17/01/2015 10:47

Charlie Hebdo: Washington condamne les violences dans le monde musulman

Les Etats-Unis ont condamné vendredi les violences qui ont émaillé des manifestations dans des pays musulmans contre l'hebdomadaire français Charlie Hebdo, réaffirmant le droit "universel" de la presse à publier librement tous types d'informations, y compris des caricatures. "Nous exhortons tout le monde à s'abstenir de toute violence, à faire preuve de retenue et à respecter l'Etat de droit", a commenté un porte-parole du département d'Etat, Jeffrey Rathke, interrogé sur les violences au Pakistan et au Niger visant notamment des intérêts français.

"Aucune acte journalistique légitime, aussi insultant soit-il aux yeux de certains, ne justifie un acte de violence", a argumenté le responsable américain, conformément à la position des Etats-Unis prise depuis l'attentat qui a frappé le 7 janvier l'hebdomadaire satirique français. La liberté d'expression est un droit absolu aux Etats-Unis, mais la satire religieuse y est quasiment taboue. "Les médias publient souvent des informations censées provoquer un débat. Nous pouvons ne pas être toujours d'accord avec une opinion en particulier ou avec tous les contenus, mais le droit de publier une information est fondamental et universel", a expliqué le responsable américain.

Des milliers de personnes ont manifesté dans l'ensemble du monde musulman après la prière du vendredi contre la publication par Charlie Hebdo d'un dessin représentant le prophète Mahomet, des rassemblements marqués par des violences à Karachi (sud du Pakistan), où un photographe de l'AFP a été grièvement blessé, et au Niger où un centre culturel français a été incendié.

"Notre conception de la liberté d'expression et de la presse est claire", a insisté M. Rathke. Washington n'a pas toujours été aussi favorable aux caricatures de Charlie Hebdo. En 2012, les Etats-Unis avaient critiqué une décision de la justice française autorisant l'hebdomadaire satirique à publier des dessins controversés, de peur que cela n'enflamme le monde musulman.

Ailleurs sur le web

Vos réactions