24/06/2014 12:57

Un kit pour parler des LGBT sans discrimination dans la presse vient d'être lancé

Bannir l'expression "avouer son homosexualité", éviter les stéréotypes: l'association AJL des journalistes lesbiennes, gay, bi et trans veut aider les journalistes à parler des thématiques LGBT sans discrimination, grâce à un kit baptisé "Informer sans discriminer".

Cette démarche est lancée à quelques jours de la "marche des fiertés", prévue le 28 juin, dénomination que l'association préfère à "Gay Pride".

Construit en huit rubriques telles que "choisir les bons mots", "en finir avec l'invisibilité des lesbiennes", "les représentations stéréotypées des homosexuels masculins" ou encore "VIH/sida, comment en parler?", le kit cite certaines habitudes de la presse. Il tente de démontrer pourquoi certains mots ou expressions sont inadaptés tout en proposant des alternatives.

"Nous ne sommes pas la nouvelle brigade rose de la presse", dit Mathieu Magnaudeix, journaliste à Médiapart et membre d'AJL, conscient que certains choix de vocabulaire ou certains traitements "maladroits" sont bien souvent "involontaires".

La journaliste Léa Lootgieter, également membre d'AJL, demande à ce qu'on parle de "la marche des fiertés, et non pas de la Gay Pride, sans quoi on oublie une partie des gens". Elle demande à la presse de ne pas employer l'expression "avouer son homosexualité": "comme si c'était une faute !"

L'AJL cite aussi l'exemple de photos prises lors d'une marche des fiertés, avec des costumes extravagants, "des plumes, réutilisées pour illustrer des questions qui n'ont rien à voir, comme la PMA" (Procréation médicalement assistée).

Pour certains journalistes comme Marie Labory, présentatrice du journal d'Arte, l'une des rares journalistes de l'audiovisuel ouvertement homosexuelles, conseiller à ses collègues comment traiter "correctement" de l'homosexualité n'est pas non plus chose aisée.

Créé en plein débat sur le mariage pour tous en mai 2013, l'AJL, qui rassemble une trentaine de journalistes, veut également "rappeler aux médias que leurs publics ne sont pas exclusivement composés d'hétérosexuel-le-s".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bonnylapin
25/juin/2014 - 02h37
loulou pour tous a écrit :

En voilà des bonnes nouvelles !!!

Allez courage votre psy fait des miracles sur vous c est génial !!!!

oui faut que les hétéros aillent chez les psy !!! smiley

Portrait de bonnylapin
25/juin/2014 - 02h30
leduc13103 a écrit :

Je le dit et je le répète ! Bientôt chèque hétéro devra se faire sodomisée puis sucer un homme pour prouver qu'il est pas homophobe ! C'est la prochaine étape ! Bande de dégénérer contre nature

+ 1000 !!!!

Portrait de leduc13103
24/juin/2014 - 19h32 - depuis l'application mobile
jeffcostello67 a écrit :

La vulgarité de vos propos n'a d'égal que l'intensité de votre refoulement. Faites-vous déniaiser, ça vous fera le plus grand bien !!!

Le jugement dernier viendra et Jésus Christ reconnaîtra les siens, les purs.

Portrait de leduc13103
24/juin/2014 - 15h42 - depuis l'application mobile

Je le dit et je le répète ! Bientôt chèque hétéro devra se faire sodomisée puis sucer un homme pour prouver qu'il est pas homophobe ! C'est la prochaine étape ! Bande de dégénérer contre nature

Portrait de Djo1
24/juin/2014 - 13h12

Pour une fois je ne peux être que d'accord, ce genre de truc va seulement jeter de l'huile sur le feu