20/09/2013 17:02

Les journalistes de Public Sénat défendent leur indépendance après la diffusion d'un bandeau en direct

Hier, dans l'hémicycle, plusieurs sénateurs se sont insurgés contre un bandeau diffusé la veille lors d'un journal de la chaîne Public Sénat les traitant de ringards.

Selon le site LeLab, la Société des Journalistes de la chaîne rappelle que la rédaction "traite l'ensemble des débats au Sénat, avec impartialité et dans le souci du pluralisme politique".

"Ce bandeau a provoqué de nombreuses réactions parmi les sénateurs. Un choix éditorial faisant référence à une expression utilisée par certains sénateurs, d’où l’emploi des guillemets" précise la Société des Journalistes.

Et d'ajouter : "Malgré ce qui a pu être dit dans certains médias, la direction de Public Sénat nous assure qu’il n’y aura pas de suites au sein de la rédaction. Les journalistes de Public Sénat réaffirment à cette occasion leur indépendance et leur liberté dans le traitement de l’information en respectant, évidemment, le cadre de leur mission".

Rappelons qu'à l'occasion du débat sur le cumul des mandats, les téléspectateurs pouvaient voir, mercredi dans le journal de 22h00, cette inscription sur l'écran : "Cumuls des mandats : des 'ringards' à l'offensive".

"Nous pouvons demander à une chaîne que nous finançons qu'elle nous respecte", a lancé jeudi, indigné, le sénateur radical de gauche François Fortassin (RDSE), tandis que l'UMP François-Noël Buffet, et d'autres de ses collègues demandaient au président du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), d'envoyer à Public Sénat un "droit de réponse".

Le président de Public Sénat ajoutait de son côté qu'il n'entendait "pas laisser sans suite ce regrettable incident".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Volques
20/septembre/2013 - 17h29

C'est quand même les parlementaires qui financent cette chaîne Public Sénat ! on peut le penser mais pas le dire.