h00: Des routiers et des grévistes opposés au projet de loi travail menaient mardi matin des opérations escargot et des blocages de sites, notamment pétroliers, dans l’ouest de la France, occasionnant d’importantes difficultés de circulation.

11h48: Les casseurs qui agissent dans les manifestations contre la loi travail, «ça suffit et ça ne pourra pas rester sans réponse», a prévenu mardi François Hollande sur Europe 1, soulignant que «manifester c’est un droit, casser c’est un délit».

Rappelant qu’il y avait eu depuis le début du mouvement «plus d’un millier d’interpellations, 60 condamnations», et «350 policiers blessés», le chef de l’Etat a assuré que «ça ne sera pas accepté» et que «toutes les consignes ont été données: interpellations, interdictions de manifester pour un certain nombre» de personnes, et «s’il y a des étrangers car c’est un mouvement qui vient des zadistes et qui quelques fois peut comporter des personnes qui sont étrangères, européennes le plus souvent, il y aura reconduite à la frontière».

11h30: Le président français François Hollande a assuré qu'il ne "cèderait pas" sur sa réforme du droit du travail, malgré la contestation dans la rue et la fronde d'une partie de la gauche.

"Je ne cèderai pas parce qu'il y a eu trop de gouvernement qui ont cédé", a-t-il déclaré sur Europe 1 au début d'une nouvelle semaine d'actions à l'appel des syndicats contestataires.

.


EN DIRECT - Loi Travail: Incident Nantes entre... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Steph38
18/mai/2016 - 10h26
Encore et encore !!!
Portrait de BUCK JOHN
18/mai/2016 - 00h01

Tous ces manifestants qui s'en prennent aux forces de l'ordre sont des voyous, la lie de la société, des fainéants .

Portrait de ghtghtghy
17/mai/2016 - 23h00

Verocilaptor, les gens qui éditent ce blog font parti de tout ce système... combien de mensonges par omission ici....... Bon après c'est pas toujours de leur faute parfois ils font juste des copier/coller d'articles de concurrents lol

Portrait de verocilaptor
17/mai/2016 - 22h00

Tous les journalistes vous mentent ! J'étais sur Paris aujourd'hui et j'ai suivi en "live" la manif !

L'énorme majorité des "manifestants" sont là pour casser du flic et détruire l'environnement parisien. Masqués, casqué, armés ! I

Une honte absolue ! 

Même les quelques manifestants pacifistes étaient hués et traités de "traitres" ou de "collabos" car ils ne voulaient pas en découdre avec les forces de l'ordre.

Pourquoi ne voit-on pas ces images ? Pourquoi aucun média n'en parle ?

Venez vous en rendre compte vous-même la prochaine fois.

Mais personne n'osera le dire et je suis persuadée que mon message sera malheureusement modéré.

Portrait de nwldx
17/mai/2016 - 18h32

Soutiens aux forces de l'ordre, aux commerçants, et aux service d'ordre des syndicats.

Il faut arrêter cette casse et cette violence.

Portrait de Raciste
17/mai/2016 - 17h49
rocco75018 a écrit :

Casseur ???? Peut-on savoir qui sont les casseurs ? Moi j ai une petite idée ....

Dites nous alors smiley

 

Portrait de loulou pour tous

Y en a marre
Marre ce pays
Marre des français qui refusent le moindre changement
Ras le bol de cette casse gratuite

Portrait de lucieat
17/mai/2016 - 16h09

Il est interdit par la loi d'être sur la voie publique le visage masqué, ça vaut pour les burka, mais aussi pour quiconque porte un casque de moto ou un foulard cachant ses traits hors utilisation de circulation, donc, il faut arrêter systématiquement tous les manifestants à visage caché, on trie après, et ne pas attendre qu'ils cassent les commerces et autres mobiliers urbains sans compter les policiers qui font déjà un boulot pas facile et sont sur les dents depuis plus d'un an

Portrait de lillois84
17/mai/2016 - 16h03 - depuis l'application mobile

Diriez vous qu'ils sont de couleurs plus foncé ? vous vous tromper vu que ceux cagoulés interrogés par les journalistes avaient la peau bien blanche.