21/12/2014 17:29

Le cofondateur d'Apple, sceptique sur les "montres intelligentes" et les lunettes Google

Steve Wozniak, cofondateur d'Apple, n'est pas convaincu par les "smartwatch" (montres intelligentes) et pense que les lunettes Google sont vouées à l'échec, dans une interview vendredi à l'Australian Financial Review.

L'Américain, qui a fondé Apple avec Steve Jobs, décédé en 2011, a également déclaré qu'il ne fallait pas croire que le groupe californien serait toujours précurseur dans le domaine des nouvelles technologies.

Parti d'Apple en 1987, Steve Wozniak, qui a l'intention de s'installer en Australie où vit l'un de ses fils, a également salué le choix de l'actuel PDG d'Apple, Tim Cook, de rompre avec le dogme de Jobs, en autorisant la fabrication d'iPhones dotés d'un grand écran.

"J'admire vraiment Tim Cook et le fait qu'il ait mis un terme au dogme de Steve Jobs, selon lequel il ne fallait avoir que des petits téléphones", a-t-il déclaré.

A ses débuts, "l'iPhone a connu le succès parce que c'était un grand téléphone mais les téléphones concurrents sont devenus plus grands encore et malgré cela les gens d'Apple ont continué à dire +on a raison+. C'est comme ça que la culture d'entreprise s'impose au détriment du développement (...). Je pense que cela venait peut-être du fait que Steve Jobs ne voulait pas que quelqu'un dise que quelque chose qu'il n'avait pas créé lui-même était mieux", a-t-il ajouté.

Steve Wozniak a également confié avoir acheté toutes les dernières nouveautés technologiques de différentes marques pour se forger sa propre opinion sur ce qui marche ou pas.

Il a à ce propos mis en garde les observateurs de l'industrie des technologies à ne pas s'attendre à ce que Apple soit toujours à l'avant-garde des innovations technologiques.

"Tout le monde s'attend à ce qu'Apple sorte en nombre ces nouveaux types de produits parce que c'est ce qu'il faisait par le passé, mais les idées (créatrices) ne surgissent pas très souvent", a-t-il dit.

Steve Wozniak s'est par ailleurs montré sceptique à l'égard des montres intelligentes dont personne, selon lui, n'a encore démontré la réelle utilité.

"J'en ai acheté quelques unes dès leur sortie, y compris celle de Samsung et c'était franchement décevant", a-t-il affirmé, se montrant par ailleurs pessimiste sur l'avenir des lunettes Google. Ces lunettes permettent d'avoir accès à internet via un minuscule écran, fixé à une monture de lunettes.

"A mon avis, c'est un super produit mais qui ne va pas marcher, comme beaucoup d'autres qui n'ont pas non plus réussi" en raison de l'écart existant entre "les performances et le prix", selon lui.

Les lunettes Google sont vendues depuis mai aux Etats-Unis, au prix de 1.500 USD (1.221 euros).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de citoyencitizen
21/décembre/2014 - 23h23

jalousie envie jaloux envieux c'est plus de sa génération 

Portrait de Macgyver41
21/décembre/2014 - 22h42 - depuis l'application mobile

Les montres smartphones sont voués à l'échec tant qu'elles sont reliées obligatoirement à un portable,le jour où la montre deviendra le smartphone pas sur qu'elle reste un échec.
Steve jobs n'avait pas tort les gros écrans d'iPhone c'est peut être sympa pour ceux qui se donne des grands airs :en attendant un téléphone ou un smartphone c'est censé rentre dans une poche de chemise,sinon quel intérêt ?