19/06/2014 19:30

Intermittents - Manuel Valls annonce que la mesure la plus contestée sera "compensée" par l'Etat - La CGT se dit déçue

19h28: Sur BFM TV, la CGT Spectacle affirme être "déçu" et "n'avoir rien obtenu".

Les actions devraient se poursuivre.

18h58: Manuel Valls intervient en direct sur ce dossier.

Il déclare:

"Notre pays ne peut pas avancer sans la culture et les artistes.

La rencontre entre l'art et le public se fait sur tout notre territoire.

La France c'est la culture et ce gouvernement est aux côtés de ceux qui la font vivre.

La culture c'est l'âme de la France et nous avons besoin de nos artistes.

La culture c'est aussi 3% de notre PIB et nous devons soutenir la culture.

La culture ceux sont des hommes, des femmes, des artistes, des techniciens.

Ces gens sont dans une certaine précarité, des intermittents...

C'est vrai il y a des dérives et des abus avec des conséquences évidentes sur l'assurance chômage.

La convention conclue le 22 mars par les partenaires sociaux sera agréée par le gouvernement.

Ce n'est pas la première crise chez les intermittents. En 1992, en 2003, il y a eu des crises, mais aujourd'hui les choses sont differentes.

Le député Jean-Patrick Gille vient de me remettre ses conclusions.

Ce rapport affirme que tout le monde reconnait que la façon de traiter les intermittents n'est pas satisfaisante.

Il faut rompre avec ce cycle de crise et de tension.

L'Etat doit assumer sa place autour de la table sur ce sujet il va falloir innover et créer une nouvelle donne.

Toutes les propositions seront étudiées et expertisées, il faudra des propositions concrétes à la fin de l'année.

D'ici là certaines mesures sont suspendues. L'Etat prendra en charge et financera le différé, donc "pas de changement de situation pour les intermittents".

De plus le budget de la culture ne sera pas baissé dans les 3 prochaines années.

Manuel Valls demande la levée des menaces sur les Festivals pour cet été.

18h55: Le médiateur propose le report de certaines mesures pour dialoguer... et laisser passer les festivals

Les intermittents attendaient jeudi les annonces de Manuel Valls qui doit s'exprimer en fin d'après-midi pour tenter de déminer la crise et sauver les festivals, dans la foulée de la remise du rapport du médiateur Jean-Patrick Gille.

Le député socialiste, nommé il y a dix jours par le gouvernement, a pris tout le monde de court.

18h45: Une soixantaine d'intermittents manifestent devant Matignon aujourd'hui en fin d'après-midi dans l'attente de la remise du rapport du médiateur Jean-Patrick Gille et de l'allocution du Premier ministre sur le dossier. 

Les intermittents, au nombre d'une soixantaine selon la coordination, avaient auparavant interrompu une conférence à Sciences-Po.

18h23: Lors de la séance des questions au Sénat, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a d'ores et déjà indiqué que les «annonces» de Manuel Valls répondront à «un double objectif : sortir de la crise dans laquelle nous nous trouvons et préserver la vie de nos festivals pour qu'on n'entende pas résonner le silence, la mort et la tristesse cet été dans les rues de nos villes». Mais aussi «refonder profondément un système» pour qu'il soit «plus juste, plus équitable».

18h11: Manuel Valls va s'exprimer à 19h en direct sur ce dossier.

 

 

 

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
21/juin/2014 - 00h53
tobian a écrit :

   Voila, c'est fait. Le gouvernement a cédé. Et il cèdera encore.

ça nous fait une belle jambe

Portrait de DarkAngel
21/juin/2014 - 00h48

Il baisse encore son pantalon

Portrait de laulau13
20/juin/2014 - 13h01
oui-oui. a écrit :

Les intermittents nous cassent les pieds. Le nombre de ces improductifs à plus que doublé en 10 ans, et la cours des comptes dénonce depuis plusieurs années  la dérive financière massive du régime particulier des intermittents, évaluée à 1 milliard d'euros par an.

Il faut réformer, le gouvernement ne devrait pas céder, ce ne sont pas quelques annulations de festivals qui vont changer quoi que ce soit à l'économie du pays.

Je crois qu'il serait temps de cesser de colporter des aneries.

1. Le regime des intermittents ne coute pas 1 milliard d'euros annuel, mais 320 millions annuel ( chiffre définitif donné par l'UNEDIC, qui est quand meme la mieux placé pour donner des chiffres concrets). 

2. La culture représente 3 pour cent du PIB. Grace à la culture, bon nombre de commercants , artisans, salariés profitent des retombées culturelles.

3.  Ou sont les priorites ? Cout annuel de l'evasion fiscale 60Milliard d'euros par an, credit d'impots au entreprises 30 Milliards par an, deficit de la secu 17 Milliard d'euros par an, etc. Effectivement les 320 millions d'euros de deficit du regime intermittent est catastrophique. Lol.

Portrait de mieuvoentendsa
20/juin/2014 - 12h46
Toto7892 a écrit :

Il est de notoriété publique que des fiches de paie de complaisance existent. Il faut vraiment être d'une mauvaise foi évidente pour nier cette réalité. La question qui se pose est l'ampleur de la fraude, non son existence.

C'est vrai que quand c'est la mère Bettencourt qui oublie de déclarer son ile au fisc, ou la mère Balkani sa propriété au soleil, on parle rarement d'une fraude, mais d'une erreur, d'un oubli....Cassons le petit et laissons tranquille les gros !
Portrait de benmagique
20/juin/2014 - 10h01

qu'est ce qu'il fout là CHRISTOPHE BEAUGRAND ??

Portrait de Jean Talu.
20/juin/2014 - 09h11
rackam92 a écrit :

Une espèce très rare en voie d'extinction !

Bon alors que fait-on désormais ? Les intermittents ont gagné sur leur "mot d'ordre", c'est quoi le next-step ? 

Que fait-on ? Moi et toi ? ça te dit qu'on se touche ? smiley

Portrait de darkangel
20/juin/2014 - 08h49

Bon, il faut arrêter ! les intermittents me font rire, j'en parle en connaissance pour les avoir cotoyer lorsque je travaillais à l'assedic.

1 - c'est un métier qu'ils ont choisi en connaissant les difficiultés

2 - ils ne sont pas à plaindre

3 - quand ces messieurs et mesdames intermittents du spectacle, voient qu'ils n'ont pas leurs cachets au moment ou l'assedic va réétudier leur dossier, comme par miracle ils sont le nombre de cachets qu'il faut pour une nouvelle ouverture de droits ! Ce sont des cachets de complaisance que ces chers intermittents demandent à des potes (réalisateurs ou autres). Cette info est fiable puisque c'est un intermittent qui me l'a dit !!!

Alors basta, avec ces personnes qui ont choisi un métier aléatoire

Portrait de siocnarf73
20/juin/2014 - 08h25 - depuis l'application mobile

Nul

Portrait de stephaned06
20/juin/2014 - 07h26 - depuis l'application mobile

Il faut supprimer ce système unique au monde,la France endettée ne peut assumer et l'imposteur Walls qui en rajoute, faisons la grève des impôts!

Portrait de Pascale77
20/juin/2014 - 00h50 - depuis l'application mobile

On recule sur le rigide des intermittents , ce régime est donc plus important à sauver que le trou qu il génère pour ce gvt ?

Portrait de Louis
19/juin/2014 - 23h02
Fnbeurk a écrit :

La culture "coûte" trop cher d'après certain, le problème est plus simple, elle permet juste aux gens de réfléchir et ça... Beaucoup n'aiment pas...à commencer par le MEDEF

mais réfléchissez un peu !! La culture n'a rien a voir avec le statut des intermittents. Comme c'est facile de dire cela... Nous sommes le seul pays au monde à avoir ce statut de fonctionnaire de la culture. Dans les autres pays du monde, le cinéma, le théâtre, les concerts existent pourtant.. Ah bon, on peu faire de la culture sans être assisté? Quant à votre remarque condescendante sur les gens qui n'aiment pas réfléchir, vous pouvez la garder pour vous.
Portrait de unknown
19/juin/2014 - 20h10

ben voilà, le gouvernement baisse sa culotte et nous on va continuer à raquer pour cette bande de guignols. Y'a vraiment un truc qui cloche dans ce pays.

Portrait de KERCLAUDE
19/juin/2014 - 20h01

Et qui va payer une nouvelle fois, les retraités peut être ??????

 

Portrait de Louis
19/juin/2014 - 19h45
Nko a écrit :

Commentaire d'un ignorant qui n'a aucune idée du fonctionnement du système de l'intermittence ... Pauvre France !

MDR... le mec lui sait, mais pas ceux qui critiquent ! La France en ce moment est pauvre, c'est vrai, mais avec les socialistes au pouvoir, ne vous inquiétiez pas cher intermittent , les minorités, toutes les minorités sont gagnantes.... Reste la majorité qui paie. Grassement pour ces minorités.
Portrait de Nko
19/juin/2014 - 19h28 - depuis l'application mobile
siocnarf73 a écrit :

Et c'est nous qui allons payer pour ces fainéants

Commentaire d'un ignorant qui n'a aucune idée du fonctionnement du système de l'intermittence ... Pauvre France !

Portrait de siocnarf73
19/juin/2014 - 19h23 - depuis l'application mobile

Et c'est nous qui allons payer pour ces fainéants