31/10/2014 10:23

Barrage de Sivens: Le président du Conseil général "prend acte de l'impossibilité de poursuivre" le chantier

Le président socialiste du conseil général du Tarn, Thierry Carcenac, a "pris acte de l'impossibilité de poursuivre" le chantier du barrage de Sivens après la mort d'un manifestant, lors d'un discours prononcé  au siège du département à Albi.
"Le drame intervenu dans la nuit de samedi à dimanche conduit l'assemblée départementale à prendre acte de l'impossibilité de poursuivre toute activité liée au déroulement du chantier sur le site de Sivens", a déclaré M. Carcenac. Il a annoncé "s'en remettre à l'Etat".

Dans une interview au site du Monde, Cécile Duflot s'en prend à Manuel Valls. 

A la question "Pour vous, qui est responsable de ce qu'il s'est passé à Sivens ?", elle répond: "Il y a la responsabilité judiciaire qui doit être établie. Mais cela ne peut pas être la seule réponse. Ce qui s'est passé à Sivens est aussi le résultat d'une situation politique. Quel est le sens de la construction de ce barrage, projet contestable et contesté, dont on sait que, très probablement, une partie des recours judiciaires va aboutir."

Et d'ajouter: "C'est aussi un échec du dialogue réclamé sur place par les opposants depuis des mois. En septembre, le premier ministre s'est rendu dans le Tarn pour dire « nous avons tenu bon à Sivens », avec le ton martial et cette capacité à surjouer l'autorité qui le caractérisent. Je pense que cette déclaration de Manuel Valls, alors que le rapport des experts était en cours, a dégradé la situation."

Avant de poursuivre: "Dans une période trouble, la responsabilité c'est de porter des mots d'apaisement et de faire toute la transparence, pas de surjouer l'autorité. Nous devons tout faire pour qu'il n'y ait pas d'autres drames comme à Sivens. Cela exige de dire toute la vérité et aussi de reconnaître ses erreurs. Face à des projets imposés, il faut redonner du sens au dialogue, à la démocratie, à la participation, plutôt qu'à l'autorité, la persistance et la fermeté."

Et de conclure: "Manuel Valls propose une synthèse libérale autoritaire alors que la modernité est démocratique et écologiste. Plus profondément, c'est la question de la façon de faire qui est posée à la politique."

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
12/novembre/2014 - 05h01
peter a écrit :

Ceux qui reculent la queue entre les jambes smiley

 

Berk smiley

Portrait de DarkAngel
12/novembre/2014 - 05h01
zorgue a écrit :

ils commence a saouler avec cette histoire de barrage , une pollution sur les vrais problèmes

Je te rassure tu n'es pas le seul

Portrait de DarkAngel
12/novembre/2014 - 05h01

Une marche arrière encore

Portrait de Block
31/octobre/2014 - 11h07
peter a écrit :

Un aéroport , une retenue d'eau , des portiques , des bornes .....des dixaines de millions qui partent en fumée + des millions de vandalismes divers et variés .

Des dirigeant comme ceux là c'est du jamais vu .smiley

 

Des dizaines de millions ? smiley

Rien que pour ecomouv, depuis ce matin sur BFM, j'entends plutot parler malheureusement de chiffres en milliard d'euros ...

Portrait de elshifotrem
31/octobre/2014 - 10h58 - depuis l'application mobile

Juste pour dire sympa le jingle des push sur iPhone merci ça alerte bien des nouvelles du blog merci