08/06/2015 17:31

Des heurts ont éclaté entre des manifestants pro-migrants et des policiers dans le 18e arrondissent de Paris - Regardez

Cet après-midi, une évacuation de migrants s'est déroulée sous haute-tension dans le 18e arrondissement de Paris à la Halle Pajol.

Des heurts ont éclaté entre les policiers et des manifestants qui tentaient de s'interposer en créant une chaîne humaine.

Des riverains affirment même que les autorités n'ont pas hésité à avoir recours à la force et même aux bombes lacrymogènes.

"Avec les gens du quartier et des élus, une solidarité s'était créee depuis trois jours. On était en train de distribuer à manger quand on a vu les cars de police et de CRS. On a alors décidé de se mettre devant pour protéger les migrants et on a clairement été chargés de manière très violente", raconte Fanny Gaillanne, conseillère PCF de Paris, à BFMTV.

Hugo Touzet, élu communiste du 18e, poursuit: "On peut clairement parler de violences policières. Je me suis fait frapper par un CRS, étant à terre, ceinturé par cinq autres! Il a fallu, pour le calmer, que ses collègues lui disent: 'Arrête, arrête, c’est un élu!'

Sur iTélé, Danielle Simmonet, conseillère de Paris et secrétaire nationale du parti Front de Gauche, a affirmé: "La police n'a pas hésité à nous mettre du gaz lacrymogène sur le visage!".

D'après BFM TV, au moins 120 migrants ont été expulsés et 90 d'entre eux auraient été conduits dans différents commissariats pour des contrôle d'identité.

Sur les images de nos confrères, on peut notamment voir les policiers emmener de force des réfugiés dans des cars pour une destination pour le moment inconnue.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de asnl54
9/juin/2015 - 18h33

Dehors la vermine!!! 

Portrait de loulou59
9/juin/2015 - 09h44
VLFELF a écrit :

Un problème simple :

Immigrés clandestins en situation irrégulière sur le territoire (aucun n'avait réclamé l'asile politique)

+

Occupation illégale, trouble à l'ordre public, risques sanitaires refus d'obtempérer et résistance aux forces de l'ordre

=

Intervention des C.R.S. = "C"ompagnie "R" E P U B L I C A I N E de "S"écurité

 

Conclusion :

Force doit rester à la Loi (Républicaine)

***

Voici des adresses utiles pour les clandestins où ils seront accueillis à bras ouverts et gratuitement :

NPA (demandez Olivier Besancenot !) = 2 rue Richard Lenoir à Montreuil

Europe Ecologie Les Verts (demandez Emmanuelle Cosse) = 6 rue du Chaudron Paris 10e

PS (demandez Jean-Christophe Cambadélis) = 10 rue de Solférino Paris 7e

 

Mais aussi la LICRA, SoS racisme, LDH, Mrap etc seraient déçus si vous n'alliez pas occuper leur locaux !

tout a fait d'accord !

 

 

 

Portrait de PtiGlaçon
9/juin/2015 - 06h01
On en veut pas de ces gens la
Portrait de jlb1999
8/juin/2015 - 23h07 - depuis l'application mobile

ces migrants n'ont rien à faire chez nous ! Après leur expulsion ils sont relogés pendant 3 jours à l'hôtel tout ça aux frais du contribuable qui lui travaille tous les jours pour payer toutes les aides à ces gens là.

Portrait de Ludovic B. Shaka
8/juin/2015 - 22h49

C'est pratique la novlangue, on ne dit plus "immigré clandestin" mais "migrant".

Portrait de 中國的
8/juin/2015 - 20h05

Chez nous à Pékin c'est clean,chez vous Paris Merdassesmileysmiley

Portrait de Veveine91
8/juin/2015 - 18h27 - depuis l'application mobile

Rien a faire chez nous

Portrait de Bic-LasterBack
8/juin/2015 - 18h25
philou.02 a écrit :

Incroyable ce qu'est devenu paris et ses banlieues en quelques années ! Des bidons villes !  Entre ça et les camps de roms ! Inimaginable faut le voir pour y croire. .

Il faut le voir pour y croire ! Entièrement d'accord et c'est de pire en pire. Beaucoup de gens ferment les yeux face à ce problème. Merci l'Europe.

Portrait de RogerMeneur
8/juin/2015 - 18h19

Je constate qu'aucun "pro migrants" ne propose d'en héberger chez lui... Sinon au siège du PCF il y a de la place non?