04/04/2014 11:45

Rachat de SFR: Bouygues réplique face à Numéricable et porte à 15 milliards d'euros son offre

Bouygues a annoncé qu'il améliorait encore son offre pour le rachat de SFR, la portant à 15 milliards d'euros en numéraire, et accordant 10% du nouvel ensemble à Vivendi, alors que ce dernier est en négociations exclusives jusqu'à ce vendredi avec le cablo-opérateur Numericable.

"Convaincu de la force industrielle de son projet de fusion entre Bouygues Telecom et SFR et de la création de valeur qui en résulte pour ses actionnaires, Bouygues a remis à Vivendi le vendredi 4 avril une offre fortement améliorée (...), valable jusqu'au 25 avril 2014", indique-t-il dans un communiqué.

Bouygues propose à Vivendi "d'augmenter la partie en numéraire de son offre de 1,85 milliard d'euros pour la porter de 13,15 milliards d'euros à 15,0 milliards d'euros", et de lui octroyer "une participation de 10% du capital du nouvel ensemble ayant une valeur de 1 milliard d'euros avant synergies, et de 2 milliards d'euros après synergies", ajoute-t-il.

Selon Bouygues, cette offre "valorise ainsi SFR pour Vivendi à 16 milliards d'euros avant synergies et 16,5 milliards d'euros en intégrant les 5 milliards d'euros de synergies sécurisées grâce aux économies résultant de la cession du réseau à Free".

Bouygues indique qu'il a fédéré autour de son projet "des partenaires industriels et institutionnels qui investiront 2,85 milliards d'euros dans la nouvelle entité" notamment AXA, la Caisse des dépôts et consignations, GIMD (famille Dassault), JC Decaux Holding (famille Decaux), GIC (Fonds souverain de Singapour), Ontario Teachers' Pension Plan Board, la famille Pinault et Reuben Brothers Ltd.

Bouygues assure également que la cession de son réseau de téléphonie mobile et d'un portefeuille de fréquences à Free "apporte d'ores et déjà une réponse aux impératifs de concurrence", qui pèsent sur ce projet qui réduirait de 4 à 3 le nombre d'acteurs principaux dans la téléphonie mobile en France.

Vivendi, qui est entré en négociations exclusives il y a trois semaines avec Numericable, doit aujourd'hui se prononcer sur les suites de son projet: vendre SFR à Numericable, entrer en négociations exclusives avec Bouygues sur la base de cette nouvelle offre, ou encore introduire SFR en Bourse comme il l'avait envisagé en premier lieu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bib
4/avril/2014 - 13h10

pourquoi n'ont-ils pas fait cette proposition dès le début ?

il y a un temps pour tout et si Vivendi vend à SFR, cela suppose magouille et compagnie, or il y a une personnalité politique qui s'est impliquée la dedans.

Que l'AMF sanctionne SFR pour parasitage de négociation

Portrait de wamport
4/avril/2014 - 12h57 - depuis l'application mobile

Ça va se finir au tribunal ces histoires et sanction AMF à la cle vu les tentatives de bouygues pour amadouer vivendi