24/02/2015 12:57

Grande-Bretagne: Un député piégé par des journalistes renonce à se présenter à sa réélection

Le député conservateur Malcolm Rifkind a annoncé mardi qu'il démissionnait de la présidence de la commission parlementaire chargée de la sécurité et qu'il renonçait à se représenter à son siège de député, après avoir été accusé de monnayer son influence.

Une enquête rendue publique dimanche et menée par des journalistes du quotidien Daily Telegraph et de la chaîne de télévision Channel 4 qui se sont fait passer pour des hommes d'affaires représentant une entreprise chinoise a également mis en cause le député du Labour (principal parti d'opposition) Jack Straw.

Selon les journalistes, M. Straw a offert d'user de son influence contre une rétribution de 5.000 livres (6.800 euros) par jour. M. Rifkind a pour sa part proposé de permettre un "accès utile" à tout ambassadeur du Royaume-Uni dans le monde, selon ces reporters qui se sont fait passer pour des hommes d'affaires et étaient équipés d'une caméra cachée.

Les deux ex-ministres ont fermement nié avoir eu un comportement inapproprié. "Rien dans la controverse actuelle à laquelle je suis associé n'est lié à mon travail en tant que président de la commission parlementaire chargée de la sécurité", qui supervise les services de renseignements britanniques, a estimé Malcolm Rifkind dans un communiqué. "Néanmoins, j'ai informé aujourd'hui mes collègues que, si je reste membre de la commission, je vais démissionner de la présidence", a-t-il ajouté. Malcolm Rifkind, élu député pour la première fois en 1974, a également indiqué qu'il ne serait pas candidat à sa réélection aux législatives du 7 mai. "Je suis parvenu à la conclusion qu'il serait préférable, pour mettre un terme à l'incertitude (...) de démissionner à la fin de la mandature parlementaire", a-t-il dit. Le Parlement britannique sera dissout le 30 mars.

M. Rifkind a également été exclu dès lundi du groupe parlementaire conservateur en attendant la tenue d'une commission disciplinaire au sein du parti. M. Straw a annoncé dès dimanche soir qu'il s'excluait de lui-même du groupe parlementaire travailliste. Interrogé par la radio BBC 4 lundi, M. Rifkind a nié avoir commis tout méfait, affirmant que de telles activités sont jugées "acceptables" par le Parlement.

"Tous vos auditeurs peuvent aller sur internet consulter le registre des activités privées des députés. Ils peuvent voir chaque centime que je gagne, combien de temps il me faut pour gagner cet argent et ce que je fais en échange", a assuré M. Rifkind, qui a été ministre de la Défense et ministre des Affaires étrangères du gouvernement de John Major.

Ailleurs sur le web

Vos réactions