06/02/2015 13:59

Deux journalistes de Mediapart affirment avoir été agressés par des proches de Marine Le Pen

Le 30 janvier dernier, Marine Turchi et Karl Laske, deux journalistes de Mediapart, auraient été agressés par des proches de Marine Le Pen, comme le rapporte Edwy Plenel.

En milieu d'après-midi, ils se rendent au siège des sociétés d'Axel Loustau, le trésorier de "Jeanne", dans le 16ème arrondissement de Paris, alors qu'ils enquêtent sur le micro-parti personnel de la présidente du FN.

Les deux journalistes laissent leurs cartes de visite après qu'on leur ait annoncé que les dirigeants n'étaient pas présents sur place, avant de prendre le métro le plus proche, porte de Saint-Cloud.

"C’est en arrivant sur la place qu’ils sont soudain entourés et admonestés par un groupe de quatre à cinq personnes, parmi lesquelles Axel Loustau", explique le co-fondateur de Mediapart sur son blog.

L'un des membres du groupe, Olivier Duguet, se précipite sur les deux journalistes, et lance à Marine Turchi : "Je vais te tuer !… Je vais te retrouver !… Je vais t’attendre en bas de chez toi !…".

Les deux journalistes rentrent alors à l'intérieur d'une brasserie. Plus tard, Axel Loustau expliquera : "Il faut nous comprendre, on est harcelés à cause de vos articles… Et mon ami est un peu nerveux…".

Marine Turchi et Karl Laske ont fait une déposition au commissariat du 11ème arrondissement de Paris, qui est remontée comme un signalement au parquet de Paris.

"Dans l’attente de l’enquête préliminaire qu’il ne manquera pas de diligenter, Mediapart et ses journalistes étudient les suites judiciaires à donner", explique Edwy Plenel.

Et d'ajouter : "Solidaire de ses journalistes, Mediapart demande solennellement à Marine Le Pen de condamner sans ambiguïté aucune ces agissements et, dans le même mouvement, de lever l’interdit professionnel qu’elle a énoncé envers notre journal".

De son côté, la Société des journalistes de Mediapart a condamné l'agression des deux journalistes.

"Des menaces de mort ont été proférées. C'est inadmissible. Cela s'ajoute à l'exclusion systématique par le Front national de nos journalistes de ses événements politiques et militants", précise la SDJ qui "en appelle à la vigilance démocratique face à de telles atteintes aux libertés publiques".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de coquelicot1969
7/février/2015 - 10h34
DAN12 a écrit :

Tous ceux qui pensent que Mediapart dis la vérité peuvent aller sur le site Fdesouche , pour écouter l'enregistrement qui prouve le contraire.
Après ça les gauchistes prenez une tisane et allez au lit.

 

Si vous allez vous informer sur FdeSouche, pas étonnant que vous voyiez du gauchiste partout. Et pour la météo vous allez consulter Minute ?

 

Portrait de coquelicot1969
6/février/2015 - 20h15

Ils ont tant de choses à cacher au micro-parti de Marine Le Pen, domicilié dans le XVIème arrondissement ? Ils n' ont pas encore pris le pouvoir au niveau national mais ça les démange déjà de faire taire les journalistes qui ne partagent pas leurs idées .. Voilà qui ne donne pas envie de voter pour ce parti seulement dédiabolisé de façade, dés qu' on gratte un peu ça sent pas bon !

Portrait de toupiedede
6/février/2015 - 19h17

mediapart sont des menteur je viens d entendre un enregistrement ou le journaliste de mediapart avoue que plenel a mentis

 

Portrait de T Diddy
6/février/2015 - 17h44

quand on parle de la dictature UMPS , c'est  pas des acte de  dictature d'agresser des gens pars qu'ils font leurs travailles ou qu'ils ne pense pas comme vous , la vrais dictature c'est quand on veut empêché  la liberté de penser ou d’expression comme le FN le fait 

Portrait de T Diddy
6/février/2015 - 17h35

donc le FN peut tout se permettre , il faut les laisser faire pars-que d'autre fond des conneries aussi , décidément t'es toujours a coté de la plaque

Portrait de harry1
6/février/2015 - 15h13 - depuis l'application mobile

Quoi ? Les journalistes de Mediapart habitent dans le 16 eme ? Mdr !!!