07/11/2014 07:11

Revue de presse: Pour les éditorialistes, François Hollande a raté "une fois de plus" son rendez-vous avec les Français

Le face à face télévisé de François Hollande avec des Français, sans précédent depuis son élection à l'Elysée, n'a pas convaincu la presse, qui critique autant la forme que le fond de l'émission de TF1.

"Encore raté !" tranche Le Figaro de vendredi à la Une. "Il n'avait pas grand chose à dire, mais il l'a dit longuement", cingle Paul-Henri du Limbert dans le quotidien de droite, qui n'est pas le seul à émettre un jugement négatif.Thierry Borsa, dans Le Parisien, a vu "une démonstration inquiétante de la difficulté de François Hollande de trouver pour la seconde partie de son quinquennat l'élan, la volonté, la force de rassurer des Français qui, au lendemain de son intervention, ont toujours autant de raisons de douter".

Sur le fond du propos présidentiel, "François Hollande a affronté le vent contraire avec véhémence et annoncé - avec une certaine honnêteté - que les efforts demandés paieraient... dans dix ans", commente avec bienveillance Laurent Joffrin dans Libération, ajoutant toutefois : "Ce qui a manqué ? Parler à la gauche".

"En confirmant sa politique de rigueur, il entretient la déception à gauche sans apaiser l'incrédulité à droite", analyse Michel Urvoy dans Ouest-France.

Sur la forme prise par le dialogue présidentiel avec quatre Français, Bruno Dive écrit dans Sud-Ouest que "l'émission d'hier a successivement transformé François Hollande en conseiller de Pôle Emploi, en guichetier d'aide aux entreprises, et finalement en député de base, un député dont la permanence aurait été le studio de TF1, et qui se voyait sommé de consoler, de rassurer, d'aider ses compatriotes dans la détresse ou le désarroi".

Ce qui fait dire à Nicolas Beytout dans L'Opinion, qu'"on nous promettait un grand rendez-vous politique à la mi-temps du quinquennat, nous avons eu une consultation de sous-préfecture".

"Le contraste était saisissant entre l'ode présidentielle à une France qui bouge, qui invente, qui réussit, et la réalité de ces quatre Français pour qui la crise est bien concrète, quotidienne", commente Jean-Marcel Bouguereau dans La République des Pyrénées.

"Au moins cette opération de communication, l'aura-t-elle rapproché de ses lointains administrés le temps d'une soirée. La proximité se substitue à la légitimité", tacle La Nouvelle République du Centre Ouest sous la plume de Denis Daumin.

Raymond Couraud, de L'Alsace, constate que "le président a surtout tenu à être compatissant, histoire d'effacer l'anecdote ravageuse des +sans dents +".

"Le chef de l'Etat en a été vite réduit à assurer le service après-vente de sa politique et de ses pannes là où l'on attendait un visionnaire qui montre - enfin - le cap", renchérit Patrice Chabanet du Journal de la Haute-Marne.

ReeeeeCe que Jean-Louis Hervois résume d'une phrase assassine dans La Charente libre : "Personne ne sait où tout ça nous mène, pas même lui".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
21/novembre/2014 - 04h04
jarod26 a écrit :

l'interview du début sur sa vie intime franchement ... smiley

C'était inutile

Portrait de DarkAngel
21/novembre/2014 - 04h04
Caramella a écrit :

Pour entendre quoi !! Rien

C'est comme tous les autres

Portrait de DarkAngel
21/novembre/2014 - 04h04

On ne compte plus ses râtés

Portrait de piedsdansleplat
7/novembre/2014 - 08h14

Bien sûr Mr Hollande sera encensé par ses fidèles (pas tous) mais vilipendé par TOUS ses détracteurs.

Par contre sur la forme Messieurs les présentateurs Gilles BOULEAU hier soir, (mais PUJADAS aussi) arrêtez de vous mêler des dialogues entre vos invités extérieurs et le débatteur politique dont c'est l'émission. Hier soir pourquoi couper en permanence Yves CALVI, très bon journaliste, meilleur en tout cas que Gilles Bouleau.

Portrait de POKEMON69
7/novembre/2014 - 08h06
loulou pour tous a écrit :

Ah oui c est vrai vite enfoncez le éncore éncore éncore !!!

Franchement si il n y a rien de nouveau hier sa prestation etait tres correct .. Il etait combatif a l aisé à bien repondu au invités et journalistes dont certains ne lui ont pas fait de cadeau .. Bonne prestation

Tout a fait d'accord. Et J'ai trouvé que Yves Calvi avait été insupportable, ayant un grand manqué de respect pour la function présidentielle. A vouloir faire le gros dur il en était ridicule

Portrait de POKEMON69
7/novembre/2014 - 08h04
lebenet a écrit :

j'ai pas regardé...suis pas maso...le résumé de ce matin a été suffisant pour conclure que a par " moi je"....rien n'a été abordé de concret....mais pouvait-on en attendre plus....

Cela fait 2 ans 1/2 que ce bouffon nous amène dans le mur....encore 2 ans 1/2 avec lui ...et le mur on l'aura pris en pleine poire voire même traversé...

J'espère que les 51% de français qui ont mis le bulletin Hollande dans l'urne en 2012, on honte le matin en se coiffant...

Et bien sur sans avoir regardé vouv vous permettez de juger....Sans doute est ce normal.... On se demande qui est réellement le bouffon