30/06/2015 13:12

UberPop: Les deux dirigeants d'Uber France seront jugés en correctionnelle le 30 septembre

Les deux dirigeants d’Uber placés en garde à vue par la police judiciaire parisienne dans une enquête sur leur application mobile UberPOP seront jugés en correctionnelle le 30 septembre, selon le parquet.

Les deux responsables d’Uber étaient entendus dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte en novembre 2014, avant la mobilisation des taxis contre le travail clandestin dans le secteur.

C’est l’application pour smartphones UberPOP, qualifiée de système d'«organisation illégale» de mise en relation de clients avec des particuliers pour les transporter contre rémunération mais sans s’acquitter de charges sociales, qui est visée par cette enquête.

Ce type de mise en relation est notamment visé par la loi Thévenoud du 1er octobre 2014 qui a renforcé les sanctions. En mars, le siège parisien d’Uber France avait été perquisitionné. De la documentation, des téléphones portables et des ordinateurs avaient alors été saisis.

L’enquête vise aussi des faits présumés de «conservation illégale de données à caractère personnel au-delà de la durée prévue préalablement à la mise en œuvre du traitement», selon une source judiciaire. Ce volet porte sur la collecte des données des clients et de possibles infractions à la loi informatique et libertés de 1978.

Uber conteste depuis plusieurs mois la loi Thévenoud qui encadre l’activité des voitures de transport avec chauffeur (VTC).

La maison-mère américaine a déposé deux plaintes contre la France auprès de la Commission européenne, afin d’obtenir l’annulation de cette loi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tiflow
30/juin/2015 - 18h43

Personnellement je suis pour Uber et Uberpop. Ces services permettent de profiter des technologies de notre époque, sont de qualités, et permettent de faire éclater un monopole (monopole = en général service de piètre qualité). Par contre sachant que c'est l'État et la loi qui demandait aux taxis de payer un permis et passer un examen, Uber devrait être taxé pour générer un fond (plafonné) de remboursement des frais d'examens et de permis. Une fois les 55000 chauffeurs de taxis indemnisés, libre à tout le monde de fixer ses prix sans la taxe et conditions de service. Par contre, je crois que le prix des permis (plaque) est soumis à l'offre et à la demande... donc malheureusement l'indemnisation de la plaque ne pourrait pas couvrir la hausse liée à ce "marché parallèle"... c'est comme en bourse tu peux tout miser et gagner ou.. perdre... 

Portrait de mystermael
30/juin/2015 - 15h50
DADO a écrit :

Donc des mecs qui créer du travail en France alors qu'il y a du chômage record il vont en prison , par contre tout ses taxis qui foutent le bordel bloque nos routes agresse des chauffeurs et casse des voitures on les laisse tranquille !!!!!!! Le monde a l'envers !!!!

Heu j'appelle pas ça créer du travail mais du travail au black!!! C'est une entreprise qui va ramasser des millions sur le dos de tout ces particuliers mais qui ne leur offrira, ni retraite, ni mutuelle, ni chômage et j'en passe. 

Portrait de gloupo334
30/juin/2015 - 14h04
Mme Michu a écrit :

Délectez vous  délectez vous  monsieur le devin  de la perte d'emploi de vos contemporains , c'est avec des phrases comme ça qu'on peut comprendre la violence de la réponse des taxis 

Pour le reste il y a des lois des règlements  à faire respecter , on peut évoluer sans obligatoirement construire un nouveau système en ruinant le précédent.

 

Vous vivez dans le passé, la fin du monople des taxis va créer de nouveaux emploi dans cette nouvelle forme de covoiturage et qui vont directement alimenter le chauffeur, citoyen comme vous.On est déjà arrivé à saturation d'impots et les taxis sont les principaux perdants dans leur revente de licences qu'ils trafiquent depuis des années à grand coup d'opération escargot et autres... ici c'est le client qui dépensera moins et le chauffeur qui empochera plus... pensez que ce lobby des taxis financent les hopitaux est juste risible.... le budgets des hopitaux est soumis à d'autres financement et si on s'attaquait aux banque qui spéculent et au système boursier qui met le monde en crise ? Le vrai problème c'est que l'état veut toucher sa part comme toujours, si nos chères députés versaient leurs subventions aux bonnes personnes et non à leur famille politique ou biologique ça irait mieux.

Portrait de gloupo334
30/juin/2015 - 12h11
Mme Michu a écrit :

Il n'y a pas de danger smiley

 

Déjà un chaufeur uber s'il dépasse un seuil il doit se déclarer aux impôts sinon il est auto entrepreneur.. et là c'est la fiscalité française... déjà existante. Le vrais problème c'est que c'est moins cher que les taxis et que ça brise leur monopole... en plus la prestation est meilleure et au grand jamais cela va faire descendre les salaires... mais surement le prix des licences de taxis qui se revendent à prix d'or dans un marchè qui échappe à l'état.Vu la puissance d'Uber les patrons n'auront rien. C'est qu'une question de temps avant que les taxis ne cèdent, 4/5 ans et Uber sera encore plus répandu ou remplacé par un autre.Vu comment ils se sont grillé les taxis c'est fini pour eux et on s'en délectent.

Portrait de DADO
30/juin/2015 - 10h45 - depuis l'application mobile

Donc des mecs qui créer du travail en France alors qu'il y a du chômage record il vont en prison , par contre tout ses taxis qui foutent le bordel bloque nos routes agresse des chauffeurs et casse des voitures on les laisse tranquille !!!!!!! Le monde a l'envers !!!!

Portrait de puffpuffpass
30/juin/2015 - 10h25
Mme Michu a écrit :

merci pour ce fou rire !!!!

rigole bien!! ca va pas durer

Portrait de puffpuffpass
30/juin/2015 - 10h02

mdr...les gens ne s'appercoient pas que l'on est dans une dictature??? il suffit que le gouvernement decide quelquechose pour que hop cela se réalise!!! qu'est ce qu'on est devenu......!!!!

Portrait de gloupo334
30/juin/2015 - 09h53

L'état se soumet au lobby des taxis mais il val e payer cher....