05/04/2014 16:13

Avant-première EXCLU: Elisa Tovati explique pourquoi la SNCF veut censurer son album - Regardez

Jeanmarcmorandini.com évoquait ce matin le coup dur de la chanteuse Elisa Tovati face à la SNCF qui veut faire interdire son dernier album. La société affirme que celui-ci s'inspire de l'Orient Express, propriété de la SNCF, dont elle exploite le nom et l'image sans autorisation et surtout sans avoir réglé les sommes dues dans un tel cas.

Elisa Tovati sera ce soir l'invitée de Thierry Ardisson sur Canal +.
Dans "Salut les terriens", elle expliquera sa situation.

Dans cet extrait, que Jeanmarcmorandini.com s'est procuré en exclusivité et en avant-première, Elisa Tovati explique: "Cet énorme cabinet d'avocats, mandaté par la SNCF, m'attaque et m'interdit d'évoquer de loin ou de près ce train mythique dans lequel ce voyage imaginaire est fait."

Et de poursuivre: "Ce qui est incroyable, c'est que j'ai travaillé pendant 6 mois, main dans la main, avec la SNCF. Ils ont été très intéressés par le projet, ils ont écouté les titres, et m'ont ouvert très gentiment les portes de cet Orient Express, gracieusement. Et quand l'album a été fini, en septembre, je leur ai envoyé très fièrement. Et six mois après, alors qu'on est en pleine promotion, et que l'album est dans les bacs, je reçois une mise en demeure."

Elisa Tovati explique alors: "J'ai 7 jours pour briser tous les disques qui sont en France. Mais pas que ça, ils m'enlèvent mon droit d'expression artistique, mais surtout, c'est une censure car le clip, qui n'est pas du tout dans ce train mythique, et n'en parle pas du tout, doit être aussi enlevé de Youtube, de Deezer, de tous les sites. Et absolument tout ce qui a été fait autour de cette cabine 23 doit être détruit dans les 7 jours."

"Ca fait deux ans, que je travaille jour pour jour sur ce projet. Je ne peux rien faire, je ne peux pas les attaquer, je suis trop petite. J'ai peur. ", a-t-elle confié avec émotion.

Jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir en avant-première et en exclusivité un extrait de son témoignage.

A noter que Thierry Ardisson recevra également ce soir Julien Lepers, Tariq Ramadan, Cyprien, et Damien Echols.

Regardez:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de madiran
7/avril/2014 - 11h30

La SNCF devrait faire un procès à Chevalier et Laspalès pour le sketch de "un train pour Pau" !Et pour le roman policier le "Crime de l'Orient Express ?"Il faudrait aussi que la SNCF fasse donc un procès à Agatha Christie !

Portrait de motus
6/avril/2014 - 08h07

elle est dans son tort si elle n'a pas réglé ce qu'elle devait....encore une victime de son propre choix...