06/07/2014 14:03

Les appareils connectés à internet coûtent une fortune en énergie, selon une étude

Surtout parce qu'ils consomment trop d'électricité lorsqu'ils sont en position de veille, les appareils électroniques connectés, comme les modems, imprimantes, consoles de jeux et même dorénavant les réfrigérateurs, ont fait perdre l'équivalent 80 milliards de dollars en 2013, selon un rapport publié mercredi par l'Agence internationale de l'Energie.

Dans ce rapport, l'AIE pointe plus globalement l'"inefficacité technologique" des 14 milliards d'appareils électroniques connectés à internet dans le monde, et estime que cette perte pourrait "considérablement s'aggraver" et atteindre 120 milliards de dollars en 2020.

Être vigilant sur ce que consomment nos appareils est d'autant plus important qu'ils sont de plus en plus nombreux à être connectés en permanence à internet, comme les réfrigérateurs, les lave-linge, les lumières ou les thermostats. "La demande électrique de nos économies de plus en plus numériques augmente à un rythme alarmant", a ainsi noté l'Agence.

L'AIE récuse d'ailleurs le terme de "veille" qu'elle juge "non approprié", car il laisse croire que les appareils ne consomment pas de courant lorsqu'ils ne sont pas effectivement utilisés alors qu'en réalité "la plupart des appareils connectés consomment autant d'énergie en veille que lorsqu'ils sont activés".

Ces appareils restent en mode veille quasiment en permanence, pour n'être parfois utilisés que quelques minutes ou quelques heures par jour. Mais ce n'est pas uniquement le fait d'être en veille qui pose problème pour l'agence.

Ils "consomment plus d'énergie que ce qu'ils devraient", alors qu'en utilisant les meilleures technologies disponibles aujourd'hui, ils pourraient déjà consommer "65% moins" en mode veille, affirme Maria van der Hoeven, directrice exécutive de l'AIE.

En 2013, ces 14 milliards d'appareils connectés ont consommé 616 térawatts/heure, dont 400 "perdus à cause d'une technologie inefficace" qui les rends plus énergivores.

Conséquence: "les consommateurs perdent aujourd'hui de l'argent à cause de cette déperdition d'énergie", souligne Mme van der Hoeven.

Au total, l'Agence estime que des solutions techniques et des initiatives politiques permettraient d'économiser "dans les prochaines années 600 TWh", soit l'équivalent de "la fermeture de 200 centrales électriques à charbon de 500 MW".

Elle plaide notamment pour la fixation, au niveau mondial, de normes pour ces appareils connectés afin d'inciter les industriels à les rendre moins énergivores.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
10/juillet/2014 - 10h41
philou0.2 a écrit :

faut dire ca aux inventeurs pas aux consommateurs ! 

+5

Portrait de Koro
10/juillet/2014 - 10h41

Je ne suis pas étonné

Portrait de ELEFAN 2
7/juillet/2014 - 02h02

ce genre d'article concernant la consommation des produits en veille me fait toujours sourire en effet eteindre les appareils c'est un peu comme eteindre une lampe hors il faut savoir qu'une seule heure de chauffage avec une bonne resistance electrique equivaut a 285 heures d'eclairage d'une lampe basse consommation...

 

pour info une box adsl c'est environ 38 euros par an...

Portrait de dirtsa
6/juillet/2014 - 17h32

C'est vrai, j'ai fait la comparaison journalière , un ordi fixe allumé toute la journée avec les appareils courants, 7 kw,  et sans l'ordi 3 kw . J'ai même poussé plus loin , ne pas allumer tv ou radio (utilisé tablette et transistor) , j'arrive à 2 kw (sur une journée heures pleines de 7h30 à 23h3smiley

Portrait de jlpicard
6/juillet/2014 - 15h28 - depuis l'application mobile

Oui mais le malheur des uns fait le bonheur des autres... Le consommateur perd de l'argent mais EDF et compagnies en gagnent... CQFD

Les plus vus