11/05/2014 12:02

Un boulanger mosellan remporte le Concours Lépine avec un automate qui peut cuire et vendre du pain 24 heures sur 24

Un boulanger mosellan a remporté l'édition 2014 du Concours Lépine avec son invention, un automate qui peut cuire et vendre du pain 24 heures sur 24.

Jean-Louis Hecht, qui a breveté le fruit de son idée avec son frère Jean-Claude Hecht, a déjà installé une vingtaine de machines dans l'est de la France, une en région parisienne et en a vendu quatre en Russie.

Les deux frères ont reçu le vase en porcelaine de Sèvres décerné aux lauréats du fameux prix du Président de la République.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
20/mai/2014 - 04h44
thierry_70 a écrit :

ça ne m'étonne pas

+5

Portrait de DarkAngel
20/mai/2014 - 04h44
thierry_70 a écrit :

Une invention à la c...

Ha mais carrément

Portrait de DarkAngel
20/mai/2014 - 04h44

j'espère que son oeuvre ne sera pas vendu

Portrait de Grande gueule du 31

Et moi un boulanger avec une baguette sous sa brioche

Portrait de Merlette80
11/mai/2014 - 12h54
Sands Killer. a écrit :

C'est des baguettes précuites en stock chauffées pendant 10 secondes le tout dans une grosse armoire.

Pas de quoi remplacer un bon boulanger.

Il y a une machine de ce type à coté de chez moi à Metz et j'ai voulu le tester un dimanche après-midi sachant que j'ai de bons boulangers chez qui je prends plaisir à aller.

 

Pour dépanner ... pourquoi pas, et encore car le pain est plutôt cuit et ne se garde pas pour le lendemain.

 

Portrait de télespectateur72
11/mai/2014 - 12h40
Maxandre a écrit :

Bravo pour cette invention qui va créer de nouveaux postes....de chomeurs !!!!! Je ne suis pas boulanger mais force est de constater que l'emploi ne va pas y gagner avec ce genre d´innovations... 

On peut critiquer les avancées technologiques qui sont source de chômage la plupart du temps. Dans ce cas ci je ne suis pas de votre avis. En effet, il faut toujours un boulanger pour préparer les pains. L'aspect chauffage nécessite un support technologique que ce soit avec cette nouvelle machine ou pour la boulangerie du coin de la rue! Il restera toujours un(e) vendeur(se) en boulangerie et il faudra en cas de succés recruter des personnes pour réapprovisionner les machines...