30/08/2015 16:03

La terrible histoire d'un jeune homme séquestré et violé après avoir loué un appartement Air Bnb

C'est une terrible histoire que l'on apprend cette semaine dans Closer. Jacob, jeune américain de 19 ans part en voyage en Espagne et se loge à l'aide du site Air Bnb.

Ce qui devait s'apparenter à des vacances paisibles s'est transformé en véritable cauchemar. Il raconte donc son calvaire "pour que personne d'autres ne vive ce qui [lui] est arrivé".

Lorsque le jeune homme arrive à Madrid son hôte, un transgenre  homme à la naissance et vivant en tant que femme l'attend au métro avant de le conduire à l'appartement. Une fois sur place, l'hôte ferme la porte à clé et refuse de repartir sans relation sexuelle avec Jacob.

Ce dernier appelle sa maman qui attends de ses nouvelles et qui ne peut être que choquée par ce que lui dit son fils "Maman, je suis enfermé dans l'appartement. J'entends des bruits de couteau dans la cuisine et elle veut me violer. Maman, j'ai besoin d'aide, j'ai besoin d'aide !"

La maman totalement paniquée se décide donc à contacter Air Bnb. Mais quelle mauvaise surprise que de découvrir que cette dernière refuse de lui communiquer l'adresse du logement dans laquelle se trouve son fils. Air Bnb transmet tout de même le numéro de téléphone de la police locale qu'elle appelle. Elle tombe sur un répondeur et tente de rappeler la société de prêts de logements entre particuliers.

La femme sera choquée qu'à aucun moment personne ne prenne en compte sa détresse.

Son fils est pendant ce temps agressé sexuellement. Il parvient à s'enfuir en prétextant un rendez-vous avec des amis et à coup de bluff. 

Contactée par The New York Times, la logeuse nie le viol et accuse même Jacob d'être transphobe et de vouloir lui nuire.

Une enquête a été ouverte en Espagne et la société annonce que "l'entreprise va clarifier ses procédures, pour que les équipes contactent toujours les autorités si elles sont averties d'une urgence. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mi-lady
31/août/2015 - 10h03
Sergesteban13 a écrit :
Le problème ce n'est pas le transgenre dans cette affaire (ca aurait pu être un hétéro ou un homo qui cherche à violer qq1!): c'est le concept de Air BnB qui est à revoir complètement pour garantir la totale sécurité de ses usagers !

Pourquoi mélanger identité de genre et orientation sexuelle? 

On peut être trans et homo, ou trans et hétéro. 

Les transgenres sont des hommes ou des femmes avec une métamorphose du corps. Pas une pratique sexuelle!

Portrait de bibi94
30/août/2015 - 22h07 - depuis l'application mobile

Encore une histoire ubuesque dont on ne sait rien et qui va tout de même faire réagir un tas de cons... Allez y messieurs dames, je me régale de votre médiocrité...

Portrait de Mi-lady
30/août/2015 - 21h18

Cessez vos propos transphobes Et arrêtez de parler d'un sujet que vous ne connaissez pas. 

La modération devrait déjà avoir retiré vos commentaires haineux. 

Une transgenre est une femme: c'est elle qui décide qui elle est. Opérée ou pas. 

Enfin oui beaucoup d'hétérosexuels aiment les trans. En témoigne le succès des escortes girls shemale. 

Pour une fois que l'agression vient d'un membre de notre communauté: si agression il y a eu...

Je rappelle:  un meurtre transphobe toutes les 32h dans le monde. 

 

Portrait de Nono75
30/août/2015 - 19h35

L'article original paru dans le NYT dit que la logeuse reconnait l'acte sexuel entre partenaires consentants.

 

Moi je vois gros comme une maison que le minot s'est aperçu qu'il se faisait un mec (avec ou sans matos suivant s'il y a eu opération) et que ca ne lui a pas plu, après.

 

Après, sait on si le jeune homme a appelé la police avant/après sa mère ?

A t'il été déposer une plainte au commissariat à Madrid ?

A t'il demander de l'aide / assistance de son ambassade ?

Portrait de Baraki1
30/août/2015 - 17h13

A qui peut t'on se fier?

Même pas à Connecheeta Wurts

Portrait de Brainwashin'
30/août/2015 - 16h31

Agressé par un travelo...

Il veut faire croire ça à qui?

Les plus vus