03/09/2015 16:00

Découvrez en avant-première toutes les nouveautés du "Petit Journal" de Canal Plus

Pour sa rentrée le 7 septembre, "Le Petit Journal" va affronter sans complexe les grands JT de 20 heures : avancée à 20h10, rallongée, l'émission phare de Canal+ qui dose ironie mordante et décryptage se veut "le JT de la nouvelle génération".

"Face à deux JT puissants, c'est un challenge intéressant", a expliqué à l'AFP Laurent Bon, producteur du "Petit Journal" depuis sa naissance en 2004 comme simple chronique de Yann Barthès au sein du "Grand Journal".

Son audience a atteint 1,4 million de téléspectateurs en 2012-2013, 1,77 million en 2013-2014 maintenue à 1,63 en 2014-2015, selon Médiamétrie avec des pics de plus de 2 millions.

Depuis deux ans, "Le Petit Journal" a dépassé "Le Grand", tombé à 1,1 million cette année. Parmi ses faits d'armes en 2015, une campagne contre un reportage de Fox News sur les "no-go zones" en France qui lui ont valu un long article dans le New York Times et des excuses de la chaîne américaine. Avancé à 20h10 au lieu de 20h25, avec 5 minutes de plus (40 mn contre 30-35 environ), "Le Petit Journal" ressort renforcé sur la chaîne reprise en main par Vincent Bolloré, contrairement au "Grand Journal", complètement modifié.

"Ce nouvel horaire est plus compliqué, ça nous met la pression et nous risquons d'avoir moins d'audience mais ça nous donne un statut. Il faudra choisir entre les JT et nous ! Les téléspectateurs pourront aussi regarder les grands titres des JT puis +Le Petit Journal+", a commenté Laurent Bon.

"Nous parlons de la même actu, mais traitée par des journalistes de 26-30 ans, avec une caméra qui se tient plus à distance. Quand il y a une meute de journalistes, nous observons la meute", explique-t-il. "Avec ce ton plus transgressif et plus générationnel, notre ambition est d'être le JT pour la jeune génération. Nous nous adressons aux 15-30 ans et ce sont les mêmes qui fabriquent l'émission", a-t-il lancé dans les bureaux de Bangumi, société de production codétenue avec Yann Barthès.

"Le Petit Journal" lance cette année une nouvelle séquence ironique, "Bloqués, une pastille de 2 minutes signée par les producteurs de "Bref", Kyan Khojandi et Bruno Muschio, où deux jeunes trentenaires affalés sur un divan - les rappeurs OrelSan et Gringe -, y commentent avec nonchalance leur vie et le monde.

Le fond du "Petit Journal" a un peu changé depuis un an, est devenu un peu plus sérieux. "Depuis l'attentat contre Charlie Hebdo, nous sommes devenus de plus en plus en plus tournés vers l'info et le reportage", a-t-il reconnu. L'émission est largement regardée en replay sur internet par des jeunes biberonnés au web.

"Nous faisons un JT d'actu pour des gens qui sont sur le point d'abandonner la télévision. Nous sommes entre la télé traditionnelle et de nouveaux médias comme Vice News." La nouvelle formule ouvrira comme d'habitude sur le "fait du jour" décrypté par Yann Barthès, puis le reportage international de Martin Weill (27 ans).

Nouveaux venus dans l'équipe de jeunes reporters, Hugo Clément (26 ans), venu de France 2, Camille Crosnier, ex de RTL et une recrue de 17 ans, Panayotis Pascot, repéré par Laurent Bon à l'âge de 13 ans.

Autre nouveauté, une tribune libre face caméra pour "des gens qu'on ne voit pas à la télé". Et toujours les duos comiques stars, Eric et Quentin et Catherine et Liliane.

Largement copiée, l'émission s'est fait connaître par ses méthodes indiscrètes, comme tendre des perches pour enregistrer des apartés dans un meeting, ou encore par le "fact-checking" des discours des politiques. Et elle s'est attiré de nombreux ennemis, en particulier le Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon et le Front national.

"Dans cette France crispée, l'ironie peut être mal vécue par des gens qui pensent qu'il s'agit de dominants qui se moquent des dominés", a noté le producteur. "Mais nous voulons nous moquer de tous les pouvoirs", a-t-il souligné.

"Et nous défendons des valeurs humanistes, antiracistes, féministes, et ce depuis le début", ajouté Yann Barthès.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Propre Homme1
3/septembre/2015 - 17h54

Le leprechaun Barthes va devoir s'accrocher face au poux du paf cyril hanouna !

Portrait de micnell
3/septembre/2015 - 17h30 - depuis l'application mobile

Que des commentaires de M....

Portrait de Président Mouchu
3/septembre/2015 - 16h26

Yann Barthès la "CLOCHE "de l'année

beaucoup de bruit pour rien ...