29/03/2015 12:42

Crash A320 - "Le commandant crie: 'Ouvre cette foutue porte' alors que les passagers hurlent en cabine" (Bild)

15h27: " Le copilote a été traité il y a des années pour tendance suicidaire, mais aucune preuve de rechute" (Procureur Düsseldorf)

 

****

Dimanche 29 mars

 

****

14h50: Un chemin d'accès est en voie d'aménagement vers le lieu du crash (procureur)

14h48: "78 ADN distincts" ont été "isolés" sur les lieux (procureur)

13h55: 70 corps ont déjà été identifiés selon le maire du Vernet (iTélé)

12h14: Selon le quotidien allemand Bild, le copilote avait une petite amie, et celle-ci est enceinte.

Une information confirmée par le Spiegel.

La "veuve" serait professeur d'anglais et de mathématiques à Düsseldorf dans un collège, et avait annoncé l'heureux événement à venir à ses élèves.

07h35: Le Bild a écouté l'enregistrement des dernières minutes du vol:

Selon Bild, les 20 premières minutes du vol sont l'occasion d'échanges banals entre le pilote, Patrick S., et Andreas Lubitz.

Il explique notamment à ce dernier qu'il n'a pas eu le temps d'aller aux toilettes au départ, à Barcelone.

A 10h27, le pilote demande à Lubitz de préparer l'atterrissage à Düsseldorf.

Ce dernier prononce quelques mots: "J'espère", "On verra".

Le pilote sort pour aller aux toilettes, l'appareil commence à descendre.

Quelques minutes plus tard, on entend un "claquement fort", comme si quelqu'un essayait de rentrer dans le cockpit, écrit Bild.

Puis la voix du pilote: "Pour l'amour de Dieu, ouvre la porte."

En arrière-fond, les passagers commencent à crier, note le journal.

Le pilote essaie manifestement d'ouvrir la porte à la hache. Puis crie: "Ouvre cette foutue porte !"

Vers 10h40, l'Airbus touche une montagne, on entend les cris des passagers.

Ce sont les derniers bruits sur l'enregistrement, écrit Bild.

Aussitôt après, l'appareil percute de plein fouet un versant à 700 km/h et est instantanément pulvérisé avec ses 150 occupants.

 

****

Samedi 28 mars

 

****

 

17h06: Jean-Pierre Michel, sous directeur de la police judiciaire à la direction générale de la gendarmerie national, n'écartant pas l'hypothèse d'une "faute involontaire ou une défaillance technique".

Il a ajouté qu'à ce stade de l'enquête, il n'y avait toujours "pas d'élément particulier" dans la vie du copilote qui pourrait expliquer un geste volontaire pour détruire l'avion.

17h03: Andreas Lubitz, qui pilotait l'A320 de la compagnie Germanwings le jour du crash, souffrait d'un problème de vue et aurait cherché à suivre un traitement pour se soigner, d'après les informations recueillies par le New York Times auprès de deux sources proches de l'enquête.

Le degré de gravité de l'affection dont souffrait le copilote n'est pas connu, et on ignore s'il peut avoir été en lien avec son état psychologique, indique le journal.

16h47: La "personnalité" du copilote, soupçonné d'avoir provoqué volontairement le crash de l'avion de Germanwings et qui semblait souffrir de troubles psychologiques, est "une piste sérieuse", "mais pas la seule", a déclaré un enquêteur français à Düsseldorf.

"On a un certain nombre d'éléments qui nous permettent d'avancer dans cette piste, qui est présentée comme une piste sérieuse, mais qui ne peut pas être uniquement la seule", a déclaré le général de gendarmerie Jean-Pierre Michel, sous-directeur de la police judiciaire.

Il a ajouté qu'à ce stade de l'enquête, il n'y avait toujours "pas d'élément particulier" dans la vie du copilote, comme une rupture amoureuse ou un problème professionnel, qui pourrait expliquer un geste volontaire pour détruire l'avion. (L'Obs)

12h38: Une cérémonie religieuse en hommage aux victimes de l'Airbus A320 de Germanwings a à la cathédrale Notre-Dame-du-bourg à Digne-les-Bains.

Autour de la cathédrale du chef-lieu du département des Alpes-de-Haute-Provence, cinq cars satellite de chaînes de télévision étaient déjà en place en début de matinée .

10h42:  Ce matin, les journaux allemands consacraient toujours plusieurs pages à l’histoire, s’interrogeant également sur le secret médical.

Bild notait que le médecin qui a signé l’arrêt maladie n’avait averti personne, notamment pas l’employeur d’Andreas Lubitz, Germanwings, en raison du secret médical, passible de sanction s’il est rompu.

09h45: Dans le sud-est de la France, les recherches, interrompues vendredi, ont repris samedi vers 09H20 à Seyne-les-Alpes, à une dizaine de km de la zone du crash.

Au total une soixantaine de personnes, doivent se relayer sur la zone, grâce aux rotations de deux hélicoptères, selon un porte-parole de la gendarmerie.

07h03: Ce matin, le Bild rapporte les propos d'une ex copine d'Andreas:

Mary W affirme:

"Il m'a dit qu'un jour, il ferait quelque chose qui changerait toute notre façon de voir les choses, et tout le monde connaitrait alors son nom.

Je n'ai jamais compris ce qu'il voulait dire et à quoi il pensait, mais maintenant je sais ce qu'il avait dans la tête..."

Elle ajoute également:

"Il avait régulièrement des cauchemars, et il se levait et il hurlait la nuit. Un soir il s'est mis debout en hurlant: "On tombe ! On est en train de tomber !"

06h33: Les investigations se poursuivent en Allemagne pour tenter d'éclaircir les circonstances du drame de l'A320 de Germanwings. La petite amie du copilote a notamment été entendue et trois enquêteurs français se rendent sur place.

La police allemande a affirmé vendredi avoir saisi des indices à l'un des domiciles du copilote Andreas Lubitz, soupçonné d'avoir provoqué le crash de l'A320 qui a fait 150 mots dans les Alpes françaises.

"Lors de la perquisition de l'appartement du copilote, on a saisi des indices. Il s'agit de divers objets et papiers", a affirmé un porte-parole de la police de Düsseldorf, Marcel Fiebig.

Il a cependant démenti des informations de la presse britannique évoquant en particulier une "découverte significative".

 

*****

Vendredi 27 mars

 

*****

 

19h46: Germanwings offre aux proches des victimes "jusqu'à 50.000 euros par passager" pour faire face aux dépenses immédiates, a annoncé un porte-parole.

Cette première aide, indépendante des indemnités qui devraient être versées par ailleurs au titre de la responsabilité de la compagnie, ne devra en aucun cas être remboursée.

19h36: Selon Le Parisien Andréas connaissait très bien le lieu du crash.

Passionné de vol libre en planeur, Andreas a été formé dans le club de sa ville d’origine qui effectue régulièrement des stages dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Dieter Wagner, membre du club, précise :

«Andreas a participé à un de ces stages dans les Alpes-de-Haute-Provence avec ma nièce, qui était une bonne amie à lui.

Il était passionné des Alpes et même obsédé.

Je suis certain qu’il connaissait le secteur du crash car il l’avait survolé en planeur».

19h24: Une messe sera organisée demain matin à Digne (Alpes-de-Haute-Provence) en hommage aux 150 victimes du crash de l'Airbus A320 de Germanwings et pour les familles, selon l'évêque de Digne, Mgr Jean-Philippe Nault.

18h22: Air France généralise à son tour la présence permanente de deux personnes dans le cockpit
Selon une source interne contactée par Europe 1, Air France va rendre obligatoire la présence de deux pilotes dans le cockpit tout au long des vols de ses avions. Une décision qui intervient afin d'éviter qu'un tel drame - certes rarissime - ne se reproduise.

18h18: La petite amie du copilote a été entendue par la police allemande et confirme sa grave dépression (itélé)

17h19: L'Agence européenne de sécurité aéronautique (AESA)recommande la présence constante de deux personnes dans le cockpit

16h4: La compagnie Germanwings affirme n'avoir jamais reçu l'arrêt maladie du co-pilote

 

16h13: "Nous n'avons pas retrouvé un seul corps intact" (gendarmerie)

"Nous avons une cellule psychologique sur le site"

"Nous souhaitons rendre les corps des victimes le plus tôt possible"

"Les médecins légistes regardent s'il y a des éléments identifiants"

"Le processus d'identification débutera lorsque que nous aurons suffisamment d'éléments"

14h38: Pas de revendication religieuse ni de lettre d'adieu retrouvées au domicile d'Andreas Lubitz

14h32: Les compagnies allemandes adoptent la règle des deux personnes en permanence dans le cockpit

12h45: le copilote Andreas Lubitz a caché qu'il était en arrêt de travail le jour de l'accident (parquet allemand)

11h35: L'Agence européenne de sécurité aérienne pourrait recommander aux compagnies aériennes la présence permanente de deux personnes dans les cockpits, a-t-on appris aujourd'hui de source proche du dossier.
"C'est une option en cours d'évaluation. Si elle est retenue, ce ne sera pas une règle obligatoire mais une recommandation", a précisé cette source.

11h20: Une quarantaine d'enquêteurs travaillent à l'identification des victimes se basant sur les «prélèvements effectués sur la montagne, rapatriés par hélicoptère jusqu'à l'aérodrome (dropzone), avant d'être transférés par six gendarmes» jusqu'au laboratoire, a indiqué le lieutenant-colonel Vialenc, porte-parole de la gendarmerie.

10h48: Un ordinateur a été saisi lors des perquisitions, hier soir, aux deux domiciles du copilote de l'avion, à Düsseldorf où il disposait d'un appartement et à Montabaur, dans la Rhénanie-Palatinat où il vivait une partie du temps chez ses parents.

09h04: Le syndicat national des pilotes de ligne a "décidé de porter plainte contre X pour violation du secret professionnel"

07h04: Selon le quotidien Bild de ce matin, le copilote Andreas Lubitz a traversé "un épisode dépressif lourd" et avait suivi un traitement psychiatrique, affirme le journal qui a pu consulter des documents de l'autorité allemande de supervision du transport aérien.

Depuis, le jeune homme était sous traitement "médical particulier et régulier", poursuit le quotidien qui affirme que ces informations ont été transmises par la Lufthansa.

Le patron de la compagnie aérienne allemande, Carsten Spohr, avait indiqué jeudi qu'Andreas Lubitz avait interrompu sa formation de pilote entamée en 2008 "pendant un certain temps" sans fournir plus d'explications.

Il avait ensuite repris et achevé normalement sa formation, avant de commencer à piloter les Airbus A320 en 2013.

Selon Bild, à l'époque où sa formation a été interrompue, il souffrait alors "de dépressions et de crises d'angoisse".

06h36: Les compagnies aériennes norvégienne Norwegian Air Shuttle et islandaise Icelandair ont annoncé jeudi un changement de leurs procédures pour imposer désormais la présence en permanence de deux personnes dans le cockpit.

Cette nouvelle exigence fait suite aux informations diffusées le même jour par les autorités françaises selon lesquelles le copilote de l'A320 de Germanwings qui s'est écrasé mardi dans le sud-est de la France, tuant 150 personnes, a délibérément provoqué l'accident après avoir empêché le pilote de regagner le cockpit d'où il était sorti.

"Quand un occupant quittera le cockpit, il faudra désormais que deux personnes s'y trouvent", a déclaré Thomas Hesthammer, le responsable des opérations de vol de Norwegian, la troisième low cost européenne.

"On discute de cela depuis longtemps mais cet épisode a accéléré les choses", a-t-il expliqué.

Il a dit s'attendre à une mise en place de la mesure à partir de vendredi, après le feu vert de l'Administration norvégienne de l'aviation civile.

La Une du Bild ce matin:

*****

Jeudi 26 mars

 

******

 

22h23: Le gouvernement canadien annonce, à la suite de plusieurs compagnies aériennes, que deux personnes devront obligatoirement être présentes dans le cockpit, pour toutes les compagnies canadiennes.

19h05: Fin de la cérémonie pour les familles

18h19: Perquisitions en cours aux deux domiciles du copilote en Allemagne

18h13: Air Transat impose à son tour la présence permanente de deux personnes dans le cockpit

18h12: Plusieurs perquisitions sont en cours en Allemagne, annonce le parquet

18h07: À son tour, la compagnie EasyJet impose la présence permanente de deux personnes dans le cockpit

17h45: Le bilan des victimes allemandes relevé à 75 morts

17h05: Une journaliste de Sud Ouest rapporte que selon des amis d'Andreas Lubitz au Spiegel, il avait interrompu sa formation en 2009 pour burn-out/dépression:

17h04: "Il s'agit d'un crime envers toutes les familles qui ont perdu les leurs" (Angela Merkel)

16h59: "Cette tragédie prend une dimension totalement inconcevable" (Angela Merkel)

15h54: La compagnie aérienne à bas prix Norwegian Air Shuttle va imposer la présence en permanence de deux personnes dans le cockpit, a annoncé un haut responsable jeudi.

15h46: 40 membres des familles de victimes sont arrivés à Seyne-les-Alpes

15h05: "Les membres d'équipage connaissent les codes pour accéder au cockpit" (Lufthansa)

15h04: "Nous voulons nous assurer qu'aucune famille n'apprenne des nouvelles par les médias", (Lufthansa)

15h02: "Pas le moindre indice" sur les motivations du copilote(Lufhtansa)

15h00: "Quand une personne en entraîne 150 autres dans sa mort, ce n'est pas le mot "suicide" qui s'applique" (PDG Lufthansa)

14h57: "Nous avons assuré une aide financière aux familles pour les soutenir. Nous ferons face aux responsabilités et aiderons les familles sans hésiter"

14h56: "Nous pensons que l'avion a été délibérément mené vers la montagne" (Lufthansa)

14h52: "A tout moment, le personnel navigant peut avoir accès à une aide psychologique s'ils en font la demande" (Lufhtansa)

14h51: "Le commandant a dit "Tu as le contrôle de l'avion" et a quitté le cockpit" (Lufhtansa)

14h50: "le co-pilote avait toutes les licences nécessaires" (Lufhtansa)

14h44: "Aucun indice ne laisse penser qu'il s'agirait d'un attentat terroriste" (PDG Lufthansa)

14h42: "C'est le pire évènement dans l'histoire de notre compagnie, je le redis, nous avons confiance dans nos pilotes"

14h41: "La sécurité a toujours été la priorité de l'entreprise" (Lufthansa)

14h40: "Nos pilotes sont les meilleurs du monde, nous en sommes fiers. Il s'agit là d'un cas isolé" (Luthansa)

14h39: "Il a suivi une formation à Phoenix. Il l'a arrêtée quelques mois, puis l'a reprise" (Lufthansa)

14h38: "Nous sommes pointilleux sur le choix des pilotes" (Lufthansa)

14h33: Voici la première photo du co-pilote qui a volontairement provoqué le crash de l'A320:

14h15: perquisitions en cours au domicile d'Andrea Lubitz, le co-pilote

14h01: Sur son compte Twitter, Mariano Rajoy s'est dit "bouleversé par les dernières informations des enquêteurs".

Le Premier ministre espagnol a de nouveau adressé "[son] affection émue aux familles" des victimes. 

13h23: "L'évacuation par hélicoptère a été privilégiée, les corps placés un par un sur une civière puis hélitreuillés, ce qui va prendre du temps"

13h21: "Rien ne permet de dire qu'il s'agit d'un attentat terroriste" (procureur)

13h04: La mort des passagers a été instantanée (procureur)

13h03: Pas d'information sur la religion du co-pilote (procureur)

12h59: "le copilote s'appelle Andreas Lubitz" (Procureur)

12h54: Le co-pilote n'est pas répertorié comme terroriste (procureur)

12h44: "Le co-pilote avait semble-t-il la volonté de détruire cet avion" (procureur)

12h43: Le co-pilote était vivant aux commandes jusqu'au moment du crash (procureur)

12h42: Le co-pilote seul aux commandes a actionné volontairement la descente de l'appareil (procureur)

12h41: Le commandant de bord a demandé au co-pilote de prendre les commandes (procureur)

12h37: Le procureur de la république de Marseille annonce que la 2eme boîte noire n'a toujours pas été retrouvée

12h35: Le Monde retire son info et RTL affirme que c'est le co-pilote qui était aux commandes

12h24: Le parquet de Düsseldorf confirme qu'un seul des deux pilotes était dans le cockpit mais sans savoir lequel.

12h05: Les familles des victimes vont rencontrer le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, qui fera le point de l'enquête.

Dans l'après-midi, elles seront ensuite acheminées sur les lieux de la catastrophe à Seyne-les-Alpes, où une chapelle ardente a été installée.

11h55: Des prélèvements sur les familles sont effectués pour réaliser des analyses ADN

11h45: Selon les informations du Monde, c'est le commandant de bord qui se trouvait dans le cockpit et le copilote à l'extérieur. Avant d'être séparés, les deux hommes s'exprimaient en allemand.

11h38: Le pilote et le copilote seraient Allemands, selon Bild

11h38: Deux avions acheminant des proches des victimes du crash de l'A320 de Germanwings, ont atterri ce matin à l'aéroport de Marignane, près de Marseille, a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

11h30: L'Agence européenne de sécurité aérienne dépêche des experts pour assister les équipes du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), a indiqué jeudi son directeur exécutif Patrick Ky.
Ils assisteront les membres déjà présents sur place "pour essayer d'avoir la plus grande clarté sur les causes de cet accident".

10h24: Les opérations sur le site du crash «ont repris» jeudi «vers 7h45» et des médecins légistes, accompagnés de gendarmes spécialisés dans l'intervention en montagne, sont en cours d'hélitreuillage, a indiqué la gendarmerie. Le dispositif est pour l'instant «le même» que mercredi a indiqué la même source. Le ciel est complètement dégagé, sauf sur la zone du crash, où des nuages restent accrochés.

09h14: Le copilote de l'Airbus de Germanwings qui s'est écrasé mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence avait été engagé "en septembre 2013" par la compagnie aérienne et comptait 630 heures de vol, a indiqué jeudi le groupe Lufthansa à l'AFP.

07h18: Selon plusieurs spécialistes la porte du poste de pilotage est blindée dans tous les avions depuis le 11 septembre.

Seul celui qui est à l'intérieur peut la déverrouiller, autrement il faut défoncer la porte.

Pour cela il y a une hache qui est dans l'avion.

Certaines compagnies ont mis un code en place mais là encore l'utilisation de ce code peut être condamnée de l'intérieur de ce cockpit.

06h36: L'un des pilotes était coincé à l'extérieur du cockpit et son collègue ne lui a jamais ouvert la porte.

C'est l'incroyable révélation de la nuit après l'écoute des boites noires de l'avion.

 Les premiers éléments révèlent qu’après un début de vol apparemment habituel, l’un des deux pilotes a quitté le cockpit et n’a pas pu y retourner.

« Au début du vol, on entend l’équipage parler normalement puis on entend le bruit d’un des sièges qui recule, une porte qui s’ouvre et se referme, des bruits indiquant qu’on retape à la porte et il n’y a plus de conversation à ce moment-là jusqu’au crash », indique  quotidien américain New York Times.

Selon cet enquêteur, qui décrit des discussions très calmes entre les deux pilotes pendant la première phase de vol, «le type à l'extérieur frappe doucement à la porte et n'a pas de réponse.

Ensuite, il frappe plus fort à la porte et pas de réponse. Il n'y a jamais de réponse».

«On peut entendre qu'il essaie de défoncer la porte», ajoute cette source sous couvert d'anonymat.

A la fin du vol, les alarmes indiquant la proximité du sol retentissent, a indiqué cette même source qui n’était pas en mesure de dire si c’est le commandant de bord ou le copilote qui a quitté la cabine de pilotage.

Une autre source proche du dossier a indiqué que le copilote était entré « récemment dans la compagnie » allemande Germanwings (filiale de Lufthansa), « fin 2013 avec à son actif quelques centaines d’heures de vol ».

Sa nationalité n’est par ailleurs pas connue avec précision, ont poursuivi ces sources proches du dossier.

Germanwings avait de son côté indiqué que le commandant de bord était très expérimenté: il avait plus de 10 ans d’expérience et plus de 6.000 heures de vol à son actif. 

Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), chargé de décrypter la boîte noire, n’a pas infirmé ou confirmé ces informations.

 

*****

Mercredi 25 mars

*****

 

18h16: Les gendarmes ont commencé l'évacuation par hélicoptère des corps des victimes

17h35:"Nous ne connaissons pas pour l'instant les raisons du retard de 30 minutes au décollage de l'avion"

17h28: "L'avion a volé jusqu'au bout et n'a pas explosé en vol" (BEA)

L'avion a volé jusqu'au bout. Les débris ne sont pas du tout caractéristiques d'un avion qui a explosé en vol»

17h25: "Il y a des voix sur l'enregistrement. Je ne peux pas vous dire qui parle" (BEA)

Le BEA refuse de dire si les voix du fichier audio correspondent à ceux des pilotes car «on vient d'entendre le fichier et on ne peut pas en quelques minutes dire si c'est le capitaine, la copilote...

On ne ferme donc aucune thèse sur les causes de ce crash»

17h22: Le BEA dément les propos de François Hollande sur la découverte de l'enveloppe de la 2ème boîte noire

17h17: "Les données de la boîte noire vont jusqu'au moment du crash" (BEA)
Le BEA estime qu'il lui faudra plusieurs jours pour exploiter, de façon parcellaire, l'enregistrement qu'il a pu récupérer dans la première boîte noire.

Il s'agit de comprendre les sons, les voix, les alarmes.

Au bout de quelques jours, il obtient une première retranscription approximative qui peut contenir des erreurs, qu'il lui faut corriger.

Plusieurs semaines ou plusieurs mois sont encore nécessaires pour produire une analyse définitive

17h10: BEA: "Les conditions d'intervention au sol sont très difficiles, les enquêteurs travaillent étant encordés"

17h04: "Des données utilisables ont été extraites de la première boîte noire" (BEA)
Les travaux d'exploitation et de lecture du CVR (cockpit voice recorder, soit, en français, enregistreur des conversations dans le cockpit) ont débuté.

Quelques difficultés ont été rencontrées, mais un fichier de données audio utilisable a pu être extrait de la boîte noire.

16h59: Mariano Rajoy "je tiens à présenter toutes mes condoléances, celles de mon gouvernement et du peuple espagnol"

16h57: Angela Merkel: "Je voudrais dire à tous les proches, toutes les familles des victimes, vous serez ici accueillis à bras ouverts"

16h56: Angela Merkel : "Les Français de cette région ont fait preuve de dévouement, en nous aidant"

16h53: François Hollande : "L'enveloppe de la deuxième boîte noire a été trouvée, mais pas la boîte noire elle-même"

16h52: "La France a engagé des moyens importants pour que nous puissions tout savoir des causes de l'accident"

16h51: François Hollande : "Tout sera mis en oeuvre pour que nous puissions retrouver et identifier les corps des victimes"

16h50: François Hollande : "Il n'y avait pas de possibilité de sauver, puisqu'il n'y avait aucun survivant"

16h49: François Hollande : "J'exprime au nom de la France nos sentiments les plus tristes de condoléances"

15h51: Au moins 51 Espagnols figurent parmi les 150 personnes mortes à bord de l'avion de Germanwings reliant Barcelone à Dusseldorf qui s'est écrasé aujourd'hui dans les Alpes françaises, a annoncé mercredi le gouvernement, révisant à la hausse le bilan des victimes.

"Deux nouvelles victimes identifiées ont la nationalité espagnole", portant le nouveau bilan à 51 Espagnols morts, selon un communiqué de la présidence du gouvernement.

15h10: Dans un communiqué, France 2 annonce le changement de sommaire pour le magazine "Complément d'enquête", demain à 22h20 avec une émission intitulée "Germanwings, Air Algerie, Malaysia : Enquête sur des crashs inexpliqués".

"En direct, avec des invités qui tenteront d'y voir plus clair sur le crash de l'A320 de Germanwings, Complément d'Enquête revient sur cette série de catastrophes inexpliquées", précise la chaîne.

15h07: Les premières familles des victimes sont arrivées à Digne-les-Bains, où elles sont accueillies par la préfecture. D'autres familles arriveront dans les prochaines heures et demain.

Le patron de la compagnie allemande Lufthansa a annoncé que deux vols avec les familles des victimes partiraient demain vers la zone de l'accident.

Sur place et à Seyne-les-Alpes, des cellules d'urgence médico-psychologique ont été mises en place, et deux chapelles ardentes ont été installées.

15h03: Découvrez la première photo de la boîte noire endommagée retrouvée dans les débris de l'avion:

14h15: Angela Merkel et François Hollande sont arrivés à Seyne-les-Alpes, au lendemain du crash.

Ils ont survolé la zone de l'accident, en hélicoptère, à la demande de la chancelière allemande.

Quelques instants plus tard, ils ont été rejoints par Mariano Rajoy, venu en voiture.

14h08: Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a appelé ce matin la classe politique à avoir "un minimum de dignité" après l'accident d'avion meurtrier dans les Alpes alors que des députés UMP ont accusé le gouvernement d'instrumentaliser ce drame à des fins électorales.
"Certains auraient dû mettre entre parenthèses leurs expressions (...) Les politiques qui viennent là, dans cette fin de campagne des départementales, agiter des débats politiciens, ça n'a pas sa place", a déclaré M. Le Foll interrogé sur les déclarations de deux élus UMP des Alpes-Martimes, Eric Ciotti et Lionnel Luca, qui ont reproché au gouvernement d'utiliser l'accident de l'Airbus de Germanwings qui a fait 150 morts.

14h00: Angela Merkel est arrivée à Marseille, accueillie par François Hollande et le président de la région PACA, Michel Vauzelle.

Ils vont embarquer dans un hélicoptère pour se rendre sur les lieux de l'accident.

De son côté, le Premier ministre, Mariano Rajoy, les rejoint par la route.

12h50: Au moins 49 victimes espagnoles sont identifiées

12h35: Le gouvernement va évoquer le contenu de la boîte noire à 16h

12h05: Une minute de silence a été observée à 12 heures dans toute l'Espagne en hommage aux victimes du crash.

11h48: Premiers éléments "espérés" en fin d'après-midi, rapporte le procureur

11h37: Le lycée Joseph König d’Haltern am See (ouest de l’Allemagne) dont 16 élèves sont morts dans le crash de l’A320 de Germanwings se recueillait mercredi comme toute l’Allemagne où les drapeaux étaient en berne, en hommage aux victimes.

"Hier, nous étions nombreux, aujourd’hui, nous sommes seuls": dans la cour du lycée, cette pancarte sur laquelle avaient également été tracées 16 croix en hommage aux 16 élèves décédés, disait toute la tristesse de l’établissement.

Les marches à l’entrée du lycée étaient jonchées de bougies et de roses.

Les cours n’auront pas lieu mercredi, mais le lycée est resté ouvert afin d’accueillir ceux qui le souhaitaient.

11h32: L'accident encore "inexplicable", l'avion était "techniquement irréprochable", assure la Lufthansa

11h10: Le procureur de la République de Marseille indique "l'identification des corps va prendre plusieurs jours".

"Deux demandes sont faites pour obtenir des renseignements sur les conditions dans lesquelles l'avion a volé et sa maintenance", précise Brice Robin. 

Trois associations d'aide aux victimes vont être mobilisées afin d'apporter des renseignements aux familles des victimes. 

11h04: Des experts du Bureau d'enquêtes et d'analyses et des hommes de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale sont présents ce matin sur le lieu du crash, annonce le ministère de l'Intérieur.

11h00: Le vol de la compagnie Germanwings reliant Barcelone à Dusseldorf a bien décollé ce matin, 24 heures après l'accident dans les Alpes françaises d'un A320 de la compagnie assurant cette liaison.

L'employée du comptoir de Swissport interrogée par l'AFP n'a pas indiqué combien de passagers voyageaient à bord.

La compagnie a cependant changé le code du numéro de vol, désormais le 4U9441 (auparavant 4U9525).  L'appareil affrété est un A319.

10h39: Les drapeaux de l'aéroport de Nice mis en berne pendant 3 jours

09h39: La boîte noire a été retrouvée car elle émettait des bruits pendant une assez longue période, rapporte iTélé

09h15: La boîte noire est arrivée à Paris et son exploitation va démarrer

08h56: Deux chanteurs de l'opéra de Düsseldorf (ouest de l'Allemagne), Oleg Bryjak et Maria Radner, font partie des 150 personnes mortes quand un Airbus A320 de la compagnie Germanwings s'est écrasé mardi dans les Alpes françaises, a annoncé l'Opéra de Barcelone où ils s'étaient produits.

Le baryton-basse Oleg Bryjak, âgé de 54 ans, et la contralto Maria Radner, 33 ans, avaient respectivement joué les rôles d'Alberich et d'Erda dans l'opéra de Richard Wagner "Siegfried" au Gran Teatre del Liceu de la capitale catalane, d'où ils rentraient chez eux, à Düsseldorf.

08h25: Les rotations des hélicoptères viennent de reprendre à l'instant.

Un premier hélico est parti en direction du lieu du crash

07h55: Bernard Cazeneuve: "L'hypothèse terroriste n'est pas privilégiée mais rien n'est exclu". (RTL)

07h39: La boite noire retrouvée "est endommagée" et devrait arriver à Paris ce matin

07h05: La boite noire qui a été retrouvé est le "voice recorder", c'est à dire l'appareil qui permet d'enregistrer les bruits et les échanges entre les pilotes dans le cockpit (RTL)

06h55: Les recherches ne vont reprendre qu'à 9h sur place, en raison du mauvais temps.

Une soixantaine de pompiers sont partis à pied hier soir pour reprendre le lieu du drame

Les mauvaises conditions météo dans le secteur vont compliquer la tâche des secouristes, déjà rendue difficile par le relief et par l'étendue de la zone du crash -quatre hectares, à flanc de montagne.

"Les plus grands morceaux de corps que nous avons repérés ne sont pas plus grands qu'un attaché-case", a ainsi déclaré mardi soir un enquêteur de la gendarmerie, revenu du site.

L'autre mission sera de retrouver les innombrables débris afin de comprendre au mieux les raisons du drame.

Pour l'instant, aucun gros tronçon se fuselage n'a été vu.

Seul le train d'atterrissage a pu être identifié.

Au total, plus de 300 gendarmes et 380 sapeurs-pompiers sont mobilisés.

 

****

 

Mardi 24 mars

 

****

21h06: «Certains membres d'équipage de Germanwings nous ont averti qu'ils ne se sentaient pas aptes à voler, annonce Florian Grenzdörfer, le porte-parole de Lufthansa.

Ils évoquent des raisons personnelles et nous le respectons.

Par conséquent, nous avons dû annuler une trentaine de vols dans toute l'Europe, dont 7, ce soir, au départ de Düsseldorf.

En ce qui concerne les passagers, nous leur proposons de les déplacer sur des vols d'autres compagnies, ou nous leur offrons un billet de train.»

20h55: Les recherches sont interrompues pour la nuit mais des gendarmes restent sur place pour "geler" la zone pour l'enquête.

19h55: Europe 1 annonce une édition spéciale de sa matinale demain matin en direct des Alpes du Sud à partir de 6h du matin avec Thomas Sotto.

19h43: Le 1er septembre 1953, un vol Air France reliant Paris à Saïgon au Vietnam s'était écrasé dans le massif du Pelat à quelques kilomètres à l'est du massif des Trois-Evêchés où s'est abîmé ce matin l'Airbus A320, rappelle le quotidien régional La Provence.
Parti d'Orly, il devait atterrir à Nice. L'accident s'était produit de nuit, vers 23h30 après que l'appareil a heurté le pic du mont Cimet (3020 mètres d'altitude) et avait fait 42 victimes. A son bord, se trouvaient le célèbre violoniste Jacques Thibaud et le compositeur René Herbin.

18h58: La Lufthansa annonce "qu'il s'agit bien d'un accident"
De Barcelone, la vice-présidente de Lufthansa a annoncé que le crash d'un A320 de Germanwings était un «accident».

«A ce stade nous considérons qu'il s'agit d'un accident et tout autre chose relèverait de la spéculation», a déclaré Heike Birlenbach, vice-présidente de la compagnie pour les ventes et services en Europe, lors d'une conférence de presse à Barcelone.

18h41: Selon les sauveteurs, "il faudra au moins une semaine pour rapatrier les corps" (RTL)

18h39: Ségolène Royal arrive sur place

18h28: La porte-parole du gouvernement espagnol indique également qu'une minute de silence aura lieu demain en Espagne, à 12h00

18h26: Soraya Saenz de Santamaria, porte-parole du gouvernement espagnol, indique que l'Espagne décrète un deuil officiel de 3 jours dès ce soir à minuit

17h55: France TV Info diffuse de nouvelles images:


17h51: Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) ouvre une enquête

17h48: François Hollande accueillera Angela Merkel et Mariano Rajoy "sur les lieux de la catastrophe" demain

17h46: Le premier ministre espagnol Mariano Rajoy annonce qu'il sera en France demain sur les lieux du crash

17h44: Bernard Cazeneuve confirme qu'une des deux boîtes noires a été retrouvée

17h43: 82 hommes, 60 femmes et deux bébés, parmi les passagers

17h27: iTélé dévoilé la première vidéo du lieu où l'avion s'est crashé:


17h24: Manuel Valls annonce qu'il suspend pendant 24 h sa campagne pour les départementales

17h07: Christophe Castaner, Député des Alpes-de-Haute-Provence, annonce sur France Info que "l'une des boîtes noires de l'avion a été retrouvée" sans que l'on sache son contenu précis

16h35: Bernard Cazeneuve sur les lieux du drame: "La violence du choc laisse peu d'espoir. Pour l'heure pas de survivant"

16h14: Christophe Castaner, député des Alpes de Haute-Provence, écrit sur Twitter:

16h11: 16 adolescents d'un lycée près de Dusseldorf et deux professeurs qui les accompagnaient, étaient dans l'appareil

16h02: Le gouvernement met en place un numéro vert dédié aux familles des passagers du vol 4U9525 : 0800 00 97 85

15h57: Le parquet de Marseille ouvre une information judiciaire pour "homicide involontaire"

15h53: Bernard Cazeneuve est arrivé sur place

15h51: Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 210 personnels de la gendarmerie, 106 sapeurs-pompiers et une compagnie de CRS sont déployés

15h46: Manuel Valls affirme de son côté qu'il n'y a pas de survivants

"Pour l'instant, il n'y a aucune trace décelée d'une personne ayant survécu au crash" d'un Airbus A320 dans les Alpes, a assuré mardi vers 16H00 à Seyne-les-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence) le général David Galtier, qui dirige la région de gendarmerie Paca.
"Notre seul souci, c'est de retrouver les premières victimes du crash", a poursuivi le général au cours d'un point presse.
 "Malheureusement pour l'instant, a priori, il n'y a aucun survivant", a ajouté, toujours à Seyne-les-Alpes, à une dizaine de kilomètres à vol d'oiseau du lieu où l'avion s'est écrasé, le procureur de la République de Marseille Brice Robin, qui a ouvert une enquête pour homicide involontaire.
"Le premier problème, c'est l'identification des corps", a ajouté M. Robin, soulignant que 10 médecins légistes s'étaient rendus sur place.
"Les difficultés que nous rencontrons, c'est de +geler+ la scène de la catastrophe dans un milieu particulièrement hostile, bientôt sous la neige, sous la pluie", a renchéri le général Galtier. "C'est une scène très difficile d'accès à laquelle on accède uniquement par hélitreuillage, et ensuite il y aura des caravanes à pied", a-t-il encore poursuivi.

15h40: L'avionneur européen Airbus va envoyer une équipe d'experts sur le site de l'accident de l'A320 de Germanwings pour apporter assistance aux enquêteurs de sécurité.
"En ligne avec l'annexe 13 de l'OACI (Organisation de l'aviation civile internationale), une équipe de conseillers techniques va être déployée pour apporter assistance au BEA (bureau d'enquêtes et d'analyse) français chargé de l'enquête" de sécurité, indique Airbus dans un communiqué.

15h38: La Provence rapporte que selon plusieurs sources, des secours auraient aperçu "un corps qui bouge" sur les lieux du crash

15h21: La chute de l'avion a duré 8 minutes, explique le directeur de la compagnie Germanwings

15h17: "A ce stade, aucune hypothèse ne peut être écartée", selon Manuel Valls

15h14: Selon le directeur de la compagnie Germanwings, 67 Allemands étaient à bord

15h11: La perte de  contact avec l'A320 a eu lieu à 10h53 à 6000 pieds environ, explique Germanwings

15h08: "Une équipe de Lufhansa et d'Airbus est en train de se rendre sur le lieu du crash"

15h07: "Les dernières vérifications de l'avion ont été faites hier à Düsseldorf par Lufthansa"

15h04: "Le contact de l'appareil avec les autorités a été rompu à une altitude de 6000 pieds"

15h03: La Germanwings annonce que deux bébés étaient à bord de l'avion

14h55: Le parquet de Marseille est saisi de l'enquête sur le crash

14h49: Le lieu a été bouclé pour le début de l'enquête, rapporte iTélé

14h42: L'équipage de l'avion n'a pas émis de message de détresse, selon les dernières informations. C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclencher l'alerte car il n'avait plus de contact avec l'avion.

14h41: La porte-parole d'Airbus à Hambourg vient d'annoncer l'ouverture d'une enquête technique pour déterminer les causes de l'accident.

14h35: Angela Merkel annonce qu'elle se rendra en France demain

14h28: Météo France annonce pluie et neige sur le secteur où a eu lieu le drame

14h25: Selon le Président du Conseil général des Alpes de Haute-Provence Gilbert Sauvan, auprès des Echos: "L'avion est complètement désintégré . (...) Les plus gros débris sont de la taille d'une voiture"

13h59: Le crash de l'AA320 de Germanwings et ses 150 victimes est la catastrophe aérienne la plus meurtrière en France depuis plus de 30 ans.

13h41: François Hollande annonce que les secours n'arriveront sur place "que dans quelques heures"

Il n'y aurait pas de victimes françaises mais pas de certitudes dans l'immédiat.

Le crash de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings a fait 150 victimes de
nationalités allemande, espagnole, sans doute turque , a déclaré François Hollande, selon lequel il n'y a apparemment pas Français.

13h38: Le roi Felipe VI d'Espagne annonce l'"annulation" de sa visite d'Etat en France

13h29: L'Airbus A320 est tombé dans "une zone enneigée, inaccessible" à des véhicules, a indiqué le secrétaire d'Etat français aux Transports, Alain Vidalies.
"L'avion s'est écrasé dans le massif de l'Estrop. C'est une zone qui est enneigée, inaccessible par des véhicules, mais qui a pu être survolée par des hélicoptères", a déclaré M. Vidalies, précisant que "les conditions météorologiques n'étaient pas spécialement mauvaises" au moment de l'accident et que l'avion n'était pas spécialement ancien.

13h22: Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est dit "consterné" mardi par l'accident dans les Alpes françaises d'un Airbus A320 de la compagnie aérienne allemande Germanwings reliant Barcelone et Düsseldorf avec 148 personnes à bord, la qualifiant de "tragédie".
"Consterné par l'accident aérien dans les Alpes. Une tragédie", a écrit Mariano Rajoy sur son compte Twitter.

"Nous travaillons avec les autorités françaises et allemandes dans l'enquête" sur cet accident auquel aucun des passagers n'a survécu selon les autorités françaises.

13h23:  La compagnie a changé son logo sur les réseaux sociaux pour afficher un logo en noir et blanc

13h22: Angela Merkel "bouleversée" par le crash du vol Germanwings, annule "des rendez-vous"

13h06:  Le patron du groupe aérien allemand Lufthansa, Carsten Spohr, a indiqué mardi via Twitter "ne pas savoir ce qui s'était passé" avec le vol de Germanwings, filiale de Lufthansa, qui s'est écrasé en France avec 148 personnes à bord.
"Nous ne savons pas encore ce qui s'est passé avec le vol 4U 9525", a écrit le patron sur le compte Twitter de la société. "Ma compassion la plus profonde pour les familles et les amis des passagers et de l'équipage (...).

Si nos craintes sont avérées, c'est un jour noir pour Lufthansa. Nous espérons trouver des survivants".
C'est une "terrible nouvelle", a réagi de son côté le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, sur le compte Twitter du ministère. "Nos pensées vont à ceux qui doivent redouter que leurs proches figurent parmi les victimes", a-t-il ajouté.

13h03: Selon Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, un "énorme dispositif" de plusieurs centaines d'hommes avec des moyens locaux et nationaux a été envoyé sur la zone du crash, située à environ 2.000 m d'altitude.

Mais il prévoit une opération longue et difficile, les premiers sauveteurs ayant été déposés par hélicoptère sur les lieux du drame et des renforts étant envoyés par la route.

12h59: Germanwings tiendra une conférence de presse près de l'aéroport Cologne-Bonn à 15H00

12h58: François Hollande a exprimé mardi son soutien à la chancelière Angela Merkel, qu'il a jointe au téléphone après le crash d'un avion de Germanwings en France qui a fait 148 morts, a-t-on appris auprès de l'Elysée.

Le président a "exprimé tout son soutien" à la chancelière, tandis que l'ambassadrice d'Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, se rendra sur les lieux du crash avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, a-t-on précisé de même source.

12h47: Selon le quotidien La Provence, aucune habitation n'aurait été touchée dans la chute de l'avion.

12h42: Le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies annonce "aucun survivant"

12h35: Le point complet de la situation à 12h30

Un Airbus A320 de la filiale low-cost de la compagnie allemande Lufthansa, à bord duquel se trouvaient 148 personnes, s'est écrasé mardi dans les Alpes de Haute-Provence, dans le sud-est de la France, et il n'y aurait aucun survivant.

L'appareil de la compagnie Germanwings assurait une liaison Barcelone-Düsseldorf et s'est déclaré en état de détresse à 10h47 locales, à proximité de Barcelonnette, selon la direction de l'aviation civile.

Un hélicoptère de la gendarmerie a ensuite confirmé le crash de l'appareil, qui transportait 148 personnes dont six membres d'équipage, selon la DGAC.

"Les conditions de l'accident laissent penser qu'il n'y aurait aucun survivant", a déclaré François Hollande dans une allocution.

Le président devait s'entretenir avec la chancelière allemande Angela Merkel et le roi d'Espagne Felipe VI, attendu mardi en visite à Paris.

Des débris ont été retrouvés près de Barcelonnette, a indiqué le ministère de l'Intérieur et le ministre Bernard Cazeneuve se rendait sur place pour coordonner les secours.

"Le ministre de l'Intérieur se rend immédiatement sur place et je viens de demander l'activation de la cellule interministérielle de crise", a déclaré le Premier ministre Manuel Valls.

Le chef du gouvernement s'est également montré pessimiste sur la possibilité de retrouver des survivants.

"Nous ne savons pas les raisons de ce crash, nous craignons évidement que les 142 à 150 passagers et personnels de navigation soient aujourd'hui décédés vu les conditions de ce crash".

"Tout est fait pour se rendre sur place, comprendre ce qui s'est passé et pouvoir accueillir les familles des victimes dans les meilleures conditions", a souligné M. Valls.

D'importants moyens de secours ont été engagés immédiatement, sapeurs-pompiers, gendarmerie, Samu, équipes médicales et moyens militaires, a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

L'appareil s'est écrasé sur la commune de Méolans-Revel, selon Matignon, à la hauteur du massif "des Trois Evêchés", qui culmine à près de 3.000 mètres.

Le groupe Airbus a indiqué n'avoir "aucune information" dans l'immédiat sur les circonstances de la catastrophe.

Le titre du groupe aérien était en tout cas en forte baisse à la Bourse de Paris après l'annonce du crash.

Airbus a dit avoir "ouvert une cellule de crise".

Le dernier crash d'importance en territoire métropolitain est l'accident du Concorde d'Air France le 25 juillet 2000 qui s'était écrasé sur un hôtel juste après son décollage de l'aéroport de Roissy, tuant 113 personnes.

Un A320 de la compagnie Air Inter s'était écrasé le 20 janvier 1992 au mont Sainte-Odile, près de Strasbourg, faisant 87 morts.

12h30: La carcasse de l'avion a été repéré - Pas d'explosion en vol à priori (Europe 1)

Selon les première constatations l'avion volait trop bas et aurait heurté une montagne

12h22: Les contrôleurs aériens renoncent à une grève prévue à partir de mercredi (syndicat)

Le SNCTA, premier syndicat chez les contrôleurs aériens, qui avait déposé un préavis de grève de mercredi à vendredi, a décidé de suspendre son mouvement, en raison de "l'émotion" suscitée par le crash d'un A320 dans les Alpes de Haute-Provence.

12h16: A ce stade, Airbus assure n'avoir "aucune information" sur les circonstances de l'accident

Un Airbus A320 de la compagnie allemande low cost Germanwings s'est écrasé mardi dans la région de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) avec 148 personnes à bord, qui seraient toutes mortes selon les autorités françaises.

"Il y avait 148 personnes à bord, les conditions de l'accident qui ne sont pas encore élucidées laissent penser qu'il n'y aurait aucun survivant", a déclaré François Hollande quelques minutes après l'annonce du crash, jugeant "probable qu'il y ait bon nombre de victimes allemandes".

"L'accident s'est produit dans une zone particulièrement difficile d'accès", a-t-il ajouté en expliquant que les autorités vérifiaient si des habitations ont été touchées. Selon la direction générale de l'aviation civile (DGAC), l'avion, qui reliait Barcelone à Dusseldorf, transportait 142 passagers et six membres d'équipage.

"Le vol s'est déclaré en état de détresse à 10h47 locale, en descente du niveau de vol FL380 à 5.000 pieds, à proximité de Barcelonnette", selon la DGAC.

12h15: Une cellule de crise a été activée

L'avionneur européen Airbus n'était pas en mesure mardi à la mi-journée de faire des commentaires sur l'accident de l'A320 de Germanwings (Lufthansa) survenu dans la matinée dans le sud de la France.
"Nous ne pouvons faire aucun commentaire pour le moment.

Nous n'avons aucune information sur les circonstances de l'accident", a déclaré à l'AFP un porte-parole d'Airbus, précisant simplement "avoir ouvert une cellule de crise".

12h07: François Hollande: "Dans l'attente, c'est la solidarité qui doit être notre premier sentiment"

12h02: François Hollande déclare que "les conditions de l'accident laissent penser qu'il n'y aurait aucun survivant"

François Hollande a déclaré mardi que les conditions du crash d'un Airbus dans les Alpes françaises "laissent penser qu'il n'y aurait aucun survivant" parmi les 148 personnes à bord.
Lors d'une brève déclaration à l'Elysée, le chef de l'Etat a déclaré: "Les conditions de l'accident, qui ne sont pas encore élucidées, laissent penser qu'il n'y aurait aucun survivant", lors "de ce drame qui s'est produit en France", près de Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence).

11h57: L'avion s'est déclaré en état de détresse à 10h47

11h51: Manuel Valls annonce que le Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rend sur place.

11h50: Des débris retrouvés près de Barcelonnette,; annonce le ministère de l'Intérieur

11h45: 148 personnes dont 6 membres d'équipage à bord de l'avion (officiel)

11h39: Selon un communiqué de l'aviation civile, il y avait 142 passagers à bord et 6 membres d'équipage

11h35: Europe 1 rapporte que les premiers débris viennent d'être retrouvés. La capacité théorique de cet avion : 174 places

11h33: Cet avion de ligne de la compagnie Germanwings effectuait la liaison entre Barcelone, en Espagne, et Dusseldorf, en Allemagne. Il a disparu des radars dans les Alpes-de-Hautes-Provence.

11h28: Un Airbus A320 s'est écrasé dans la région de Digne, rapporte Europe 1

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de axl59
29/mars/2015 - 19h51
tobian a écrit :

"Pour l'amour de Dieu", "cette foutue porte" voire "cette putain de porte" sont des expressions typiquement américaines. .Les pilotes allemands sont imprégnés de culture américaine?

l’anglais étant une langue germanique, il est plutôt normal de retrouver des concordances dans les expressions.

Portrait de Bacchusss
29/mars/2015 - 14h37
rustique a écrit :

Inaptitude au vol.ce tare n aurais pas du voler .l entreprise et la famille sont responsables.

Exacte, il était complètement ravagé. La compagnie aérienne est pleinement responsable.

Portrait de david08
29/mars/2015 - 12h39

Franchement vous êtes chiant les complotistes FN.Admettons que votre propagande soit exacte. Ce serait plus grave un suicidaire musulman qu'un suicidaire catholique, juif, ou athée? Premièrement: Dans les pays africains, il y a un faible taux de suicide, contrairement aux sociétés occidentales (la conception de la vie y est différente, sauf chez quelques illuminés bien sûr).Deuxièmement: C'est quoi le rapport avec Marine Le Pen? Elle va faire constuire des murs de 15.000 m au dessus des frontières pour empêcher aux avions de faire le trajet Espagne-Allemagne? Si elle était au pouvoir, elle serait descendu du ciel tel Superman pour arrêter avec ses gros bras l'avion? Sérieusement, vous êtes chiants à voir tout le temps des complots partout. Avant, les sondages étaient bidons. Aujourd'hui on s'est rendu compte que les sondages s'étaient trompés en donnant trop de % au FN, c'est quoi votre énième théorie?

Portrait de quiditmieux
29/mars/2015 - 11h25 - depuis l'application mobile

D'accord avec Désir Noir. Franchement, on peut se passer des détails au moins par respect pour les familles...

Portrait de desir soir
29/mars/2015 - 11h06
Revenge4 a écrit :

jje pense que les familles ont autre choses a faire que d'ecouter les medias

Que du contraire, elles sont devant leur poste pour prendre conscience de l'énorme réalité qui s'abat sur eux. Lors d'une interview, certains membres d'une famille  étaient choqués de certains termes employés....

Portrait de desir soir
29/mars/2015 - 10h45

Je serai parent d'une des victimes je serai dans un état inimaginable de lire ces scènes de cris. Et j'imaginerai plein de choses sur leur douleur dans leurs derniers instants de vie. Peut-on sans arrêt nous servir cette soupe de scoops sans aucune considération humaine, sans aucune attention à la souffrance des autres,,????

Portrait de Verite
29/mars/2015 - 09h32 - depuis l'application mobile
pantxika64 a écrit :

Je suis scandalisée de voir la tête de cet assassin sur toutes les unes de journaux mais en plus, les explications de ce qui s'est passé dans l'avion.... et surtout d'expliquer les cris des personnes à bord.

Familles, dormez tranquille, imaginez les derniers moments de vos enfants, proches ou amis, grâce aux médias.

Honte à TOUS les médfias

Je suis assez d'accord avec vous. J'aurais préféré que les articles rendent plus hommage aux victimes plutôt que de mettre en avant ce meurtrier avec sa tète sur quasi toutes les Unes et bien souriant en plus. C'est un manque de respect pour ces pauvres victimes et leurs familles qui vivront dans la douleur toute leur vie...

Portrait de Macgyver41
29/mars/2015 - 06h59 - depuis l'application mobile

A l'arrivée je sens bien qu'on va nous prendre pour des billes en ayant sali la mémoire du copilote et de sa famille pour rien si ça se trouve.Un appareil mal entretenu avec une cabine endommagé avant le crash bloquant la porte de la cabine et un copilote déjà mort dans cette même cabine,une thèse qu'il ne faut pas exclure trop vite.

Portrait de legaulois2009
28/mars/2015 - 19h09

les journaux suisse, anglais disent qu'il s’était convertie a l'islam mais aucun journaux n'en parle en France censure du gouvernement?

Portrait de rubrique pipole
28/mars/2015 - 18h38
sam94 a écrit :

Compte tenu des éléments de l'enquête connus à ce jour, vous pensez  vraiment à la piste Djihadiste ou est-ce la piste que vous préféreriez ?

Je crois qu'il est vraiment contrarié^^

Tu te rends pas compte toi, c'est frustrant quand même, il ne peut même pas se défouler sur Hollande en le rendant responsable de la dépression d'Andrea Lubitz smiley

Portrait de cueillette37
28/mars/2015 - 17h19

haro sur le baudet !

Portrait de rubrique pipole
28/mars/2015 - 15h01
viva1 a écrit :

 Le media allemand PI-News, sous la plume du journaliste Michael Mannheimer, affirme que Andreas Lubitz s’était converti à l’islam durant sa dépression. Fréquentant une jeune femme qui pourrait être d’extraction musulmane, le copilote allemand aurait fréquenté une mosquée radicale de Brême liée à l’Etat Islamique. Celle-ci a subi un raid des forces antiterroristes allemandes en décembre 2014 (source). La police allemande aurait trouvé au domicile du copilote un élément “de grande importance” qui ne serait pas une lettre de suicide.

Lol!! Pi-news= "Politically incorrect", ça doit être l'équivalent du Gorafi chez nous smiley

Portrait de tonnyo8
28/mars/2015 - 12h49

+1000!!!

Comme d'hab. j'ai envie de te dire, y'en a qui y arrive mais seulement lorsque cela va dans leur sens et contre ceux qu'ils n'aiment pas..Suis étonné de pas avoir lu "ce connard de dépressif qui pourrit la vie des autres, les dépressifs sont des cons, faut tous les enfermer, les dépressifs c'est comme les terroristes, ils deviennent bon lorsqu'ils sont mort! " Pourquoi? sans doute parce que vous en connaissez personnellement contrairement aux terroristes mais au final c'est le même résultat, c'est juste plus dur d’être intolérant avec ces gens là qu'avec les arabes hein!

Essayons de lui trouver des similitudes avec les musulmans terroristes, ou une arrière arrière grand mère qui vit en Afrique du nord, ou une attirance pour le couscous, comme ça vous pourrez le ranger dans la bonne case et l'insulter copieusement. Alors que c'est juste 1 connard de blanc avec une case en moins comme vous en croisez tous les jours! Y'a plus de connard de blanc en France ou en Allemagne que de terroriste. Voyez le pour ce qu'il est, c'est un assassin dépressif et tout les meurtriers ne sont pas des extrémistes terroristes..

Portrait de rubrique pipole
28/mars/2015 - 12h31
harry1 a écrit :
Vouloir être célèbre comme Merah , Koulibally ou autres ! Donc c'est un acte volontaire de tuer des centaines de personnes , et non un suicide simple ! C'est un kamikaze , donc un attentat ! Ce n'est pas la peine de se raconter des salades !

On peut toujours jouer sur les mots, le problème, c'est l'amalgame anti-musulman qui est fait dés qu'on parle d'attentat.

 

 

Sur le site de Libération, on peut lire que selon le chercheur François-Bernard Huyghe, pour parler d'attentat, le facteur idéologique est primordial: «une idéologie, c’est un ensemble d’idées qui expliquent le monde et s’opposent frontalement à une autre. Les terroristes veulent tuer une idée en tuant au nom d’une autre idée.

«Statistiquement, les attentats jihadistes ou commis au nom de l’islam sont minoritaires dans le nombre d’attentats recensés sur les dernières décennies», rappelle d’entrée le chercheur, qui ajoute qu’on compte en France «bien plus d’attentats de nationalistes corses que de jihadistes, même si ces derniers sont souvent bien plus sanglants».

 

 

Andreas que je rebaptiserai "Lubie" , n'avait aucune revendication, sauf peut-être celle de devenir célèbre... Dans son cas, c'est du meurtre de masse commis par un cinglé. Peut-être que c'était son destin,quand j'entends les infos, j'ai toujours l'impression qu'on nous dit qu'il est né à Monte-à-bord smiley

 

Portrait de zig et puce
28/mars/2015 - 12h31
izza a écrit :

Bien sûr qu'il pouvait savoir , il lui a peut-être tout simplement demandé d'aller lui chercher un café ou autre chose pour l'occuper et qu'il s'absente . Quand on veut faire diversion c'est facile , d'ailleurs tout le monde dit que le pilote est allé aux toilettes, pourquoi affirmer cela? C'est probablement le jeune qui a prétexté avoir besoin de quelque chose et les malades mentaux au contraire sont loin d'être bêtes, ils sont machiavéliques, pervers et menteurs . Pour moi, tout était planifié dans une sorte de délire malgré tout

Oui et cela aurait pu être au dessus d'une ville (il passe entre Toulon et Marseille) , il en tue 150 , qu'il en tue encore plus en se crashant sur de la population au sol , pas sur que cela l'aurait empêché  de faire son geste sans nom

Portrait de harry1
28/mars/2015 - 11h10 - depuis l'application mobile

Vouloir être célèbre comme Merah , Koulibally ou autres ! Donc c'est un acte volontaire de tuer des centaines de personnes , et non un suicide simple ! C'est un kamikaze , donc un attentat ! Ce n'est pas la peine de se raconter des salades !

Portrait de rubrique pipole
28/mars/2015 - 10h11
sam94 a écrit :

Quand on connait l'état d'esprit des médecins, ils refusent le tiers payant car cela donne trop de travail administratif !!! 

Ce n'est plus une question d'état d'esprit là, c'est totalement irréaliste. Comment feraient les médecins pour connaitre les adresses auxquelles envoyer les arrêts maladie??? Perso je serais bien incapable de savoir où envoyer un arrêt maladie pour mon mari. Et en cas d'employeurs multiples, ils envoient en combien d'exemplaires? 

Les yakafaukon sont toujours très inventifs...

Portrait de LaureAnne75
28/mars/2015 - 09h43

Andréas Lubitz n'a pas agi pour motif de terrrisme ni par dépression

non

c'était juste un TROLL qui voulait entrer dans le Livre des Records

reste plus qu'à attendre celui qui battra son record

ça fait peur

...

à suivre

Portrait de izza
28/mars/2015 - 08h55
sam94 a écrit :

Quand on connait l'état d'esprit des médecins, ils refusent le tiers payant car cela donne trop de travail administratif !!! 

Oui, le mien fait même quasiment les 35 h voir moins , expédie les gens et ne prend pas de secrétaire qui pourrait tout à fait faire le boulot administratif . Il faudrait voir comment ça se passe ailleurs . En tout cas, je suis dans l'administration et celui qui vient bosser avec un arrêt de travail , il aurait une médaille

Portrait de izza
28/mars/2015 - 07h40
here a écrit :

les arrêts de travail devraient être envoyer par les médécins directement à l'employeur et à la sécurité sociale (pour els pays où elle existe biensûr), comme ça, l'employeur refuse le salarié et est ainsi couvert

Très bonne remarque , je n'y avais même pas pensé !

Portrait de izza
28/mars/2015 - 07h38
Goodbye Vietnam a écrit :
Bien évidement qu'il connaissait par expérience le moment ou le pilote serait susceptible de quitter le cockpit : quand l'avion a atteint son altitude de croisière et va voler tout droit pendant un long moment.

tout à fait d'accord, après 30 mns environ , il y a une sorte de vitesse de croisière et de relâchement pour tout le monde puisque le vol ne nécessite plus autant d'attention . Et je persiste à dire que le pilote est peut-être  sorti à la demande du co-pilote sous un prétexte quelconque et comme souvent ils ne se connaissent pas, il ne s'est pas méfié. ILs disaient hier à la télé que les bînomes se connaissent rarement surtout que sur les compagnies low-cost il doit y avoir un besoin énorme de personnel , de rotations , quand on voit la vitesse à laquelle les avions arrivent,repartent etc.. .dans les aéroports c'est un ballet incessant

Portrait de izza
28/mars/2015 - 07h33
Amzer a écrit :

C'est aussi la question que je me pose, il ne pouvait pas savoir a quel moment son co-équipier  allait s'absenter et finalement heureusement que c'était pas au dessus d'une ville, j'ose même pas imaginer les nombres de victimes en plus !!

Bien sûr qu'il pouvait savoir , il lui a peut-être tout simplement demandé d'aller lui chercher un café ou autre chose pour l'occuper et qu'il s'absente . Quand on veut faire diversion c'est facile , d'ailleurs tout le monde dit que le pilote est allé aux toilettes, pourquoi affirmer cela? C'est probablement le jeune qui a prétexté avoir besoin de quelque chose et les malades mentaux au contraire sont loin d'être bêtes, ils sont machiavéliques, pervers et menteurs . Pour moi, tout était planifié dans une sorte de délire malgré tout

Portrait de LaureAnne75
27/mars/2015 - 21h58

 

Tunis: 2 hommes tuent 22 personnes...terrifiant

 

....

 

crash Airbus: un homme seul tue 149 personnes...hallucinant!

 

 

...

 

bon, c'est vrai, ça c'est l'école allemande, on est sur une autre planète, là

 

Portrait de brimbelle
27/mars/2015 - 21h45
Celtill a écrit :

Travailler en arrêt de travail.......ben au moins ça n'arrivera pas en France 0:)

Je vais vous contredire ; lorsque l'on est en phase maniaque de troubles bipolaires, il est possible de vouloir travailler en dépit d'un arrêt de travail. On se sent invincible et tout puissant. Je vous accorde que ce n'est pas fréquent mais je peux en témoigner.

Portrait de Verite
27/mars/2015 - 21h13 - depuis l'application mobile

C'est un suicide assassin...

Portrait de bana
27/mars/2015 - 18h16
djceline13 a écrit :

Quel hypocrisie des medias et de certains sur ce site entre autre, si ce co-pilote avait un prenom de type arabe, quand bien il aurait voulu aussi ce suicider, on aurait tout de suite qualifié cette tragédie d'attentat terroriste sans aucune enquête, c'est fou quand même. Alors que pour andrea non c'est un suicide, on en oublie presque qu'il a conduit avec lui 149 innocents. Et c'est la meme chose quand un lycéen dans un campus des states s'en prend à tout un lycee et retourne l'arme contre lui ou est abattu, la aussi pas d'attentat c'est un psychopathe ou depressif blablabla.......  comme je dis tjs les fous n'ont pas d'ethnies ou de religions ils sont juste fou en deplaise aux fashos.

mais c'est exactement ce à quoi j'ai pensé. si le type avait été un peu typé et musulman de surcroît alors là l'apothéose...

Portrait de GneéHeé
27/mars/2015 - 18h09
Celtill a écrit :

Travailler en arrêt de travail.......ben au moins ça n'arrivera pas en France 0:)

on ne voit pas pourquoi ça  arriverait  !   Les gens comprennent en général les deux mots  arrêt et travail  

et celui qui n'en veut pas.. ne l'accepte pas  ou ne le fait pas parvenir à la sécu 

 

à moins que cette brillante réflexion soit une occasion de plus pour vous de cracher sur votre pays  ... 

Portrait de legaulois2009
27/mars/2015 - 18h01

certain média anglais disent qu'il se serait converti resemant a l'islam, bizarre aucun média français n'y fait allusion

Portrait de rubrique pipole
27/mars/2015 - 16h50
here a écrit :

les arrêts de travail devraient être envoyer par les médécins directement à l'employeur et à la sécurité sociale (pour els pays où elle existe biensûr), comme ça, l'employeur refuse le salarié et est ainsi couvert

Heuuuu, ça m'étonnerait que ce genre de proposition fasse l'unanimité chez les médecins... Tu imagines le travail sup que ça représente?

Portrait de Tiennoux
27/mars/2015 - 16h32 - depuis l'application mobile

En tous cas, un beau psychopathe qui doit être content que l'on parle lui, pour les compagnies il y aura maintenant un après Andreas Lubitz, d ailleurs c est déjà le cas. Je vois bien le sujet pour être traité dans un film ou livre. Personne le connaissait et maintenant le monde entier le connaît, pas mieux qu'un crash pour cela. Ca va faire jaser les psy, ils sont invités sur tous les plateaux, les sujets ne manquent pas....en tous cas par respect aux victimes, maintenant je coupe des qu on parle du sujet, trop d'honneur pour ce psychopathe.
Encore une fois toutes mes condoléances aux proches des victimes.