08/11/2015 16:01

Un guide pour communiquer sans stéréotype dans les services publics

Le sexisme se niche partout: c'est pourquoi le Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes publie jeudi un guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe dans les colloques, campagnes d'affichage ou spots radios.

Au travers de dix recommandations pédagogiques, ce guide cible la communication de toutes les entités publiques, en interne comme en externe, mais pourra aussi servir d'outil à toute personne soucieuse de communiquer sans discrimination.

Le marché de la communication publique, estimé à plus de un milliard d'euros par an, touche toute la population, de l'échelon le plus local jusqu'au gouvernement. Si l'égalité entre les femmes et les hommes est aujourd'hui promue à tous les niveaux, conformément aux engagements internationaux et européens de la France, il n'en reste pas moins qu'en 2015, la communication publique véhicule encore des stéréotypes de sexe, relève le HCEfh.

Ainsi, le langage use souvent du masculin dit "neutre" et "universel" dans les textes mais aussi dans les noms de fonction, ce qui contribue à rendre invisibles les femmes. Les images, aussi, enferment femmes et hommes dans des représentations stéréotypées: couleurs douces pour les femmes/sombres pour les hommes, positions lascives ou maternantes pour les femmes/ambition et domination pour les hommes.

A la tribune, sur les photos ou sur les plateaux, on observe également fréquemment une présence déséquilibrée des femmes et des hommes. "Par exigence d'exemplarité et de cohérence avec les engagements pris pour l'égalité femmes-hommes, souligne le Haut Conseil, l'argent public investi dans la communication doit contribuer à la lutte contre les stéréotypes, au lieu de les laisser perdurer, voire les entretenir".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
14/novembre/2015 - 10h22
Nikolai a écrit :

ca devient n'importe quoi ...

Comme tu dis
Portrait de Caramella
14/novembre/2015 - 10h22
C'est vachement utile
Portrait de Guarana
8/novembre/2015 - 23h39

Encore un énième " Haut Conseil" ou "Haute Autorité" ou appelez le comme vous voulez, qui doit coûter bien cher au pays qui n'en peut plus de payer tous ces machins qui ne servent pas à grand chose sinon à occuper des fonctionnaires... 

Portrait de Hellomoto38
8/novembre/2015 - 18h11

Pourquoi cette instance s'appelle "Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes" et pas "Haut Conseil à l'Egalité entre les hommes et les femmes". Cela sous entend déjà une favorisation par l'administration pour une des deux catégorie