19/11/2015 13:25

Fiché par Interpol, le musicien Ibrahim Maalouf a été retenu pendant deux heures par la police à la gare du Nord

Mardi dernier, alors qu'il se rendait à Londres pour une journée de promotion, Ibrahim Maalouf a été retenu pendant deux heures par la police à la gare du Nord.

"Il était indiqué sur leur ordinateur que mon passeport était signalé « Interpol positif ». Ils me l’ont confisqué et m’ont interrogé. J’ai raté deux trains supplémentaires. J’ai été relâché. J’avais ma carte d’identité sur moi, j’ai donc pu monter dans un train. Une fois assis, j’ai été rejoint par trois agents de la Douane qui m’ont demandé de descendre", explique le trompettiste sur le site de Clique.

Et d'ajouter : "Une fois assis, j’ai été rejoint par trois agents de la Douane qui m’ont demandé de descendre. J’ai refusé et nous avons eu une explication musclée car je n’avais rien à me reprocher. En fait, ils avaient mal pris le fait qu’un article du Parisien, publié quelques minutes plus tôt, relate ma mésaventure en disant que la douane m’avait arrêté, sur la base de ce que j’avais raconté sur mon compte Facebook personnel. Ils m’ont accusé, devant tout les passagers, de « diffamation »".

"Le pire, c’est que je n’avais absolument pas écrit le mot « douane ». Je n’y ai mentionné que la police. Le journaliste du Parisien s’est trompé. A la suite de cet échange musclé, j’ai menacé les agents de police, qui avaient demandé à la sécurité de venir me sortir du train, d’en parler à la presse de manière beaucoup plus étendue, pour une imprécision dont je n’étais même pas responsable ! Ils se sont calmés, et une minute avant que le train ne démarre, ils m’ont laissé partir… J’ai pu arriver juste à l’heure pour le concert qui s’est très bien passé !", précise-t-il.

Ibrahim Maalouf explique que la police n'avait aucune idée de la raison pour laquelle son passeport était fiché par Interpol. "Pour eux, c’est juste mon passeport qui n’était plus utilisable et par conséquent je ne peux plus l’utiliser pour voyager", ajoute-t-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bozo972
19/novembre/2015 - 17h22

il aurait été intéressant de savoir pourquoi son passeport est fiché et pourquoi il n'y a pas plateforme commune d'informations entre la police nationale et Interpol.

Portrait de Nono75
19/novembre/2015 - 13h39

Sérieusement ?

Celui qui a écrit le titre a t'il lu et compris l'article ?

C'est le passeport qui est fiché et non le titulaire du passeport !

Sinon pourquoi l'avoir laissé repartir avec sa carte d'identité ?