26/03/2014 14:49

Le coût élevé du logement alimente la grande pauvreté en Ile-de-France, selon une étude

Le coût élevé du logement alimente la grande pauvreté en Ile-de-France, selon une étude parue mercredi à un moment où le gouvernement tente d'encadrer les loyers sur fond de pénurie de logements sociaux.

Quelque 350.000 ménages, soit 7% de ceux disposant d'un logement en Ile-de-France, n'ont pas les revenus nécessaires pour faire face aux dépenses vitales de nourriture et d'habillement tout en assurant celles liées à l'habitation, selon cette étude réalisée par l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France (www.iau-idf.fr).

Quelque 140.000 de ces ménages, installés au sein du parc locatif privé, doivent trouver de quoi payer un loyer mensuel moyen de 541 euros pour un revenu moyen de 826 euros, selon l'étude. Le revenu moyen régional, par ménage, est lui de 3.406 euros.

Le "reste à vivre" de ces ménages, malgré des aides au logement de 134 euros perçues par 54% d'entre eux, les place loin en deça du seuil de pauvreté de 589 euros, établi par Eurostat, la commission européenne des statistiques.

Près de 126.000 ménages habitant cette fois le parc social sont dans une situation similaire avec un "reste à vivre" de 414 euros par mois, soit un seuil considéré comme insuffisant pour s'habiller et se nourrir.

Quelque 76.000 autres ménages, bien que propriétaires de leur logement, sont également touchés de plein fouet par cette pauvreté. Car même si 58% d'entre eux ont fini de rembourser leurs emprunts, les charges et travaux d'entretiens sont trop importants par rapport à leurs revenus.

La loi d'accès au logement et urbanisme rénové (Alur), adoptée définitivement en février par le Parlement, prévoit des mesures d'encadrement des loyers, que la ministre du logement Cécile Duflot espère mettre en place en Ile-de-France à partir de l'automne

Le gouvernement s'est fixé comme objectif la construction de 500.000 logements neufs par an sur le plan national, dont 150.000 logements sociaux. En 2013, seulement 332.000 logements ont été construits en France.

La Fondation Abbé Pierre, dans son dernier rapport annuel en janvier, affirmait que les situations de mal-logement s'étaient encore aggravées en 2013, estimant à plus de 10 millions le nombre de personnes touchées par la crise du logement en France.

Le rapport mettait notamment en cause "une hausse non régulée du coût du logement", avec des loyers qui ont augmenté de 55% en 13 ans, associé à une situation sociale et économique qui continue à se dégrader, notamment au niveau de l'emploi.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 12vies
27/mars/2014 - 05h43

Non mais sans blague? Et ils ont besoin d'une "étude" pour s'en appercevoir en plus?

Bien sûr que le prix des loyers est ce qui bouffe la grande partie des revenus des ménages les plus modestes. Habiter à Paris intra muros ou en banlieue revient presque au même désormais.

Il n'est pas rare dans mon entourage de voir des gens se plaindre d'avoir du mal a payer leur loyer en début de mois...

D'ailleurs, quand on regarde de près le programme de ceux qui se présentent aux elections pour Paris, très peu on comme ambition la création de logements sociaux... C'est un véritable problème de fond.

Portrait de VipDeluxe
27/mars/2014 - 01h49 - depuis l'application mobile

Ouai !!! A Paris les proprio profite du faite qu'il y a de la demande, moi j'ai signées un bail meubler pour une studette de 12,5m2 qu'au final ne fait que 8m2 pour 540€ ( 67€ le m2 ) S'il y avait un numéro spécial pour balancer les propriétaire mal honnête, serrais plus simple. De toute façon quand ton consulte les permanence de mairie il nous discoïde d'aller au bout des procédure. Nous avons aucun soutien quand les proprio son dans la fraude.

Portrait de Bigred
26/mars/2014 - 19h51 - depuis l'application mobile

Moi Président avec sa ministre écolo du logement, qui avec son mari viens de nous démontrer comment gérer la ville de Villeneuve saint Georgeś ils devaient pas régler le problème? Alors moi Président et votre braguette ayez pour une fois du courage!

Portrait de Perryne
26/mars/2014 - 15h11 - depuis l'application mobile

Et il a encore fallu payer une étude pour savoir ça ??? Aberrant !!! Affligeant !!!