20/03/2015 13:25

Chine: Les PlayStations enfin commercialisées

Le japonais Sony a commencé vendredi à commercialiser ses consoles PlayStation en Chine, emboîtant le pas à Microsoft, mais ses titres les plus emblématiques comme "Grand Theft Auto" et "Call of Duty" n'étaient pas disponibles, au grand dam des joueurs chinois.

Devant un magasin Sony du centre de Shanghai, une cinquantaine de clients faisaient la queue vendredi matin, entrant par petits groupes pour acquérir la PlayStation 4 --dernier modèle en date-- ou la console mobile PlayStation Vita, jusque là interdites de vente dans le pays.

"C'est vraiment excitant de pouvoir les trouver en Chine à présent!", s'est exclamé Gu Chunhua, un jeune ingénieur. Mais "c'est plutôt embarrassant de voir aussi peu de jeux en rayons, du fait des autorités de censure", a-t-il soupiré.

Les prix plus élevés qu'à l'étranger --2.899 yuans (440 euros) pour la PS4, et 1.299 yuans (198 euros) pour la PS Vita-- ne semblaient pas dissuader ces clients, mais en revanche, l'offre de titres proposés suscitait de très vives déceptions.

Seulement quatre jeux de PS4 étaient disponibles dans la boutique-amiral de Sony à Shanghai: "Dynasty Warriors 8" (aventure-fantasy), "Trials Fusion" (courses de moto), et les titres jeunesse "Knack" et "Rayman Legends".

Pékin avait totalement suspendu en l'an 2000 les ventes de consoles de jeux vidéo en raison de supposés effets négatifs sur la jeunesse, mais celles-ci restaient facilement accessibles au marché noir.

Le gouvernement avait formellement levé l'interdiction début 2014, autorisant les groupes étrangers établis dans la zone franche de Shanghai à vendre via ce territoire leurs produits dans le pays.

Le géant américain de l'électronique Microsoft avait commencé à écouler sa console XBox One en Chine en septembre dernier.

Initialement prévu pour la mi-janvier, le lancement des consoles Sony avait quant à lui été retardé de deux mois sans explication.

En revanche, les jeux vidéo doivent passer par l'épreuve de la censure tatillonne des autorités culturelles, promptes à bannir tous titres jugés obscènes, violents ou politiquement sensibles.

De l'avis des analystes, sans une offre de titre élargie, le développement du secteur pourrait s'en trouver handicapé.

"C'est la perspective d'accéder à un large éventail de jeux de qualité qui pousse les ventes de consoles. Pour le joueur moyen, accéder aux titres les plus célèbres adaptés en mandarin sera une nécessité vitale", insiste Jack Chuang, du cabinet OC&C Strategy Consultants.

Selon Microsoft, près d'un demi-milliard de Chinois jouent déjà à des jeux vidéo sur PC, appareil mobile ou sur internet.

Mais les experts doutent des capacités des fabricants de consoles à imposer des produits coûteux à des consommateurs au budget limité et habitués à jouer en dépensant peu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions